Suivez-nous :
« Déjà gamin, le tourne-disque était mon meilleur ami » | M+ Mulhouse

« Déjà gamin, le tourne-disque était mon meilleur ami »

1 juin 2022 à 15h56 par 5620

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

En ouvrant sa boutique Mélodie en sous-sol en 2019, Éric Topouzian réalisait son « rêve d’ado ». On y trouve des disques, des cassettes et, parfois même, des releases, comme ce jeudi avec Kamarad DJ Set. Rencontre avec un amoureux du son.

Lorsque l’on s’approche de la boutique d’Eric Topouzian, située rue des Franciscains, la résonance de la musique nous pousse à venir y découvrir son monde et sa passion. « J’ai commencé à écouter de la musique lorsque j’avais 6 ans. Le tourne-disque était mon meilleur ami », témoigne Éric Topouzian, un large sourire aux lèvres. Porté par le mouvement punk, cet « éternel ado » avait d’ailleurs tenté de se mettre à la basse dans sa jeunesse. Mais, il ne s’en cache pas, il s’est toujours considéré comme « un très mauvais musicien » et a préféré tendre l’oreille et « se laisser porter par ce que font les autres ».

« Un lieu de sociabilisation »

Originaire de Mulhouse, ce fan inconditionnel des Ramones ou encore de la salsa brésilienne réalise un CAP de dessin et de construction mécanique au lycée Stoessel. « Je voulais faire de l’artisanat », révèle celui qui a ensuite passé 13 ans dans la photogravure, chez Gravit, à Riedisheim. Après de nombreuses années de bons et loyaux services, Éric Topouzian enchaîne les petits boulots, notamment chez Jet Aviation, une boîte suisse où il occupe le poste de magasinier. Lorsqu’il se fait licencier, quelques années plus tard, ce père de famille de 57 ans se dit alors que le moment est idéal pour réaliser son « rêve de gosse », à savoir ouvrir un magasin de disques. « J’avais envie d’un endroit de partage, un endroit où l’on se sent bien. Ce n’est pas seulement un magasin de disques, c’est aussi un lieu de sociabilisation. Le magasin est d’ailleurs un peu bordélique, à l’image de ma personnalité », témoigne-t-il, amusé.

« Un sport de combat »

Avec l’avènement d’Internet, pas facile aujourd’hui de tenir une boutique de disques. « La concurrence est rude, affirme Eric, tout le monde cherche des disques. Il faut être hyper réactif, la recherche de musique, c’est un sport de combat ». De plus, les deux années marquées par la pandémie ont été extrêmement compliquées pour le monde de la culture et, surtout, de la musique. Éric l’admet, il a réussi à « s’en sortir », même si la période n’a pas été simple. Mais il l’assure, le passionné croit en la musique, celle qui lui a permis de trouver refuge depuis toujours. Encore plus, lorsque son fils de six ans reste bouche bée devant « Killing in The Name » de l’incontournable groupe, liant le hip-hop et la puissance du métal, Rage Against the Machine.

Des releases le jeudi soir, à l’heure de l’apéro

La semaine dernière, Belly Hol Freak, un artiste solo blues a ouvert le bal des releases pendant plus d’une heure. Cette semaine, ce sera au tour de Kamarad DJ Set d’investir l’intérieur de la boutique Mélodie en sous-sol. Au programme, de 18h à 20h, deux heures de « vinyle session ». Vous pourrez même y goûter la bière créée par le groupe. À déguster avec modération, évidemment.

Mélodie en sous-sol, 16 rue des Franciscains. + d’infos : Facebook.com/melodiemulhouse – discogs.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR