Suivez-nous :
De nouveaux locaux pour la Banque alimentaire du Haut-Rhin | M+ Mulhouse

De nouveaux locaux pour la Banque alimentaire du Haut-Rhin

30 mai 2022 à 16h49 par 8590

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Ce lundi matin s’est tenue l’inauguration des nouveaux locaux de la Banque alimentaire du Haut-Rhin, situés au numéro 9 de l’allée Glück, à Mulhouse.

Après trois ans de travaux, les nouveaux locaux de la Banque alimentaire du Haut-Rhin ont été entièrement réhabilités, pour permettre aux « six salariés et aux 150 bénévoles de travailler dans de meilleures conditions », déclare Fernand Clauss, le président de la Banque alimentaire haut-rhinoise.

Un budget conséquent

Le coût total des travaux se monte à plus de 870 000€, avec des aides du Fond Européen de Développement Régional (250 000€), de la Collectivité européenne d’Alsace (216 615€), la Ville de Mulhouse (100 000€), et de la région Grand-Est (50 954€). La Fédération française des Banques alimentaires a pris en charge 72 120€ des travaux, et la Banque alimentaire du Haut-Rhin, 120 000€. 67 311€ ont été financés par des mécènes. « Les délais de construction, malgré la crise sanitaire, ont été respectés », remarque le président de la Banque alimentaire du Haut-Rhin, qui est « propriétaire de ses locaux et de ses biens, ce qui n’est pas commun ».

Christophe Schmitt

Une demande de plus en plus forte

« Ensemble, aidons l’Homme à se restaurer » : tel est le slogan de la Banque alimentaire française. Et (malheureusement), les années passent et les demandes s’amplifient, d’années en années. « En 1985, lors de la création de la Banque alimentaire du Haut-Rhin, la collecte était de 38 kilos. En 2021, elle était de 220 000 kilos », souligne, inquiet, Fernand Clauss. « La Banque alimentaire du Haut-Rhin est l’une des banques alimentaires les plus actives sur notre territoire, avec plus de 6 millions de repas distribués l’année dernière, pour un total de plus de 27 000 bénéficiaires, exprime Laurence Champier, directrice fédérale des Banques alimentaires. L’aide alimentaire est un levier d’inclusion sociale formidable, c’est la première porte d’entrée pour demander de l’aide et avoir du soutien ». « On aimerait pouvoir dire qu’il n’y aura plus besoin d’extension de locaux, et quand on voit le prix exponentiel de l’alimentation actuellement, on mesure à quel point votre travail est important » souligne le maire de Mulhouse, Michèle Lutz, en se tournant vers Fernand Clauss.

Des chèques alimentaires pour aider les concitoyens

« Quand on est en fonction, il faut protéger ses concitoyens, et c’est ce que nous faisons au quotidien », poursuit le maire de Mulhouse. « Il faudrait également qu’une partie des chèques alimentaires promis par l’Etat soient versés aux Banques alimentaires, pour qu’elles  puissent acheter localement des produits et soutenir des filières agricoles locales, afin de compléter leur aide alimentaire et leur offre », témoigne Laurence Champier, directrice fédérale des Banques alimentaires.

Mobiliser les plus jeunes

Même si plus de 150 bénévoles œuvrent chaque jour pour aider les personnes dans le besoin, les bénévoles de la jeune génération ne sont pas assez représentés dans la Banque alimentaire du Haut-Rhin. Pour ce faire, Jean Rottner, président de la région Grand-Est, souhaiterait « que les lycées soient plus proches des Banques alimentaires pour parvenir à sensibiliser nos jeunes, pour que demain, ils enfilent de manière définitive ce gilet orange, qui caractérise les bénévoles de la Banque alimentaire ».

+ d’infos sur ba68.banquealimentaire.org

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR