Suivez-nous :
Daved, le photographe « branché Mulhouse »  | M+ Mulhouse

Daved, le photographe « branché Mulhouse » 

21 juin 2022 à 17h40 par 1 6050

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Depuis sa découverte de la photographie en 2012, David Ball, alias Daved, réalise des clichés de Mulhouse sous tous ses angles. Rencontre avec un passionné qui expose, jusqu’au 5 septembre, au bar Le Gambrinus.

Il est tout juste 17h dans l’incontournable rue des Franciscains lorsque l’on aperçoit David Ball, alias Daved (son surnom,) posé sur une chaise haute, entouré de son grand frère Bruno et de son meilleur ami. « On vient de finir à l’instant », sourit David. Ça y est, après quelques heures de travaux intenses, des toiles photos, des tableaux aluminium ou encore des posters sont exposés un peu partout à l’intérieur du Gambrinus. Au final, le choix s’est porté sur 21 photos, qui ont pour objectif de « mettre en valeur la ville », témoigne le photographe.

« Redorer l’image de la ville »

Originaire de Mulhouse, Daved a grandi dans le quartier Fonderie-Manège. Après avoir passé son brevet au collège de Brunstatt, puis un BAC S au lycée Louis Armand, il entre en école d’infirmier, toujours à Mulhouse, sa ville de cœur. Infirmier en psychiatrie depuis trois ans à l’hôpital d’Altkirch, il a d’abord travaillé dans les services des urgences ou encore en soins à domicile.

Léo ValloriDaved propose une sélection d’une vingtaine de ses clichés au bar Le Gambrinus.

En 2012, alors qu’Instagram commence à prendre de l’ampleur, notamment chez les jeunes, David Ball ouvre un compte pour faire « comme tout le monde ». « Au début, je me souviens que mes potes se moquaient un peu de moi lorsque je leur disais que je voulais faire de la photo », témoigne l’infirmier, amusé. A cette époque, David Ball réalise ses premières photos avec son simple smartphone. Jusqu’à ce 17 mars 2020, date à laquelle le gouvernement décrète un premier confinement national. Au départ, Mulhouse est alors l’épicentre de l’épidémie : « Quand le Covid a explosé à Mulhouse, celui-ci a donné, davantage, une mauvaise réputation à la ville, révèle le jeune homme de 28 ans. Mon objectif était de redorer un peu l’image de Mulhouse dans cette période alors très sombre ». Muni de l’appareil poussiéreux de son frère, il arpente les rues de Mulhouse à la recherche de jolis spots.

Tour de l’Europe

Aujourd’hui, celui qui a fait de la photographie sa passion tente de s’élargir un peu, « tout en restant à Mulhouse », confie-t-il. Son spot préféré : la Tour de l’Europe. « C’est l’emblème de la ville. Pour ses 50 ans (Ndlr : la construction de la tour date de fin 1972, son inauguration de mai 1973), je prépare quelque chose d’ailleurs », révèle David Ball, sans en dire plus pour le moment. En ouvrant son site Internet et sa boutique en ligne en 2020, ses revenus lui servent pour le moment à investir dans du matériel. Pour Daved, cela est très clair : « La photographie est et restera toujours une passion à côté de mon boulot d’infirmier ». En tout état de cause, il continuera à immortaliser de nombreux moments de Mulhouse, sa « ville de toujours ».

+ d’infos : https://daved.netinstagram.com/daved_68/

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR