Suivez-nous :
Conseil municipal : un budget 2023 rigoureux, solidaire et ambitieux | M+ Mulhouse

Conseil municipal : un budget 2023 rigoureux, solidaire et ambitieux

15 décembre 2022 à 17h09 par 9603

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 7 minutes

Malgré une conjoncture difficile, marquée par l’inflation et l’explosion des coûts de l’énergie, le budget primitif 2023 de la Ville met l’accent sur les investissements pour continuer à transformer Mulhouse et la solidarité avec l’ensemble des habitants, associations et entreprises.

Inflation galopante, flambée des coûts de l’énergie, dotations de l’État stagnantes qui ne compensent pas l’inflation… L’élaboration du budget primitif 2023 de la Ville de Mulhouse s’effectue dans un contexte particulièrement difficile. « Nous devons affronter une inflation, qui se monte au niveau national à 6%, a souligné le maire Michèle Lutz, en ouverture de la séance du conseil municipal du 14 décembre. Cette inflation est certes moins importante que dans de nombreux autres pays mais c’est une maigre consolation, en particulier, pour les plus défavorisés, puisque cela touche les secteurs de première nécessité : l’énergie et l’alimentaire. Si l’État propose des dispositifs pour atténuer les effets de cette nouvelle crise, il n’en demeure pas moins qu’il n’y a jamais de compensation totale des difficultés, notamment financières, engendrées par l’inflation. »

« Nous prenons nous aussi des dispositions pour faire face à cette situation, lorsqu’elles relèvent bien entendu des prérogatives de la Ville. Nous avons commencé à le faire et nous allons le poursuivre. Une des décisions induites par ce contexte inédit, peut-être plus symbolique que les autres : la suppression de la traditionnelle cérémonie des vœux aux Mulhousiens au Palais des sports. Pour néanmoins conserver ce lien de proximité et de convivialité, auquel je suis tout particulièrement attachée, cette séquence sera remplacée par un format nettement moins coûteux, à savoir des rencontres en plus petit format par secteur, au plus près des Mulhousiens, ainsi qu’une séquence distincte dédiée aux forces vives du territoire. »

Une hausse de la taxe foncière de deux points

En préambule de la présentation du budget primitif 2023, le maire a rappelé que « depuis deux ans, les budgets des collectivités sont impactés par la crise sanitaire de la Covid-19, à laquelle s’ajoute cette année la crise énergétique, dont les conséquences financières viennent perturber de manière conséquente l’équilibre du budget. Face à ce contexte incertain, les collectivités sont contraintes de faire un choix : augmenter la fiscalité d’une manière raisonnable et raisonnée, compte tenu d’une situation exceptionnelle, ou réduire la quantité et la qualité du service rendu à la population ou encore faire une croix sur les investissements. Prenant en compte notre ambition pour Mulhouse et les spécificités de notre territoire, notre décision a été prise en responsabilité. »

« A Mulhouse, le service à la population est essentiel, d’autant plus que le nombre de personnes en difficulté est important. Réduire le service public rendu à la population serait une double peine pour les personnes en difficulté. Nous ne voulons pas non plus altérer l’attractivité de la ville en faisant une croix sur les investissements, alors que c’est dans ces périodes de crise que les entreprises locales ont le plus besoin de soutien. Nous avons donc fait le choix d’augmenter la fiscalité de deux points, une première depuis six années consécutives. Rigueur et ambition pour Mulhouse sont les maîtres mots de ce choix. »

Concrètement, le taux de la taxe foncière, qui est payée par 28% des Mulhousiens, passera ainsi de 41,01% à 43,01%, en 2023. « Cela représentera, en moyenne, une hausse d’un peu plus de 2€ mensuelle par bien, soit environ 28€ par an et par bien », explique Florian Colom, adjoint au maire délégué aux Finances. Parallèlement l’État a décidé, pour 2023, d’une hausse des bases de la fiscalité locale de l’ordre de 7% et Mulhouse Alsace Agglomération fait également évoluer son taux de taxe foncière de 2 points.

La solidarité : « fil conducteur » du budget

Tristan Vuano

Les chiffres clés du budget 2023

Le budget primitif 2023 s’élève à 282 millions d’euros, dont 279,65 millions d’euros pour le budget principal et 2,32 millions d’euros pour le budget des pompes funèbres. A signaler : la disparition du budget annexe de l’eau (53 millions d’euros en 2022), suite au transfert de la compétence Eau à l’agglomération, au 1er janvier 2023. Le budget principal se décompose en deux sections : le fonctionnement (178,33 millions d’euros) et l’investissement (101,32 millions d’euros).

Cette hausse des taux a été rendue nécessaire par la flambée des prix de l’énergie, qui se monte à + 5 millions d’euros pour 2023 et la hausse des frais de personnel, à + 4 millions d’euros, en lien notamment avec le dégel du point d’indice des agents. L’inflation se fait ressentir sur l’ensemble des postes de dépense, avec des hausses allant de + 8% à + 40%, alors que le coût de la crise sanitaire a représenté 4 millions d’euros pour les finances de la Ville.

Parallèlement, « les dotations de l’État stagnent et sont décorrélées de l’inflation, souligne Florian Colom. Nécessairement, nos ratios financiers se dégradent même s’ils restent sains, avec un taux d’épargne brute à 12,6%, soit 22,2 millions d’euros, et une capacité de désendettement de 9,3 années, toujours inférieures au seuil de vigilance. La gestion rigoureuse et les efforts entrepris de longue date nous permettent de conserver un bon niveau d’investissement et de continuer à soutenir efficacement nos partenaires. Ainsi, le soutien financier à nos partenaires augmente de près de 3 millions d’euros, avec 13 millions d’euros de subventions aux associations mulhousiennes. »

Une subvention de 2,6 millions d’euros est ainsi prévue pour le nouveau Centre communal d’action sociale, alors qu’une réserve sociale de 150 000€ permettra d’abonder de près de 30% les bons de secours alimentaires. Une réserve énergie de 200 000€ est aussi en place pour soutenir les associations impactées par la hausse des coûts de l’énergie. « La solidarité avec l’ensemble des acteurs mulhousiens (citoyens, associations, services publics…) est le fil conducteur de ce budget, précise Florian Colom. Nous ne voulons pas couper dans les services publics et le soutien aux associations et aux plus défavorisés. La poursuite des investissements est nécessaire pour poursuivre la transformation de la ville et garantir son attractivité, d’autant plus que 80% des investissements profitent à l’économie locale. »

Les priorités du budget primitif

Catherine Kohler

Pour continuer à construire la ville de demain, « agréable, apaisée et durable », 63,9 millions d’euros d’investissement sont prévus en 2023, sur un total de 308 millions d’euros entre 2022 et 2027 :

« Mulhouse se transforme »

– 4,8 M€ pour les mobilités douces (15,8 M€ sur 2022-2027) : développement des mobilités douces, Plan Vélo, garages et Cité du vélo, extension du plateau piétonnier… En + : entretien de la voirie (4,5 M€) et modernisation des parkings…

– 3 M€ pour la nature en ville (14,7M€ sur 2022-2027) : aménagements de Mulhouse Diagonales, plantation d’arbres, ilots de fraicheurs, cours d’écoles résilientes…

– 19,6 M€ pour transformer les quartiers (86,4 M€ sur 2022-2027) : rénovation des quartiers Drouot, Briand, Fonderie, Coteaux… Mise en valeur du patrimoine, études de piétonisation des secteurs Salvator, Bourse et Victoires, ZAC Gare…

« Mulhouse protège »

– 13,7 M€ pour la sécurité : 5,5 M€, en fonctionnement, pour la Police municipale, 500 000€ pour la vidéo protection, 7,7 M€ pour le Service départemental d’incendie et de secours

– 6,8 M€ pour la solidarité : 2,6 M€ pour le CCAS, 3,2 M€ pour les centres socioculturels, 1 M€ de subventions sociales, 700 000€ pour le programme de mise en accessibilité (4,2 M€ sur 2022-2027) …

« Mulhouse s’épanouit »

– 22 M€ pour la poursuite du Plan écoles (80 M€ au total)

– 19 M€, en fonctionnement, pour l’éducation

– 650 000€ pour la gratuité des transports en commun pour les plus de 65 ans, 630 000€ pour la prise en charge de 60% de l’abonnement pour les collégiens et lycéens, 337 000€ pour la navette électrique

– 2 M€ pour l’amélioration du Centre funéraire

– Ville de culture : 1,4 M€ d’investissement pour les équipements culturels en 2023 (7,8 M€ sur 2022-2027), 26 M€, en fonctionnement, en 2023

– Ville sportive : 1,6 M€ d’investissement pour les équipements sportifs (16 M€ sur 2022-2027), 9,5 M€, en fonctionnement, sur 2023

– De nouveaux équipements : 415 000€ pour le skate-park, 800 000€ pour le plateau de basket 3×3

Et encore…  

Mulhouse sur le podium. Demi-finale du Mondial ou pas, le dernier conseil municipal de Mulhouse de l’année s’est tenu, mercredi soir, avec un ordre du jour dense. « On arrive à la fin d’une année difficile. Nous pensions à peine être à peu près sortis de la crise de la COVID-19, même si nous faisons face à une recrudescence qui appelle à la vigilance, que nous devons à présent affronter une inflation montée nationalement à 6%, a souligné le maire Michèle Lutz dans ses propos liminaires. Malgré un contexte qui peut sembler quelque peu morose, il y a toutefois des annonces qui viennent égayer notre quotidien et couronner nos efforts. » Et le maire de citer la publication d’un récent classement des villes les plus attractives, en termes de logement et de travail, qui place Mulhouse sur le podium à la deuxième position ou le mensuel GEO qui, dans un récent dossier consacré à l’Alsace, parle de Mulhouse comme « la revanche de la mal-aimée ». Autre « bonne nouvelle » mise en exergue : « Les conclusions du comité d’engagement de l’ANRU qui va débloquer pas moins de 68 millions d’euros pour nous accompagner massivement dans la transformation de notre ville ».

Festival Scène de rue : clarification. Si le budget a tenu la dragée haute (lire ci-dessus), un autre sujet s’est invité à la table du conseil municipal. Celui du devenir du festival Scènes de rue (SDR), en écho à un article publié dans le quotidien L’Alsace du 29 novembre dernier, dans lequel l’adjointe au maire déléguée à la Culture, Anne-Catherine Goetz, annonçait une édition 2023 recentrée pour se consacrer au jeune public avec un format revisité, avant un retour au format classique en 2024, deux formules pouvant s’alterner en biennale. « Je tiens à démentir de fausses informations et à dénoncer des tentatives de polémiques ou de récupérations qui font florès depuis quelques jours. Non, nous ne supprimons pas Scènes de Rues ! Non, nous ne détruisons pas Scènes de Rue ! Il y a aura une édition SDR jeune public en 2023 et une édition habituelle en 2024. Les mots ont un sens, c’est important de le rappeler », a exposé l’adjointe au maire à la Culture, avant de préciser : « Dans le contexte d’adaptation budgétaire, il n’était pas réaliste de créer un nouveau rendez-vous pour le jeune public, ce qui nous amenés à revoir le format de l’existant. Beaucoup l’ont déjà compris. Je réaffirme que Scènes de rue ne disparaitra pas et que son identité restera intacte. Il n’a jamais été question de suppression, il y aura des spectacles dans la rue, à l’été 2023 (…). La porte de mon bureau est, depuis le début de ma prise de fonction, ouverte à tous ! »

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

3 réponses à “Conseil municipal : un budget 2023 rigoureux, solidaire et ambitieux

  1. Bonjour Madame le Maire
    Je tenais juste vous préciser que l année dernière je vous ai déjà laissé un commentaire sur le cite.
    Cela fait déjà plus de 6 ans que nous habitons av D Altkirch et ya pas un seul jour où les véhicules roulent trop vite.respecte pas les passages piétons téléphone portable en roulant voyant tout cela de ma fenêtre je me dit super top le budget qui rentrerai à la mairie si on y mettais des caméras urbaines et cette mane d argent permettrais d aider plus de gens dans le besoin et de laisser moins de gens dans la rue( SDF) car les associations bénévoles ou ne situerait pas lesquels qui sont là pour eux pour nous tous les jours et eux non pas de subvention !!!
    Bon Noël a vous car celui de mon épouse et moi et mes deux enfants avec de AAH et 170€ CAF et pas de prime de Noël comme je suis un Handicapé sais vrai sais magnifique la France !!!!
    Cordialement a vous

    1. Ne perdez pas votre temps à raconter votre vie à Madame Lutz qui n’en a que faire. Sa politique est celle du bourgeois, pas du social.

      Plus d’une fois, elle vient se déambuler au centre-ville au chevet des commerçants, pas un regard, ni un mot pour les sans-abris qui sont proches de ceux-ci.

      Quand tu vois ça, tu comprends vite qu’il n’y a rien à attendre de cette femme antipathique.

      Courage à vous et si à un moment ou un autre, je peux d’une manière ou d’une autre vous aider, n’hésitez pas à me répondre.

  2. Mulhouse se transforme : Comme rue du manège qui depuis quelques jours est devenue un rue à sens unique avec de part et autres pistes cyclables. Piste cyclable pour une vingtaine de vélos qui passent dans cette rue, c’est très cohérent. Mulhouse s’épanouie : En laissant les sans-abris, sans abris. Les gens en difficultés dans leurs difficultés. À vous lire on pourrait presque y croire, mais la réalité est bien moins féerique.

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR