Suivez-nous :
Collège : la rentrée du Kennedy se fera au Claudel | M+ Mulhouse

Collège : la rentrée du Kennedy se fera au Claudel

15 juillet 2020 à 16h35 par 3 1683

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Désormais en vacances, les collégiens du Kennedy ne reverront pas leur collège avant 2023 : les travaux de restructuration de l’établissement démarreront, en effet, à la rentrée et les élèves investiront les locaux de l’ancien lycée Camille Claudel le temps du chantier.

« Le transfert du collège Kennedy vers le lycée Claudel est une opération emblématique, une première pour le Département ! » L’enthousiasme de Pierre Vogt, président de la commission Education et jeunesse du Conseil départemental est à la hauteur de l’ambitieux projet de restructuration, puis de déménagement du collège Kennedy de l’avenue éponyme aux anciens locaux du lycée Claudel, avenue DMC. Dès septembre et pendant plus de deux ans, le collège du centre-ville sera restructuré, une extension de 2 000m² sera construite, permettant, à terme, d’accueillir 150 élèves supplémentaires, pour un budget global de 9,9 millions d’euros.

650 élèves

« Le collège étant situé dans un espace contraint, en centre-ville, il est impossible de garder les élèves sur site durant les travaux », poursuit Pierre Vogt. Propriété de la Ville, l’ancien lycée Claudel est le plus adapté pour accueillir les quelque 650 élèves du collège Kennedy, bien que nécessitant des travaux d’adaptation et de mise en conformité s’élevant à 525 000€. Des travaux de voirie sont également prévus aux alentours de l’établissement, afin de faciliter et de sécuriser l’accès des élèves. La Ville de Mulhouse, en partenariat avec le Conseil départemental et m2A, va ainsi entreprendre des travaux de voirie, visant notamment à créer un nouvel arrêt de bus, avenue DMC, à aménager l’arrêt de bus Villon et à mettre en place des passages piétons et des ralentisseurs.

« Un sacré défi »

« Des agents de tranquillité publique seront aussi déployés et le transport des élèves concernés sera gratuit », complète Philippe Trimaille, conseiller départemental et adjoint au maire de Mulhouse, saluant l’efficacité du partenariat entre l’Education nationale, le Département, la Ville et l’Agglomération. « Les parents ont également été informés et rassurés quant au transport, à la sécurité ou à la restauration, les familles nous font confiance, expose Luc De Balthasar, le principal du collège Kennedy, impatient et conscient du challenge. C’est un sacré défi de déménager un collège mais ça vaut le coup de faire cet effort, nous avons de très beaux bâtiments qui méritaient d’être réhabilités. L’impact de la qualité de vie a un impact sur la performance et la réussite scolaire, nous aurons un très bel outil ! »

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

3 réponses à “Collège : la rentrée du Kennedy se fera au Claudel

  1. Le sacré défi sera que le collège une fois qu’il aura réouvert en 2023 ne soit plus cet établissement qui concentre toutes les populations en difficulté du secteur.
    Je ne crois donc pas que les 150eleves supplémentaires annoncés ,dans des locaux certes plus spacieux et plus modernes,arrangent la chose!
    Surtout s’il s’agit d’élèves du quartier.
    Après peut-on vraiment infléchir là tendance lourde d’une concentration toujours plus forte de populations aux difficultés similaires ?
    Pour ma part j’en doute car pour cela il faudrait rassurer les familles au niveau de vie plus élevé d’y inscrire leurs enfants.
    Pour cela quels gages peux t-on leur offrir quant à un enseignement de qualité ?(malheureusement les etablisents publics partent avec des élèves dont le niveau est déjà très bas,alors pensez donc les mettre à hauteur du privé ..)
    Selon moi il y aurait une solution .
    Créer un nouveau type d’établissement mi-public mi-privé ,qui combinerait les avantages du privé et ceux du public,avec pourquoi pas un cycle de scolarité nouveau,à savoir par exemple une scolarité sur 6ans (de la cm2 à la classe de seconde ).
    Car il est connu que l’entree en sixième reste une épreuve difficile pour les enfants particulièrement parcequ’ils changent d’organistion des cours (plusieurs professeurs ,de nouvelles matières etc) en plus de changer de type d’établissement.
    On garderait la structure cm2 tout en faisant que les élèves aient déjà les pieds dans un collège .
    De même avec la classe de seconde qui permettrait grâce à une scolarité longue dans un seul et même établissement de présenter désolé élèves mieux structurés aux classes de premières .
    Voilà ,le sujet de la rénovation du collège Kenedy m’a permis d’aller au delà d’une simple question d’ordre matérielle

  2. Le sacré défi sera que le collège une fois qu’il aura réouvert en 2023 ne soit plus cet établissement qui concentre toutes les populations en difficulté du secteur.
    Je ne crois donc pas que les 150eleves supplémentaires annoncés ,dans des locaux certes plus spacieux et plus modernes,arrangent la chose!
    Surtout s’il s’agit d’élèves du quartier.
    Après peut-on vraiment infléchir là tendance lourde d’une concentration toujours plus forte de populations aux difficultés similaires ?
    Pour ma part j’en doute car pour cela il faudrait rassurer les familles au niveau de vie plus élevé d’y inscrire leurs enfants.
    Pour cela quels gages peut-on leur offrir quant à un enseignement de qualité ?(malheureusement les établissements publics partent avec des élèves dont le niveau est déjà très bas,alors pensez donc les mettre à hauteur du privé ..)
    Selon moi il y aurait une solution .
    Créer un nouveau type d’établissement mi-public mi-privé ,qui combinerait les avantages du privé et ceux du public,avec pourquoi pas un cycle de scolarité nouveau,à savoir par exemple une scolarité sur 6ans (de la cm2 à la classe de seconde ).
    Car il est connu que l’entree en sixième reste une épreuve difficile pour les enfants particulièrement parcequ’ils changent d’organistion des cours (plusieurs professeurs ,de nouvelles matières etc) en plus de changer de type d’établissement.
    On garderait la structure cm2 tout en faisant que les élèves aient déjà les pieds dans un collège .
    De même avec la classe de seconde qui permettrait grâce à une scolarité longue dans un seul et même établissement de les présenter mieux structurés aux classes de premières .
    Voilà ,le sujet de la rénovation du collège Kenedy m’a permis d’aller au delà d’une simple question d’ordre matérielle
    Version corrigée

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR