Suivez-nous :
Cinéma : le handicap à l’épreuve du confinement | M+ Mulhouse

Cinéma : le handicap à l’épreuve du confinement

7 juin 2022 à 14h16 par 6540

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Éducateur au sein de la résidence Le Moulin des Papillons Blancs, Joël Roth est aussi un passionné de vidéo. Durant le confinement, il a filmé le quotidien des salariés et des résidents de la structure, livrant un reportage poignant, « Confinécius l’invention », qui sera projeté au Cinéma Bel-Air, les jeudis 9 et 16 juin.

Depuis 2014, la résidence Le Moulin héberge une centaine d’adultes en situation de handicap mental. Dans cette structure non médicalisée de l’Adapei Papillons Blancs d’Alsace, chaque habitant dispose de son studio et des espaces communs permettant à tous de se retrouver : grande salle d’activités, espaces de convivialité, jardin, cuisine pédagogique… En mars 2020, la France se retrouve confinée et les habitants de la résidence n’ont pas de passe-droit : « Ils ont l’habitude de vivre ensemble, mais tous ont dû être confinés dans leurs studios », se souvient Joël Roth, éducateur au sein de l’équipe d’animation de la structure. Et s’il a continué ses missions d’éducateur durant cette période troublée par la pandémie, Joël Roth s’est également vu confier une mission supplémentaire par sa directrice, Françoise Zanin.

Garder une trace

« Je suis passionné de vidéo, de photo et de théâtre, nous faisons d’ailleurs de la photo et de la vidéo avec les résidents. Madame Zanin m’a demandé de garder des traces de ce qu’on était en train de vivre, confie Joël Roth. Je continuais mon travail d’éducateur et filmais en même temps ! » Pendant ces deux mois, l’éducateur filme le quotidien dans la structure, interviewe ses collègues comme les résidents, sans distinction : « Ça me tenait à cœur de mettre tout le monde sur le même plan, car ici, au Moulin, chacun est à la même place, on est tous ensemble ! »

Les heures de séquences filmées immortalisent l’incompréhension face à la situation, la solitude, mais aussi la solidarité et la bienveillance : « Les salariés malades ou ceux qui avaient des enfants ne pouvaient plus venir travailler, on a commencé le confinement avec une poignée de personnes, poursuit Joël Roth. On n’était plus sur nos missions, tout le monde faisait tout… Très vite, des personnes issues d’autres structures de l’Adapei sont venues en renfort ! Le propos du film est de montrer la réorganisation et tout ce qu’on a vécu. »

« Etonné que ça intéresse les gens »

Après le confinement, Joël Roth se rapproche de l’association Art’Soc, qui l’accompagne pour le montage du film, qui prend le titre de « Confinécius, l’invention » : « J’ai fait le lien entre la philosophie de Confucius, où la personne est au centre de tout, avec ce qu’on a fait ici : tout pour la personne », explique Joël Roth. Ce qui devait rester une trace pour les professionnels, les résidents et leurs familles est ainsi devenu un vrai film de 57 minutes, qui sera projeté au cinéma Bel-Air les jeudis 9 et 16 juin. « J’ai eu des retours positifs et beaucoup veulent que ce film soit vu par le grand public, poursuit Joël Roth, sans fausse modestie. Je ne réalise pas, ça me fait très peur et c’est vertigineux, je suis vraiment étonné que ça intéresse les gens ! »

Projection le jeudi 9 juin à 16 heures, au Cinéma Bel Air, suivie d’un débat avec le réalisateur et des membres de l’équipe du film. Gratuit, sur réservation par mail.

Séance publique au Cinéma Bel Air, jeudi 16 juin à 20h. 8€. + d’infos sur www.cinebelair.org

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR