Suivez-nous :
Calendrier interreligieux : la liberté, fil conducteur en 2024 | M+ Mulhouse

Calendrier interreligieux : la liberté, fil conducteur en 2024

22 novembre 2023 à 15h41 par 2 2011

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 2 minutes

Depuis 20 ans, la Ville édite un calendrier interreligieux, œcuménique, avec le concours des représentants des différents cultes. L’édition 2024, qui porte sur la thématique de « La liberté dans les religions » est d’ores et déjà disponible en mairie et en téléchargement sur le site de la Ville.

Chaque année, depuis 20 ans, la Ville édite le calendrier interreligieux, en lien avec les représentants des cultes présents à Mulhouse. Ce document recense et explique les fêtes religieuses qui rythment l’année des catholiques, orthodoxes, protestants, juifs, musulmans et bouddhistes. Il permet aussi à leurs représentants de s’exprimer sur une thématique donnée et choisie collégialement. Cette année, c’est « La liberté dans les religions » qui a servi de fil conducteur aux rédacteurs du calendrier, tiré à 4 500 exemplaires.

La liberté, souvent questionnée

« Ce calendrier est porté par la Ville, nous sommes des facilitateurs, explique Paul Quin, l’adjoint au maire délégué aux Cultes. Le mérite revient aux rédacteurs : chacun vient avec ses idées et de la discussion se dégage la thématique de l’année. » Après les lieux de cultes (2005), la fraternité (2016) ou le lien social (2023), c’est la liberté qui a fait consensus pour le cru 2024. « C’est un thème que l’on n’avait pas encore traité et qui est souvent interrogé lorsque l’on aborde la question des religions, expose le prêtre Hervé Paradis-Murat. La liberté et la religion vont-elles ensemble ? » Le rabbin Note Levintov complète : « Chaque thème a beaucoup d’aspects et les sujets peuvent être abordés, de manière proche, par les différents cultes. »

Faire tomber les préjugés

Montrer que, malgré les différences, les visions d’une thématique peuvent être proches, c’est la mission première de ce calendrier, qui est plus là pour faire tomber des barrières que pour donner goût à l’une ou l’autre religion. « En parallèle de ce calendrier, les représentants des différents cultes mènent d’ailleurs des actions au quotidien, dans les écoles, collèges et lycées », éclaire Paul Quin. « Lors de ces rencontres, le calendrier nous sert de support, note l’imam Souleymane Barry. Ce qui est important dans ce dialogue interreligieux, c’est de permettre aux jeunes, qui n’avaient pas forcément mis les pieds dans un lieu de culte, de connaître les autres religions et de faire tomber les préjugés ! » Le pasteur réformé Francis Muller abonde en ce sens : « Quand on va dans les écoles, on montre qu’on est différents mais qu’on travaille tous ensemble. »

Disponible à la mairie et en téléchargement

« Les enfants posent des questions très intéressantes et il y a une vraie utilité à ces interventions », salue le représentant de la communauté bouddhique, Paul Famann. « On n’hésite pas à se parler entre nous devant les enfants, on se tutoie, il arrive même qu’on réponde à des questions sur une autre religion que la nôtre », complète le pasteur évangélique Jean-Marc Bellefleur. Et Souleymane Barry de conclure : « Les élèves peuvent oublier les paroles, mais quand ils nous voient tous ensemble, ça les marque ! » Distribué à tous les responsables d’établissements scolaires de Mulhouse, le calendrier interreligieux est disponible à l’accueil A de la mairie et téléchargeable sur le site de la Ville.

Télécharger le calendrier 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Calendrier interreligieux : la liberté, fil conducteur en 2024

  1.  » Les sciences sociales estiment aujourd’hui que l’humanité a créé environ 10 000 religions sans prendre en compte les différents schismes. Différents universitaires ont présenté durant les deux derniers siècles des thèses sur la classification de ces religions. »

    A méditer…

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR