Suivez-nous :
Biennale de la photographie : une édition 2022 céleste | M+ Mulhouse

Biennale de la photographie : une édition 2022 céleste

8 juin 2022 à 15h34 par 4000

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

15 lieux d’exposition dans quatre villes, 26 photographes et un fil conducteur : « Corps célestes ». La cinquième édition de la Biennale de la photographie de Mulhouse fait son grand retour, du 10 juin au 17 juillet, avec l’ambition de promouvoir la photographie contemporaine, auprès du plus grand nombre.

Pour sa cinquième édition, qui démarre ce vendredi 10 juin, la Biennale de la photographie de Mulhouse (BPM) s’intéresse aux corps célestes. « Chaque édition est une invitation à réfléchir et à inviter des photographes de tous horizons, confie la directrice artistique de la Biennale, Anne Immelé. Cette thématique pose les questions du positionnement de l’humain sur terre et sur nos origines. L’humain a toujours été fasciné par le ciel et les étoiles, allant jusqu’à poser un rover sur Mars ! » Avec 26 photographes, les interprétations du thème sont larges et se déclinent en trois sous-ensembles : « Des corps en quête d’infini », « L’influence des astres » et « Des forces telluriques ».

De l’importance des astres

Du Musée des Beaux-arts aux berges de l’Ill, en passant par Le Séchoir ou le café Kohi, c’est une exposition géante qui se laisse découvrir, aux quatre coins de la ville et jusqu’à Thann, Hombourg et Freiburg. Des photographes comme Smith, Vanessa Gandar ou Michael Korta interrogent le rapport au corps humain et à la manière dont il peut se sublimer ; des clichés de paysages déserts, de cratères de météorites ou encore de lieux de haute-énergie explorent les forces telluriques et le minéral au sens large ; enfin, les expositions présentées au Musée des Beaux-Arts, à la bibliothèque Grand’rue ou encore quai des Cigognes permettent de découvrir le regard de photographes sur l’influence des astres… « Une grande partie de la programmation est liée aux astres, on retrouve la Lune et Mars dans différentes expositions », poursuit Anne Immelé.

Une constellation de pratiques

Et la directrice artistique de cette Biennale de poursuivre : « Au-delà de ce voyage, différentes pratiques photographiques sont proposées, avec des photos de Mars produits par des machines, la photographie plasticienne et expérimentale de Smith, les pratiques post-photographiques de Pénélope Umbrico ou Batia Suter, ou encore une pratique photographique directe, qui montre le réel, avec des photographes comme Bernard Plossu ou Francis Kauffman… » Sans oublier la jeune création avec la participation des étudiants des écoles supérieurs d’art du Grand-Est, et notamment ceux de la HEAR ! Que ce soit par sa thématique ou par la variété des lieux d’exposition et des travaux des photographes, cette nouvelle édition de la Biennale s’apparente à une constellation, qui ne demande qu’à être découverte…

Un beau week-end inaugural

« La BPM fait partie des nombreux festivals qui animent la vie culturelle mulhousienne, salue Anne-Catherine Goetz, adjointe au maire déléguée à la Culture. Ce festival est singulier car il est consacré à la photographie contemporaine et se décline dans de nombreux lieux d’exposition, en allant à la rencontre de tous les publics, en investissant notamment l’espace public. La Biennale fait rayonner Mulhouse en l’inscrivant dans le champ des grands festivals de photographie en France ! » Ce week-end, la grande majorité des photographes participant à la BPM seront présents à Mulhouse, Hombourg, Thann et Freiburg, à l’occasion du lancement de la Biennale. De nombreux vernissages et visites seront proposés, ainsi qu’un échange qui s’annonce passionnant autour de la diffusion de photographies par le biais du livre.

Biennale de la photographie de Mulhouse, du vendredi 10 juin au dimanche 17 juillet, divers lieux. Programme complet sur www.biennale-photo-mulhouse.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR