Suivez-nous :
Bateaux, nature… Le tourisme durable et transfrontalier a le vent en poupe à Mulhouse | M+ Mulhouse

Bateaux, nature… Le tourisme durable et transfrontalier a le vent en poupe à Mulhouse

11 juillet 2023 à 16h46 par 1 1232

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

Balades en bateau sur le canal, randonnées pédestres et à vélo mais également évènements à découvrir à Mulhouse, à Freiburg et à Bâle… Le tourisme durable et transfrontalier ne cesse de gagner du terrain à Mulhouse et dans la région des Trois Frontières.

En ce début d’été, les bateaux électriques ont fait leur retour sur le canal du Rhône au Rhin. Un bon moyen de découvrir Mulhouse au fil de l’eau, en profitant du calme du canal, qui rencontre chaque année un franc succès auprès des habitants de la région mulhousienne comme des touristes. « Les gens sont toujours très heureux de leur balade, explique Maryève Schmitt, co-gérante d’Alsace Plaisance, qui propose une flotte de 12 bateaux à la location à Kembs, Hagenbach et à Mulhouse, durant l’été. Nos bateaux électriques se conduisent sans permis, à 8 km/h maximum, et permettent de profiter du canal pour découvrir la ville. Quand on est sur l’eau, on voit les choses de manière très différente. »

Les bateaux électriques, qui permettent de naviguer du pont de la Fonderie à l’écluse 41 sont accessibles du mercredi au dimanche, de 14h à 18h, jusqu’au 3 septembre, au départ du jardin du Musée de l’impression sur étoffes. (Tarifs : 35€ pour un bateau 4 places, 42€ pour un bateau 5 places). Des excursions avec pilotes sont également proposées, certains week-ends des vacances, vers les ports du Rhin ou le Sundgau (sur réservation, + d’infos).

« De vrais atouts »

Ces balades sur l’eau font partie des nombreuses animations proposées par la Ville dans le cadre du programme estival Mon été à Mulhouse. Un programme qui intègre de plus en plus une dimension nature et durable, avec de nombreuses propositions.

« Suite à la crise du Covid, les habitudes liées au tourisme ont changé : les gens ont moins le désir de partir au bout du monde mais plus celui de redécouvrir la France et les lieux autour de chez eux, explique Emmanuelle Suarez, adjointe au maire déléguée au Tourisme. Il y a toujours plein de choses qu’on ne connaît pas autour de chez soi ! A Mulhouse, nous avons de vrais atouts pour les habitants comme pour les visiteurs : un territoire avec beaucoup de nature, des parcs, des musées, des circuits de randonnée et de vélo, de nombreux évènements… Nous nous inscrivons au cœur de l’espace rhénan, une destination très riche culturellement mais aussi en offre de nature, avec trois massifs de montagne. »

A pied et à vélo

Serge Nied

Ainsi, en plus des nombreuses festivités culturelles proposées, tout au long de l’été, à Mulhouse, Fribourg et Bâle, une multitude de circuits de randonnée sont à découvrir (M+ a d’ailleurs sélectionné pour vous 8 escapades nature au départ de Mulhouse (en pages 22 et 23 du numéro d’été de notre magazine). Pour découvrir pleinement la région des Trois Frontières, le sentier Interregio est un itinéraire incontournable qui reste méconnu. Avec 11 étapes et un total de 210 km, cet itinéraire est à lui seul une invitation au voyage, traversant trois pays, de nombreuses zones naturelles mais également le Rhin et plusieurs villes dont Mulhouse.

Côté vélo, trois routes Eurovélo traversent l’agglomération mulhousienne : l’Eurovélo 6, qui relie l’océan Atlantique à la mer Noire, l’Eurovélo 5, des rivages de la Manche à ceux de l’Adriatique et l’Eurovélo 15, qui suit le cours du Rhin. Si ces circuits peuvent être suivis en entier, ils permettent aussi de rayonner autour de Mulhouse, tout comme le Circuit des trois pays à vélo, qui invite, sur 210 km, à découvrir la France, la Suisse et l’Allemagne.

+ d’infos : www.ete-mulhouse.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

2 réponses à “Bateaux, nature… Le tourisme durable et transfrontalier a le vent en poupe à Mulhouse

  1. Bonjour .

    Ce matin alors que je flânais le long du canal ,j’ai vu arriver un petit bateau dans lequel 4 Suisses étaient assis ,dont un avait les deux pieds l’eau . J’ai été surpris et j’ai beaucoup apprécié qu’ils se soient arrêtés au port de Mulhouse.
    La suite c’est sans doute la visite de notre ville.
    Nous sommes la première grande ville la plus proche de Basel et Freiburg , c’est pourquoi nous devons tous et toutes nous concentrer pour remettre à niveau Mulhouse .
    J’étais donc heureux et en même temps inquiet car nous avons encore beaucoup de carences.
    Notre ville est encore trop pauvre , il doit y avoir une sorte de plan Marshall qui consisterait à réintroduire de l’activité économique en centre-ville (une zone franche transfrontalière?) car elle vaudrait vraiment le coup . Nous avons beaucoup d’immeubles ,parfois ils ont un beau cachet , et dont la seule vocation actuelle est d’accueillir tous les damnés de la terre. Or ce n’est pas leur nature et l’idée pourrait être de les destiner au petit tertiaire,comme il en existe beaucoup à Basel.
    .
    De toutes les manières la plupart des centre-ville modernes ont vu leurs habitants aller en périphérie mais elles conservent au moins une intense concentration en emplois tertiaires .
    Voilà ça fait beaucoup pour le simple sujet de tourisme transfrontalier mais il serait peut-être temps de remettre Mulhouse dans son espace Rhénan .

  2. Par contre pour ce qui est cyclable ,nous sommes encore très mauvais . Il y a très peu d’itinéraires continues et sécurisés et même lorsqu’il y en a la cohabitation n’est pas facile entre cyclistes et piétons . Souvent je trouve les cyclistes agressifs et assez peu respectueux eux aussi des règles

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR