Suivez-nous :

5 avril 2024 à 16h39 par 1 794 0

Arts : Karima Duchamp travaille la couleur « comme une matière »

Arts : Karima Duchamp travaille la couleur « comme une matière » | M+ Mulhouse
Arts : Karima Duchamp travaille la couleur « comme une matière » | M+ Mulhouse

Arts : Karima Duchamp travaille la couleur « comme une matière »

5 avril 2024 à 16h39 par 1 7940

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 4 minutes

Peintre et céramiste, l’artiste mulhousienne Karima Duchamp ouvre son atelier au public, samedi 6 et dimanche 7 avril, dans le cadre des Journées européennes des métiers d’art. L’occasion de découvrir le travail précis et l’univers sensible de cette artiste qui expose dans le monde entier.

Savoir-faire et créativité, tradition et innovation… Les Journées européennes des métiers d’art invitent, pour leur 18e édition, à découvrir le travail des professionnels des métiers d’art, au cœur de leurs ateliers. À Mulhouse, plusieurs professionnels et artistes accueillent le public (programme complet), samedi 6 et dimanche 7 avril, comme la peintre et céramiste Karima Duchamp.

Maniant aussi bien les pinceaux que l’argile ou les crayons, cette artiste mulhousienne s’est fait un nom à l’échelle mondiale, avec ses œuvres de céramique picturale, ses peintures où les silhouettes semblent lumineuses et lointaines et son utilisation de la couleur, travaillée comme une matière à part entière. Présentées dans des musées italiens, suisses, allemands et même taiwanais, les œuvres de Karima Duchamp ont également été présentées à Art Basel, à Bâle et Miami, à Philadelphie, New York, Paris ou Bruxelles…

« Un vrai besoin de découvrir l’art »

Catherine Kohler

Originaire d’Audincourt, Karima Duchamp a rejoint Mulhouse à la fin des années 90, pour suivre des cours de langue et de commerce à l’Université de Haute-Alsace. C’est après l’obtention de son diplôme qu’elle décide de se lancer dans la peinture et de répondre à « un vrai besoin de découvrir l’art. Enfant déjà, j’étais très intéressée par les activités créatives qu’exerçaient mes sœurs et par les objets martelés et les céramiques de l’artisanat algérien, que nous avions à la maison. Je me contentais d’observer mais à un moment donné, je me suis lancée, sans formation, comme ça ! » Dès ses premières œuvres, Karima Duchamp est repérée et récompensée notamment par le Prix du jury, lors du Salon des 40 de Saint-Louis, en 2000.

« Ce prix m’a encouragé à continuer mais, comme pour les autres prix que j’ai pu recevoir par la suite, il ne m’a pas fait tourner la tête. Il faut garder les pieds bien ancrés dans le sol et continuer à travailler. Le travail est très important pour moi, je consacre beaucoup de temps à chacune de mes œuvres. J’écris beaucoup, je me documente, je fais mûrir les thèmes puis, au moment de créer, je me laisse porter. Les intuitions, les sensations, les émotions sont alors au cœur de mon travail… »

Un attachement particulier à la céramique

Catherine Kohler

Après la peinture, c’est la découverte de la céramique, lors d’un atelier à la Maison de la céramique de Mulhouse d’alors, qui va bouleverser Karima Duchamp. « J’ai tout de suite su que c’était fait pour moi. Je suis très attachée à cette matière vivante et très malléable, qui peut donner toutes les formes. On peut en faire des volumes et des sculptures, mais je la travaille aussi sous forme de plaques, fines comme du papier. C’est une activité très sensorielle et je pense qu’inconsciemment cela fait écho à mes racines, à mon arrière-grand-mère qui était potière. » Après un an de formation, l’artiste développe rapidement son style et multiplie les travaux, les prix et les expositions.

Parallèlement, elle obtient, en 2014, son diplôme national supérieur d’expression plastique, « quelque chose qui me manquait et qui était important pour moi, en termes de légitimité ». Devenue membre de l’Académie internationale de la céramique, elle enseigne aussi la céramique lors d’ateliers et de conférences. Elle la travaille par morceaux, par couches, en y intégrant beaucoup de couleur, malgré la difficulté de la chose, en s’inspirant notamment des fresques historiques antiques qui ont traversé les siècles. « J’adore ces vieilles fresques patinées, délavées par le temps, où on peut compléter l’histoire et les éléments manquants. Mon travail est ainsi, on rentre dedans petit à petit, ce n’est pas forcément immédiat. J’ai envie qu’on pense que c’est une œuvre qui a traversé le temps. »

Du Cercle de l’art à Minneapolis

En plus de sa participation aux Journées européennes des métiers d’art, elle vient de rejoindre le collectif d’artistes le Cercle de l’art, qui rassemble plus de 100 femmes artistes en France. Ce collectif, qui a pour vocation de soutenir les femmes artistes, propose aux collectionneurs d’acquérir une des œuvres de la créatrice qu’ils soutiennent, en payant en 12 mensualités. « Ce système facilite l’achat et permet aux artistes de lancer des projets avec une certaine sécurité financière. Pour remercier les gens qui me soutiennent de cette manière, je leur propose aussi des invitations aux expositions et foires, une petite œuvre anniversaire et une invitation pour venir créer une œuvre avec moi. Le fait de rejoindre ce collectif permet aussi de rencontrer d’autres artistes, d’échanger et d’apprendre, de participer à des expositions et résidences… »

Solidement implantée à Mulhouse, où elle vit avec son mari et ses enfants, Karima Duchamp voyage régulièrement pour son travail, notamment dans le cadre de résidences artistiques aux États-Unis, au Japon ou en Allemagne. À l’automne, elle partira ainsi à Minneapolis, aux États-Unis, pour une résidence de trois mois dans un Centre d’art céramique. « J’adore ces résidences, qui permettent de sortir du quotidien, de découvrir et de s’inspirer au contact de nouvelles personnes et de nouveaux lieux. Ce sont de vraies bouffées d’air pour la créativité. »

L’atelier de Karima Duchamp, situé au 5, rue du Saule, est ouvert samedi 6 et dimanche 7 avril de 10h à 18h, et tout au long du mois d’avril sur rendez-vous. Gratuit. + d’infos : www.karimaduchamp.net

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR