M+ supplément thématique : Mulhouse destination shopping
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Concert Fêtes des Mères

dimanche 27 mai 2018 - A 17h00

Concert Fêtes des Mères

Temple Saint-Etienne, Mulhouse

À l’occasion de son traditionnel concert de la Fête des Mères au temple Saint-Étienne, place de la Réunion, l’orchestre du Collegium Musicum de Mulhouse fait son Cinéma !

Qui ne s’est jamais dit en entendant un extrait de musique « ah oui! C’est dans la musique du film que j’adore! »? Musique et cinéma sont intimement liés depuis la naissance du septième art. Au début, les instruments de musique étaient surtout là pour supplanter le bruit des machines de projection. Maintenant, le son magnifie l’image. On connaît tous John Williams (Star Wars), La grande vadrouille (Berlioz). Soit l’un, soit l’autre! Durant cette soirée, vous ferez l’association entre grands films d’un côté (Out of Africa, La panthère rose, etc.) et grands compositeurs de l’autre (Mozart, Beethoven, Saint-Saëns, etc). Laissez-vous prendre! Musique, on tourne!

C’est avec ce texte que le nouveau chef du Collegium Musicum, Simon Rigaudeau, présente son programme. Directeur artistique et musical de l’Orchestre Symphonique de Colmar, directeur musical du Nouvel Ensemble Orchestral Nantais, à 36 ans, il a côtoyé de grands chefs tels Jean-Claude Casadesus, Myung-Whun Chung, Marc Albrecht, Kirill Karabits, Marko Letonja… Il vient d’achever avec beaucoup de succès la production de la Traviata, comme chef de projet du Labopéra, et inaugure avec ce concert sa nouvelle fonction de chef du Collegium, puisque celui-ci fonctionnait depuis deux ans avec des chefs « invités », suite à une période de dix-huit ans sous la direction de Jan Sosinski. Cette formation peut être considérée aujourd’hui comme le deuxième orchestre symphonique de Mulhouse. Son répertoire est essentiellement dédié à la musique dite classique.

Une des vocations de l’orchestre étant de permettre à de jeunes talents de se produire en public, le concert sera l’occasion d’entendre la jeune virtuose Céleste Klingelschmitt (15 ans) bien connue au Conservatoire de Saint-Louis puisqu’elle y a fait de brillantes études musicales. Elle continue à Bâle et a déjà obtenu de nombreux premiers prix dans sa catégorie d’âge. Elle interprètera ici le 1er mouvement du Concerto pour violon de Mendelssohn. Dominic Garant aura, lui aussi, le plaisir de jouer en soliste dans l’Adagio du concerto pour clarinette de Mozart. D’autres surprises encore à découvrir en cette belle occasion !

Entrée libre – plateau