M+ supplément thématique : « Mulhouse, grandeur nature ! »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Démos : 120 enfants vivent leur première expérience d’orchestre | M+ Mulhouse

Démos : 120 enfants vivent leur première expérience d’orchestre

10 mai 2017 à 16h03 par 2 7671

En ce début de matinée du 10 mai, ce sont pas moins de 120 écoliers enthousiastes qui débarquent de sept écoles mulhousiennes. En bus ou à pied, ils viennent au gymnase de la caserne Drouot pour leur première répétition Tutti dans le cadre du projet d’orchestre Démos.

Une première expérience de l’orchestre

Une fois leur instrument déposé, les enfants se rassemblent pour un échauffement chorégraphique mené par Ximena et Myrina. Mouvements d’épaules, de bras, étirements…, ils prennent conscience de leur corps, travaillent leur tenue et se préparent avant de se mettre en configuration orchestre.

Quinze minutes plus tard, installés sur leur chaise avec leur instrument, les enfants sont prêts. « Le but de cette journée est de les faire jouer tous ensemble et de produire un joli son, en phase avec le chef d’orchestre », déclare Hélène Coquillaud, coordinatrice du projet.

« Quand vous êtes dans un orchestre, explique Pierre Walter, le chef d’orchestre, la seule personne qu’il faut regarder, c’est moi ! »

120 élèves assis en arc de cercle, le regard rivé sur le chef d’orchestre, concentrés, s’attachent à répondre à la demande du chef d’orchestre. La scène a de quoi impressionner. Seules quelques jambes, qui balancent sous les chaises, nous rappelle que nous avons bien à faire à des enfants.
Après une rapide explication de chaque geste et sa signification, la répétition et les exercices démarrent. « Les enfants ne savent pas encore jouer de leur instrument. Le but est de leur faire jouer une note, de tenir un son, de comprendre les gestes du chef d’orchestre et de respecter les démarrages et arrêts… », explique Quentin Bussmann, le chef de choeur.

Un résultat bluffant

45 minutes plus tard le résultat est bluffant. Les premiers sons cacophoniques ont laissé place à une réponse commune aux commandes du chef d’orchestre : sons doux ou forts, courts ou longs, par groupe d’instrument ou tous ensemble. Les enfants se prennent au jeu. « Waouh », laisse échapper l’un d’eux face au résultat.

« Bravo pour votre première représentation, les félicite Pierre Walter qui confie : Je les trouve très réactifs, les choses avancent très vite. »

Place au chant

Après les instruments, c’est au tour du chant. La séance démarre par des chuchotements. Statiques, concentrés, presque timides, les chanteurs s’animent peu à peu, se laissent porter par la mélodie, entrent dans l’interprétation. En 30 minutes, ils s’entraînent au chant en canon, avec « Vent frais, vent du matin », puis en allemand avec un extrait de la Flûte enchantée.

« Le projet Démos est la preuve qu’il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup d’années de pratique pour pouvoir jouer dans un orchestre, déclare Quentin, chef de chœur. Avec le chant, les enfants connaissent leur voix, ils peuvent aller plus vite dans la musicalité, ils rentrent tout de suite dans l’interprétation. »

Des enfants enthousiastes

« Cette journée est pleine de fraîcheur et de dynamisme, déclare Chantal Risser adjointe au maire de Mulhouse en charge de l’Education et l’Enfance. Les enfants sont motivés, attentifs, ils font cela avec plaisir. Ce projet est une fierté pour Mulhouse. »

A la pose goûter, les musiciens redeviennent des enfants, le niveau sonore monte. L’occasion de les interroger. « Au début j’avais un peu peur, mais on s’habitue », confie Sara. « C’était amusant, mais le chant était un peu difficile », ajoute Justine, joueuse de violon. « J’ai préféré quand on jouait des instruments, ajoute son camarade Yanis, au violoncelle. C’était facile de suivre le chef d’orchestre. »

Après la pause, les enfants passent à la danse et répètent la chorégraphie d’entrée sur scène sur la musique de Lully, avant de repartir dans leur école, heureux d’avoir partagé ce beau moment et fiers de leur prestation.

« A l’école, c’est difficile de se concentrer. Pas ici, parce qu’on s’amuse », confie Nina.

Et si le secret était là…

En chiffres

Démos, c’est : 

  • 121 enfants de CE2
  • 7 écoles : Wagner, Koechlin, Stintzi, Haut-Poirier, Drouot, Matisse et Thérèse
  • environ 30 adultes encadrants : professeur de musique, enseignant, chef d’orchestre, chorégraphe, agents…
  • un projet porté nationalement par la Philharmonie de Paris et soutenu par les ministères de la Culture et de la Communication, de la Ville de la Jeunesse et des Sports et le CGET, la Caisse nationale des allocations familiales et le Fonds social européen, ainsi que par des mécènes nationaux.

En savoir plus sur le dispositif Démos – Lire également notre article sur www.mplusinfo.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Démos : 120 enfants vivent leur première expérience d’orchestre

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR