Suivez-nous :

19 janvier 2024 à 14h58 par 5 024 4

Yann Dillmann : de sapeur-pompier à patron de start-up

Yann Dillmann : de sapeur-pompier à patron de start-up | M+ Mulhouse
Yann Dillmann : de sapeur-pompier à patron de start-up | M+ Mulhouse

Yann Dillmann : de sapeur-pompier à patron de start-up

19 janvier 2024 à 14h58 par 5 0244

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

Lancée par Yann Dillmann, ex-officier des sapeurs-pompiers, la start-up mulhousienne AkorD se fait progressivement un nom en proposant des solutions innovantes pour accompagner les entreprises dans toutes les démarches liées à la sécurité incendie et l’accessibilité des bâtiments recevant du public.

Le Village by CA, niché à KMØ dans le quartier Fonderie, regorge décidément de pépites. Après Xo-Xo (lire notre article), c’est une autre start-up qui est promise à devenir grande. Spécialisée dans la gestion de la sécurité incendie et l’accessibilité des établissements recevant du public, AkorD, c’est d’abord l’aboutissement de la trajectoire personnelle et professionnelle de Yann Dillmann, 38 ans.

« Le désir d’avoir ma boîte »

« Jeune sapeur-pompier, puis pompier volontaire, j’ai obtenu le concours de pompier professionnel à 23 ans. Après six ans à Mulhouse, j’ai passé le concours d’officier et rejoint Belfort comme adjoint chef de centre, avant de revenir à Mulhouse au service groupement prévention des risques incendie où l’on s’occupe notamment des établissements recevant du public (ERP). » C’est d’ailleurs de cette expérience que va germer progressivement l’idée d’AkorD…  « Dans ce service, on croulait sous les demandes. Une nuit, à deux heures du matin, ça me travaillait, je me suis levé et j’ai regardé ce qui existait sur Google. J’ai été surpris de constater qu’il n’existait aucune solution dans le privé pour faciliter les démarches administratives liées à la sécurité incendie », se remémore Yann Dillmann, qui finira par démissionner des sapeurs-pompiers, le 31 décembre 2022. « Avec un père garagiste, rue du Nordfeld, j’ai toujours baigné dans le milieu de l’entrepreneuriat et nourri, au fond de moi, le désir d’avoir ma boîte, même si j’avais vraiment la passion de mon métier de pompier. À près de 40 ans, c’était le moment de faire des choix », reconnaît le Mulhousien.

« Faciliter la vie des entrepreneurs »

L’équipe de AkorD dans ses locaux du Village by CA au cœur du quartier Fonderie.

Si l’adrénaline des interventions lui manque parfois, Yann Dillmann se dit aujourd’hui « épanoui » dans sa fonction de chef d’entreprise et utile en facilitant la vie des patrons de bars, restaurants, boutiques et, plus généralement, des entrepreneurs, via une plateforme digitale permettant de les accompagner. « On s’adresse essentiellement à des établissements de centre-ville accueillant moins de 200 personnes. Dès qu’il y des demandes d’ouvertures ou de travaux liés à la sécurité incendie et à l’accessibilité, on est là pour faciliter la vie des entrepreneurs. On est leur plume, on édite les plans, on prépare les documents administratifs… Déchargés des lourdeurs administratives, ils peuvent se consacrer à leur métier ». Et comme Yann Dillmann a souvent un coup d’avance, AkorD a élargi son champ d’activité en endossant le rôle de cabinet de conseil et propose une offre complète d’audits et d’accompagnement en gestion sécurité incendie.

Première levée de fonds

2024 s’annonce charnière, avec la commercialisation d’un nouvel outil digital au service de la sécurité incendie et de la gestion quotidienne des ERP. « On me dit que je suis sur un marché oligopolistique », sourit le chef d’entreprise, sûr d’avoir peu de concurrents, sur le marché français de la sécurité incendie à proposer des prestations de services complètes « à 360 degrés » (dossiers ERP, audits, accompagnement, assistance…), comme le martèle le slogan d’AkorD. Après un premier exercice 2023 positif, cette année qui s’ouvre sera capitale avec la première levée de fonds.

« Nous sommes présents sur toute la France avec le digital et nous nous déplaçons jusqu’à deux heures de route autour de Mulhouse pour nos prestations de conseils. Pour nous développer, nous allons renforcer notre équipe. Le 1er février, on sera sept dans l’entreprise : responsable marketing communication, assistant marketing et chef de produit, chef de projet informatique, développeurs et chargé d’affaires », explique Yann Dillmann, qui vise le million d’euros de chiffre d’affaires en 2026 et ambitionne d’essaimer des agences dans des grandes métropoles, comme Paris et Lyon. Pour l’heure et jusqu’à mi-2025, c’est au Village by CA que ça se passe. « Sans le Village by CA et KMØ, je n’aurai franchement jamais démissionné de chez les pompiers. Ils m’ont fait sauter le pas pour créer AkorD, tout en me permettant de faire beaucoup de réseau et en donnant de la crédibilité à l’entreprise ».

+ d’infos sur akord-securite.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

4 réponses à “Yann Dillmann : de sapeur-pompier à patron de start-up

  1. Bravo Yann. Tu peux être fier que ce soit pour ta carrière passée au sein des pompiers ou encore dans tes nouvelles fonctions de chef d entreprise. Respect

  2. Bon courage, passer du secteur public au secteur privé…Si cela fonctionne le secteur public te remercie en augmentant tes impots et tes taxes, et si tu contestes les taxes et les impots, ce sera un procès du secteur public…

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR