Suivez-nous :
Yamina Ringenbach, la danse dans le ventre | M+ Mulhouse

Yamina Ringenbach, la danse dans le ventre

22 octobre 2021 à 17h11 par 8570

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Chorégraphe et professeure de danse orientale bien connue à Mulhouse, Yamina Ringenbach accueille à nouveau ses élèves dans le cadre de son école YOUDance, au cœur de Mulhouse, où son expérience et sa bonne humeur permettent à chacune d’exprimer sa féminité tout en se dépensant.

« On a découvert de nouveaux muscles, jusque dans les poignets ! » Fatiguées mais heureuses, Emilia, Maureen et Laeticia font partie des nouvelles inscrites au cours débutantes de danse orientale de Yamina Ringenbach. Tous les mercredis soirs, sauf pendant les vacances scolaires, elles se retrouvent sur le parquet de la salle de danse Choregraphica, au cœur de Mulhouse, rue de la Sinne, pour des cours où la bonne humeur n’empêche pas la rigueur dans l’apprentissage. « Yamina est vraiment une super prof, elle a beaucoup d’expérience et donne envie d’apprendre, quel que soit le niveau, il y en a pour tout le monde ! »

Bien connue à Mulhouse, où elle a notamment proposé ses cours de danse au Squash 3000 entre 2003 et 2013, Yamina Ringenbach accueille à nouveau ses élèves, dans son école de danse YOUDance, fondée en 2018. Une passion de la danse et de sa transmission qui vient de loin, que la professeure n’a cessé de développer, en se formant et en travaillant un peu partout sur la planète.

Chorégraphies et transmission

Catherine Kohler

« Je danse depuis que je suis toute petite mais j’ai vraiment commencé à me former ensuite, avec différents professeurs à Strasbourg, puis à Paris, où j’ai rencontré certains des plus grands spécialistes de la danse orientale comme Wendy Buenaventura ou la troupe de Bellydance Superstars, explique Yamina Ringenbach. Je me suis beaucoup baladé, en Egypte, en Angleterre, aux Etats-Unis, en Italie où j’ai rencontré des gens passionnés qui m’ont transmis leur savoir. J’ai également vécu en Grèce où j’étais chorégraphe pour des grands sites hôteliers. Il fallait monter des spectacles très rapidement avec des gens qui ne savaient pas danser, c’était très formateur ! »

Ancienne enseignante dans l’Education nationale, Yamina est très sensible à la transmission de sa passion mais également à la partie chorégraphie. « Je suis chorégraphe dans l’âme, j’aime beaucoup l’aspect théâtral des performances : quand on est sur scène, on ne fait pas juste de la danse, on incarne un personnage. » Elle a ainsi présenté plusieurs spectacles avec ses élèves, au Théâtre de la Sinne mais également dans le cadre des Jeudis du parc, de la Fête de la danse ou encore des différentes éditions de la Fête du monde, une manifestation qui n’existe malheureusement plus aujourd’hui.

« Chercher au plus profond de soi »

Catherine Kohler

Mêlant, dans ses chorégraphies et ses enseignements, les mouvements traditionnels de la danse orientale avec des influences des danses jazz, contemporaine ou indienne, elle décrit la danse orientale comme « la féminité à l’état pur. Il y a des codes mais c’est finalement quelque chose d’assez tribal, on doit chercher au plus profond de soi pour s’exprimer par la danse, montrer qui on est en lâchant prise. »

Et, contrairement aux idées reçues, la danse orientale ne se limite pas à ce qu’on appelle la danse du ventre. « La danse orientale est très physique, elle fait appel à tous les muscles du corps, l’énergie part du ventre et circule dans l’ensemble du corps. Cela peut être très « cardio » ou alors beaucoup plus lent et plus doux, dans tous les cas c’est une très bonne activité physique ! » Et ce ne sont pas ses élèves, débutantes ou confirmées, qui vont la contredire : « L’une de mes élèves m’a dit que ces cours lui font tellement de bien qu’ils devraient être remboursés par la sécurité sociale ! »

+ d’infos : youdance.fr et 06 11 95 89 57

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR