Suivez-nous :
Une journée d’animations pour rapprocher les jeunes et les policiers | M+ Mulhouse

Une journée d’animations pour rapprocher les jeunes et les policiers

6 août 2021 à 15h03 par 6660

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Dans le cadre du Centre de loisirs de jeunes de la Police nationale, une journée d’animations était organisée ce jeudi 5 août au Cosec de Bourtzwiller, en lien avec le Raid’Aventure de Paris. L’occasion pour les jeunes et les policiers de tisser des liens et de faire tomber des barrières.

Offrir des activités aux jeunes de quartiers prioritaires, tout en tissant des liens entre la Police et la population, c’est l’objectif des Centres de loisirs de jeunes (CLJ) de la Police nationale, organisés aux quatre coins de l’Hexagone. « Le CLJ est un accueil de jour sans hébergement, animé par des fonctionnaires de police et des civils, explique Stephan, le directeur du CLJ de Mulhouse, à Bourtzwiller. Nous sommes un centre de loisirs classique qui propose de nombreuses activités, mais on essaie aussi de leur apprendre les valeurs de la République et de changer leur regard sur la Police, notre cœur de métier est avant tout d’être au service de la communauté ! »

Une journée avec le Raid’aventure

Catherine KohlerLa boxe a fait partie des nombreux ateliers proposés par le Raid’aventure.

Ce jeudi 5 août, la quarantaine de jeunes qui fréquente régulièrement le CLJ a pu participer à une journée particulière, plus largement ouverte à tous les jeunes du quartier, au Cosec de Bourtzwiller. C’est là que le Raid’aventure de Paris a fait escale, pour une journée d’animations, allant de la boxe à l’initiation aux premiers secours, en passant par le foot et l’escalade. « Le Raid’aventure est composé de fonctionnaires de police actifs, qui viennent sur leur temps libre pour partager leur métier avec les jeunes, c’est une cause qui nous tient à cœur », confie Smaïl Aklit, le coordinateur du Raid’aventure, qui s’est entouré de policiers nationaux et municipaux pour cette journée.

« D’habitude, c’est quand il y a des délits »

A l’intérieur du Cosec, de nombreux ateliers sont proposées. Tandis que des policiers font une démonstration de massage cardiaque sur un mannequin ou arbitrent un match de boxe, un autre explique à quoi sert une matraque, avant d’équiper deux enfants de casques et plastrons pour un petit parcours sportif.  « Je trouve ça chouette que ça se passe à Bourtzwiller, confie Natacha, venue avec son fils Emrys. C’est surprenant, d’habitude quand on entend la police, c’est quand il y a des délits, là ça leur donne une bonne image de la police et des policiers, c’est bien pour la nouvelle génération ! »

« Ils sont contents de revoir les policiers »

Catherine KohlerLa Police municipale a proposé une démonstration d’interpellation.

A l’extérieur, la simulation d’une intervention avec le rottweiler de la Police municipale remporte un franc succès, sous l’œil bienveillant de Gérard Morena, commissionnaire divisionnaire et Directeur de la sécurité publique : « C’est hyper important d’être au cœur de Bourtzwiller, où il y a eu des incidents par le passé. Ma première satisfaction est qu’il y ait des jeunes, on leur fait passer des messages et ils sont contents de revoir les policiers ensuite ! Les CLJ doivent rapprocher, éduquer et peut-être aussi générer des vocations. »

« Important de créer des liens »

« La police est souvent décriée mais quand les jeunes sont en activité avec des policiers, ils se rendent compte qu’ils ne sont pas là que pour verbaliser. Se connaître mutuellement améliore considérablement les relations, il est important de créer ces liens et pour ça, le sport est quelque-chose de fabuleux », confie le maire de Mulhouse, Michèle Lutz, qui salue également le partenariat entre la Police nationale et la Police municipale, déjà matérialisé par un bureau de police commun en 2017, aux Coteaux.

Des policiers et des enfants ravis

Catherine KohlerUne journée d’animations qui a permis aux jeunes et aux policiers de mieux se connaître.

« Nous avons un bon contact avec la population, confie Laurent, moniteur de tir et de techniques de police à la Police municipale. C’est une très bonne journée, les enfants sont adorables ! » Une satisfaction partagée par les jeunes participants, à l’image de Farès, Gazall et Ismaël, visiblement ravis de leur journée : « On a fait de la boxe, on a essayé un bouclier et on est montés sur une moto de police. Le CLJ, c’est bien parce qu’on fait plein d’activités et ceux qui y travaillent sont gentils. Les policiers sont des gens normaux, être policier et faire respecter la loi, c’est leur travail ! »

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR