Suivez-nous :

15 septembre 2023 à 14h14 par 3 715 8

Un week-end au rythme des Mulhousiennes

Un week-end au rythme des Mulhousiennes | M+ Mulhouse
Un week-end au rythme des Mulhousiennes | M+ Mulhouse

Un week-end au rythme des Mulhousiennes

15 septembre 2023 à 14h14 par 3 7158

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

6 800 femmes et, pour la toute première fois, 1 200 hommes prendront le départ, dimanche à 10h tapantes, de la course-marche contre le cancer Les Mulhousiennes, qui souffle ses dix bougies. 

Il y a des signes qui ne trompent pas. Mercredi matin, une petite heure à peine après l’ouverture des portes du stade de l’Ill, elles étaient déjà plus d’un millier à avoir retiré leurs dossards et pimpants maillots roses, couleur de l’édition 2023 des Mulhousiennes. Dimanche sur les coups de 10h, 8 000 participants, dont 6 800 femmes et, pour la première fois, 1 200 hommes prendront part à cette course-marche solidaire contre le cancer, devenue en dix ans le rendez-vous qui compte de la rentrée mulhousienne. « Ça fait longtemps que beaucoup d’hommes avaient envie de prendre part à notre événement, il faut savoir évoluer et changer. On s’est dit que c’était le moment, cette année. Il n’y pas de ségrégation chez les Mulhousiennes », plaisantent Christelle Juville Di Giuseppantonio, la présidente, et le collectif organisateur.

« Solidaire, festif et sportif »

Catherine Kohler Grosse ambiance et de l’émotion, dimanche matin au départ du stade de l’Ill.

Présence masculine ou pas, les Mulhousiennes restent fidèles à leur crédo : « Créer un moment solidaire, festif et sportif en y mettant toute notre énergie ! » Des valeurs partagées par Isabelle Haeberlin, créatrice d’Epices, comprenez Espace de projets insertion cuisine et santé, qui fête également sa décennie d’existence avenue Kennedy, et marraine de cette édition 2023 : « J’ai d’ailleurs participé à la première édition, se souvient Isabelle Haeberlin. J’aime beaucoup l’énergie des Mulhousiennes avec qui je partage beaucoup de valeurs communes, nous avons des choses à faire ensemble. Je m’y retrouve totalement aussi en matière de sport-santé ». « De nombreuses filles qui ont commencé à courir avec les Mulhousiennes sont devenues des mordues par la suite », acquiescent les organisatrices.

En marchant ou en courant (quasiment du 50-50% sur l’ensemble des participantes qui prendront part à la course) pour le plaisir d’être ensemble entre amies ou entre collègues, par solidarité avec des proches malades ou en rémission qui seront, pour certaines, également de la partie, pour faire une performance (plus de 730 coureuses chronométrées inscrites) ou juste pour l’ambiance… Les raisons de l’engouement pour cette course-marche solidaire sont multiples.

600 000 euros reversés en neuf ans

En neuf ans d’existence, la pertinence de la course-marche Les Mulhousiennes n’est plus à démontrer, avec un total de 600 000 euros – issus des inscriptions – reversés pour financer des projets locaux. Cette année, ce sont pas moins de quatre initiatives qui seront soutenues : un projet de recherche et de développement en matière d’échographie assistée par intelligence artificielle, porté par l’entreprise GeoNomy en lien avec la Fondation Force ; la Ligue contre le cancer et le GHR Mulhouse Sud Alsace, pour l’acquisition d’un écho-endoscope pour le diagnostic du cancer du poumon ; les Dames en rose, qui œuvrent auprès des enfants hospitalisés, et l’Apadei Papillons Blancs, pour le « Motomed », un équipement spécialement conçu pour les enfants en situation de handicap.

Parcours revisité et animations

Plus de 500 enfants sont aussi de la partie.

Evènement labélisé éco-responsable, Les Mulhousiennes proposera une boucle légèrement modifiée, en raison notamment des travaux de piétonisation du centre-ville, toujours au départ du stade de l’Ill d’un peu plus de 5 km, qui fera passer les participantes par le boulevard Stoessel, l’avenue Kennedy, les places des Victoires et de la Réunion, puis rue Lamartine, avant le retour quai d’Isly, puis rue Pierre de Coubertin. « Tout au long de ce parcours, 14 groupes de musique prendront place pour les encourager ! », soulignent les organisatrices, qui insistent sur les animations, qui se tiendront dans l’antre du stade de l’Ill, avec son village des partenaires et ses stands de restauration, le dimanche dès 8h du matin. Un argument de plus pour venir encourager les participantes à cette dixième édition qui affiche complet, tant pour la course-marche du dimanche matin que pour les courses des enfants du samedi après-midi, au stade de l’Ill, dès 14h et dès 13h pour les multiples animations.

« Plus de 500 enfants vont prendre part aux courses Kids (4-15 ans), qui en sont à leur cinquième édition », précisent les organisatrices des Mulhousiennes, qui fédèrent 500 bénévoles, tout au long du week-end.

Course-marche les Mulhousiennes : dimanche 17 septembre à 10h au départ du stade de l’Ill, (animations dès 8h). Courses des enfants : samedi 16 septembre à 14h au stade de l’Ill (animations dès 13h). + d’infos sur lesmulhousiennes.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

8 réponses à “Un week-end au rythme des Mulhousiennes

  1. Le cancer, le sida, le téléthon et j’en passe… À quand, une mobilisation en faveur des sans-abris et des familles en difficultés ? Ce n’est peut-être pas assez glorifiant aux yeux de l’opinion?!

    C’est ce qu’on appelle : La Solidarité Sélective.

    1. Pas encore assez d aide social ,faut une fois ce bouger le derrière ,avec tout les profiteurs d aide en tout genre et le pignons dépenser pour les cassos ,on pourrait en sauver de vie…pas vrai Alex!!!!

    2. Toutes les causes sont bonnes. Alors soyez bon pour cette cause et à côté aidons comme toujours les sans abris. Et n’oubliez pas lorsque demain vous aurez un cancer vous serez très très content des aides, du matériel et de l’humain à vos côtés. Prenez soin de vous Monsieur

  2. Bref, un dimanche de barrage partout et de gueuleries. Vous ne pouvez pas faire ça, à l’extérieur de la ville, plutôt que de casser les burnes aux gens, un dimanche, qui s’en glandent de votre footing ?

  3. Libre à vous de bouger le cul Requin. Les cassos, je présume que vous faites référence aux sans-abris, sont des gens.

    Je sais que votre mentalité néfaste systémique donne plus d’importance au capitalisme plutôt qu’à l’humain et qu’elle sélectionne les gens selon le paraître, mais bon…

    Vous voulez sauver des vies ? Commencer par les sans-abris qui crèvent dans la rue dans la plus indifférence générale, pas besoin d’aller courir pour ça.

  4. Nulle exigence, mais un droit tout simplement en ce dimanche. Je n’ai pas à supporter les gueuleries de la populace et particulièrement d’un troupeau qui se la joue solidaire d’une journée. Solidarité illusoire et sélective, si la solidarité était d’actualité dans votre système, ça se saurait.

    Soyez honnête deux secondes au milieu de votre de convention d’hypocrisie. Vous seriez les premiers à l’ouvrir, si il y avait des nuisances dans votre rue.

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR