Suivez-nous :
Un nouveau lieu totem pour répondre aux besoins des entrepreneurs | M+ Mulhouse

Un nouveau lieu totem pour répondre aux besoins des entrepreneurs

26 octobre 2020 à 17h01 par 1 2920

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Déjà implanté au 48, rue Franklin, le « 48, l’atelier des entrepreneurs », qui rassemble toutes les structures utiles aux entrepreneurs de Mulhouse et de sa région, dont Alsace Active, l’ADIE et Coproduction, s’étend en s’installant aussi au 1A, avenue Schumann, qui devient un lieu dédié à l’entrepreneuriat social et à l’innovation.  

« Ce lieu est central pour l’éclosion des projets dans la région mulhousienne. Ici, on trouve tout ce qui rend les choses possibles, avec une grande fluidité ! » Comme Lionel L’Haridon, cofondateur de Rhenamap et porteur du projet de tiers-lieu dédié à l’alimentation bio et locale, La Brique 48, sur le site DMC, plusieurs centaines d’entrepreneurs passent chaque année par les différentes structures du « 48, l’atelier des entrepreneurs ». « Se lancer seul, c’est vraiment très difficile, souligne Alice Prouvost, hydrogéologue qui a intégré la coopérative d’activité et d’emploi Antigone, l’une des structures du « 48 ». En plus du soutien à la création d’entreprise et de l’accompagnement juridique, financier et administratif, l’accompagnement moral prodigué est très important. »

Composé de plusieurs structures (ADIE, Alsace Active, Vecteur, Positive Planet France, HOPLA et Coproduction, les coopératives d’activité et d’emploi d’Alsace), le « 48 » a pour objectif de « créer un terreau favorable à l’innovation et à l’entrepreneuriat, dans un lieu unique en Alsace, une ambition d’autant plus importante dans la période actuelle », explique Pascal Wespiser, président d’Alsace Active.

« Ancrer des emplois sur le territoire »

Organisées autour de quatre pôles, l’accueil-diagnostic, l’accompagnement, le financement et l’hébergement-développement d’activité, les différentes structures offrent un ensemble de services complémentaires couvrant toutes les étapes du parcours de la création d’activité. « L’idée, c’est de faire en sorte qu’on ancre des métiers, des emplois sur notre territoire, avec une vision solidaire et sociale », complète Florence Rémy, la directrice d’Alsace Active.

L’économie sociale et solidaire est ainsi au cœur des projets soutenus par les différentes structures, un soutien qui prend notamment la forme de prêts financiers et d’un accompagnement pour décrocher des prêts bancaires. « Une fois le financement accordé, nous accompagnons les porteurs de projets, ce qui est essentiel, notamment cette année, souligne Angèle Mignonac, directrice de l’ADIE Grand-Est. Pendant le confinement et après, nous avons ainsi contacté plus de 300 entrepreneurs, pour les épauler dans le report de leurs échéances et les aider à toucher les aides de l’Etat et de la Région. »

« Ayez l’ambition de réussir ! »

Thomas Itty

Installées depuis plusieurs années au 48, rue Franklin, les différents structures commençaient à y être à l’étroit et une partie d’entre elles (Alsace Active, ADIE et Coproduction, les coopératives d’activité et d’emploi d’Alsace) se sont désormais installées au 1A, avenue Schumann, pour y créer un pôle financement de l’entrepreneuriat engagé à Mulhouse, sur environ 300 m². Le 48, rue Franklin continue, lui, d’accueillir les autres structures et notamment la permanence quotidienne d’accueil, de 10h à 12h, pour les porteurs de projets ne sachant pas vers quelle structure se tourner.

Soutenues par de nombreux partenaires, dont la Ville de Mulhouse, m2A et la Région Grand-Est, ces différentes structures « irriguent le territoire et accompagnent les entrepreneurs », selon Laurent Riche, vice-président de m2A délégué à l’Economie et à l’Emploi. Pour Michèle Lutz, maire de Mulhouse : « nous avons besoin de cet entrepreneuriat engagé à Mulhouse, une ville participative et solidaire, où les beaux succès entrepreneuriaux ne manquent pas. Aux porteurs de projets, je dis : « croyez-y, ayez l’ambition de réussir ! » A Mulhouse, nous serons à vos côtés pour vous soutenir. »

Pour le président de la Région Grand-Est et premier adjoint au maire de Mulhouse, Jean Rottner, « nous sommes dans un moment singulier où la création d’entreprise paraît très difficile, avec des temps compliqués devant nous. Nous devons nous réinventer et faire encore mieux, en inventant de nouvelles formes d’économie sociale et solidaire, en misant sur la réactivité et l’inventivité. Pour les collectivités, la question est d’accompagner et de donner de l’espoir pour créer de la valeur et de l’emploi, sans être stoppés par la crise, en travaillant en partenariat au niveau local. A Mulhouse, une ville qui a toujours su traverser les épreuves, nous avons la capacité d’engager les choses et de trouver en nous les ressources pour innover. »

Plus d’infos : latelierdesentrepreneurs.org

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR