Suivez-nous :

TRIBUNES POLITIQUES – NOVEMBRE 2021

MULHOUSE CAUSE COMMUNE

Pour une parole libérée, entendue et reconnue : lutter contre le harcèlement scolaire à Mulhouse

Le drame du suicide de Dinah, 14 ans, lycéenne à Mulhouse suite à du harcèlement scolaire et homophobe ne peut pas rester sans réaction à Mulhouse. Nous transmettons notre soutien à la famille et aux proches de la victime. Il est plus que jamais urgent et nécessaire de se mobiliser pour protéger, alerter et soutenir la jeunesse mulhousienne contre le fléau quotidien du harcèlement : à l’école, en dehors mais aussi sur internet et notamment les réseaux sociaux. C’est une menace permanente.

Comment comprendre le silence dans lequel se tient la majorité alors que notre ville et sa jeunesse sont particulièrement heurtées par ce drame ? Il est urgent et nécessaire de créer un espace de confiance pour les jeunes, les familles avec des adultes référents et informés : que la parole puisse se libérer, être écouté·e et accompagné·e dans les étapes et ces épreuves du quotidien. 

Lors du conseil municipal de septembre 2021, notre groupe avait alerté sur la prévention à mettre en place contre le cyber-harcèlement, l’usage et les dérives des réseaux sociaux et d’internet en général dès les classes de CM1-CM2. La majorité n’a pas répondu. Il y a pourtant urgence, nous le constatons tous les jours.

Nos propositions concrètes :

-en collaboration avec l’Education nationale et ses partenaires, développer un programme de prévention et d’information du harcèlement scolaire, de la maternelle au lycée

– accompagner le développement des outils numériques à l’école (ordinateurs, tablettes) par des sessions de sensibilisation au harcèlement scolaire, à l’école comme en dehors, à destination des élèves et enseignant·es

– permettre des espaces de paroles entre enfants, avec des pairs formés, encadrés par des adultes référents où la parole peut se libérer, en confiance, avec bienveillance, en étant prise au sérieux

– en complément de l’école, dans les structures du périscolaire, centres de loisirs, colonies de vacances : là où la municipalité peut proposer un programme d’information suivi et complémentaire

– victime, témoin ou simplement sensible à ces questions : chacun·e doit savoir où s’informer et se voir proposer des solutions adaptées.

Notre jeunesse doit être soutenue de manière résolue. Miser sur notre jeunesse, c’est tout simplement croire en Mulhouse. 

Mulhouse Cause Commune – élu·es écologistes et de gauche. Loïc MINERY, Nadia EL HAJJAJI, Joseph SIMEONI, Nina CORMIER, Jean-Yves CAUSER, Maëlle PAUGAM, Jason FLECK. Contact : Adeline.Garnier@mulhouse-alsace.fr 

Print Friendly, PDF & Email
M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR