Suivez-nous :
Tourisme : faites garder votre toutou avec PatchGuard | M+ Mulhouse

Tourisme : faites garder votre toutou avec PatchGuard

15 juin 2021 à 17h25 par 1 2560

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Il fallait y penser, Laëtitia Lacote l’a fait en lançant PatchGuard, une solution sur-mesure de garderie pour chiens, bien pratique pour pouvoir visiter les musées et monuments ou faire du shopping.

Et c’est aux abords de la Cité de l’automobile que la Mulhousienne a lancé ce service, jusqu’à la mi-septembre, capable d’accueillir jusqu’à neuf chiens en même temps, durant une à quatre heures, moyennant neuf euros l’heure (tarifs dégressifs). Et pour le lancement de ce mardi matin, autant dire que même si les box espacés et climatisés pour chiens n’affichaient pas complet, le nombre de médias et de personnalités présentes démontrait un réel intérêt pour PatchGuard, un nom librement inspiré de Patch, le chien de l’initiatrice du projet, Laëtitia Lacote. Une première en France, sous cette forme, que l’on doit à la volonté sans faille de cette quadragénaire de transformer ses rêves et sa passion en un emploi pérenne, en créant sa Société anonyme simplifiée (SAS).

Rêve

Thomas IttyLe service de garderie pour chiens est installé devant la Cité de l’auto.

« Il aurait été dommage que je passe à côté de mon rêve car, depuis que je suis née, j’aime les chiens », souligne, en toute simplicité, Laëtitia Lacote, qui a travaillé à la tour de contrôle de l’EuroAirport, avant d’entamer une reconversion professionnelle, la crise sanitaire et le confinement n’étant pas étrangers à ce virage à 180 degrés. « J’ai été particulièrement bien entourée par ma famille, mes amis, mais aussi par de nombreuses structures (Ndlr : couveuse d’entreprises Hopla, Ville de Mulhouse dans le cadre de l’appel à projets Courts-Circuits, incubateur Semia, d’ailes à Elles pour promouvoir l’entrepreneuriat au féminin, cabinet strasbourgeois Gestion & Stratégies…). »

Une réponse à des besoins

La genèse du projet a, elle, comme souvent, commencé par une histoire personnelle. « Un voyage en Corse qui restera les pires vacances de ma vie. Je me suis retrouvée confrontée à un problème fréquemment rencontré par les touristes : être empêchée de visiter un musée, une église ou un autre lieu à cause de mon chien… » L’idée de répondre à ce déficit de solution de garde a fait tout doucement son chemin chez Laëtitia Lacote pour aboutir à PatchGuard, qui s’adresse à tous les amoureux de toutous, une communauté particulièrement nombreuse, forte de 18 millions de propriétaires canins.

Export

Parmi les personnalités présentes pour le lancement, Michèle Lutz et Delphine Wespiser.

Si pour cet été, PatchGuard restera « confiné » devant l’entrée de la Cité de l’auto, l’horizon devrait considérablement s’élargir à terme, le service PatchGuard étant voué, selon un business plan parfaitement établi, à se multiplier à travers d’autres sites culturels et événements alsaciens, dont les marchés de Noël de fin d’année. « J’espère bien exporter le concept dans toute la France, PatchGuard étant une marque désormais déposée, explique Laëtitia Lacote, qui prévoit de créer des emplois en formant des jeunes au nouveau métier de « petsitter ». En tant que professionnels, ils devront être diplômés de l’Attestation de connaissances pour les animaux de compagnie. » Pour les structures d’accueil, là aussi la cheffe d’entreprise n’a pas laissé de place au hasard, pour offrir un maximum de confort aux chiens gardés, en passant commande auprès d’un fabricant français expert en conception de box pour animaux.

Autant d’effort salués par tout un chacun lors de ce jour de lancement, à commencer par Delphine Wespiser, Miss France 2012, « très engagée pour la cause animale », et le maire de Mulhouse Michèle Lutz, qui voit en PatchGuard un « exemple de réussite de l’entrepreneuriat féminin » et la confirmation de Mulhouse comme « terre d’innovations. »

+ d’infos sur patch-guard.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR