Suivez-nous :
Théâtre Poche-Ruelle : le parfait équilibre | M+ Mulhouse

Théâtre Poche-Ruelle : le parfait équilibre

13 octobre 2017 à 11h35 par 2 2820

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Amoureux du théâtre devant l’éternel, Jean-Marie Meshaka lance la nouvelle saison du Poche-Ruelle avec Délicate Balance d’Edward Albee. Une pièce, volontairement intimiste, qui n’est pas sans poser d’essentiels questionnements sur la nature humaine, qui taraudent tout un chacun… Première le vendredi 20 octobre, puis 22 représentations marathons jusqu’au 16 décembre. Immanquable !   

Entre mon moi profond et le visage que je présente aux yeux de tous pour tenir mon rôle, qui suis-je ? Non, vous n’êtes pas au café philo mais face à un questionnement qui, à bien y réfléchir, taraude tout un chacun. Une délicate balance, en somme, que Jean-Marie Meshaka, patron du Poche-Ruelle, a décidé de mettre en exergue en puisant toute la substance de la pièce A Delicate balance du cultissime auteur dramaturge américain Edward Albee qui lui a valu, en 1967, le premier de ses trois prix Pulitzer. « Je suis fan d’Edward Albee. Il y a une douzaine d’années, j’avais repris du même auteur Qui a peur de Virginia Woolf ? », explique, enthousiaste, Jean-Marie Meshaka. Le pitch de la pièce ? Un couple de banlieusards bourgeois, héberge dans leur foyer, la sœur alcoolique. Leur vie confortable est perturbée par l’apparition soudaine d’amis de la famille qui, esseulés et anxieux, demandent à rester avec eux. Peu après, Julia, la fille, vient trouver refuge dans la maison de ses parents après le nouvel échec de son mariage…

« Une radiographie de l’âme »

Catherine Kohler

« Cette pièce est une radiographie de l’âme, confie le metteur en scène mulhousien. Elle pose plein de questions : comment trouver cet équilibre pour, tel un funambule au-dessus du néant de la vie, ne plus avoir peur ? Comment trouver les chemins sinon du bonheur au moins ceux de la sérénité ? L’amour ? La haine ? L’amitié ? Le devoir ? Le respect de la parole ou de ce que l’on est vraiment … »

De vraies questions donc, qui n’empêcheront pas le public de parfois sourire et surtout « de s’y retrouver », souligne Jean-Marie Meshaka, qui assume cette pièce « intimiste », après avoir signé l’an passé un beau succès populaire, notamment avec Le Bourgeois Gentilhomme et ses 5 000 spectateurs accueillis en 34 représentations.

23 représentations, du 20 octobre au 16 décembre :

  • Ve. 20 + sa. 21 + ve. 27 + sa. 28 à 20h30 – di. 29 octobre à 17h.
  • Ve. 3 + sa. 4 + ve. 10 + sa. 11 + ve. 17 + sa. 18 + ve. 24 + sa. 25 novembre à 20h30. Di. 12 et di. 26 novembre à 17h.
  • Ve. 1 + sa. 2 + ve. 8 + sa. 9 + ve. 15 + sa. 16 décembre à 20h30. Di. 3 et di. 10 à 17h.

Théâtre Poche-Ruelle, 18, rue du Ballon. Réservation en ligne sur theatre-poche-ruelle.fr ou par téléphone : 03 89 42 71 15

« Professionnels bénévoles »

Pour mener à bien Délicate balance, cet infatigable serviteur du théâtre s’est entouré d’une jeune équipe de six comédiens, « professionnel bénévoles et passionnés »  et de techniciens qui ne « comptent pas leurs heures ».

A l’aube de la centième création du Poche-Ruelle en 2018, on imaginait rencontrer Jean-Marie Meshaka en mode apaisé, détendu et sûr de son fait, à l’approche de la première du 20 octobre. Erreur d’interprétation ! « Je suis terriblement angoissé et plus la date de la première approche, plus je suis anxieux, confie-t-il. Le théâtre est tout sauf un fleuve tranquille. Le jour où je ne douterai plus, je ne serai plus sûr terre. » On serait presque tenté de le croire mais derrière le discours de circonstance… Délicate balance…

 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR