Suivez-nous :
Temple Saint-Etienne : une rénovation façon puzzle | M+ Mulhouse

Temple Saint-Etienne : une rénovation façon puzzle

13 janvier 2021 à 15h39 par 9580

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Les travaux de rénovation de la tourelle Sud-Ouest du temple Saint-Etienne entrent dans leur dernière ligne droite. Ces jours-ci, un sculpteur et des tailleurs de pierre s’affairent à remonter, pièce par pièce les pierres de la flèche, qui pour la plupart ont été remplacées à l’identique.

Depuis le temps qu’il est là, on avait presque fini par s’y faire : le gigantesque échafaudage posé face à la tourelle Sud-Ouest du temple Saint-Etienne ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Comme en témoigne l’immense grue déployée ces jours-ci, les travaux de rénovation de la flèche prennent de la hauteur et annoncent une fin proche. « Les travaux de rénovation ont commencé en 2019, ils avaient été interrompus par le Marché de Noël puis par le confinement, se souvient Xavier Boulivan, du service Architecture de la Ville. Nous sommes actuellement dans la phase la plus spectaculaire et le chantier s’achèvera au printemps ! »

La flèche complètement démontée

Thomas Itty95% des pierres de la flèche ont été remplacées à l’identique.

Ce que Xavier Boulivan qualifie de spectaculaire, se passe à près de cinquante mètres du sol, loin du champ de vision des badauds de la place de la Réunion… C’est là, au sommet de la tourelle que s’affairent une dizaine de tailleurs de pierre et un sculpteur. « La flèche a été complètement démontée, en vue du remplacement à l’identique de 95% des pierres et du replacement au même endroit de celles qui ont pu être conservées », poursuit Xavier Boulivan.

Remonter la flèche, pièce par pièce

Un véritable travail de titan, qui consiste à remonter, pièce par pièce, des blocs de grès des Vosges, pesant quelque 800 kilos l’unité, pour reconstituer le puzzle majestueux imaginé par l’architecte Jean-Baptiste Schacre et dont la construction a pris dix ans, entre 1859 et 1869. Et si certains blocs ont été taillés et sculptés en atelier, d’autres, notamment les chevrons caractéristiques des flèches de l’édifice, arrivent taillés grossièrement, avant que le sculpteur n’œuvre, sur place, pour redonner à la pierre presque brute son caractère exceptionnel, par ailleurs classée aux Monuments historiques.

Gargouilles et dentelle

Thomas IttyCertaines pierres sont sculptées en atelier, d’autres sur place.

« Richard Duplat, l’architecte des Monuments historiques, qui est aussi le maître d’œuvre du chantier, nous disait que c’est peu fréquent de pouvoir démonter et remonter une partie d’un tel édifice, expose Xavier Boulivan. D’ailleurs, les tailleurs de pierre ont aussi l’impression de reconstruire le temple ! » Plus de 150 ans après la construction du temple, ces bâtisseurs des temps modernes vont encore s’activer quelques semaines pour transformer la pierre brute en dentelle, redonner un visage aux gargouilles et une seconde jeunesse à ce monument emblématique de la Cité du Bollwerk !

Des travaux à l’intérieur et un nichoir

Alors que les travaux de rénovation à l’identique de la tourelle Sud-Ouest du temple Saint-Etienne sont en train de s’achever, des entreprises s’activent à l’intérieur du bâtiment. Au programme de la rénovation intérieure, qui devrait s’achever d’ici le mois de juillet : le remplacement du système de chauffage, la remise aux normes incendie, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ou encore l’installation d’une nouvelle scène modulable, le temple ayant une vocation cultuelle mais aussi culturelle. Par ailleurs, un nichoir destiné au couple de faucons pèlerins qui « habitent » le temple va être installé sur la tourelle Nord dans les prochaines semaines par la Ville, en lien avec la Ligue de protection des oiseaux.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR