Suivez-nous :
SOS Amitié : la bienveillance au bout du fil | M+ Mulhouse

SOS Amitié : la bienveillance au bout du fil

20 novembre 2019 à 17h09 par 5290

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

A l’occasion de la 10e Journée nationale de l’écoute, l’association SOS Amitié lance une campagne de recrutement de bénévoles. Celle-ci met l’accent sur la bienveillance, qualité essentielle des 1 700 écoutants de l’association, dont une trentaine est basée à Mulhouse.  

Face aux difficultés et aux drames de la vie, quand on se sent seul, que les idées noires nous assaillent et qu’on ne peut pas en parler autour de soi, les bénévoles de l’association SOS Amitié sont là. A l’écoute 24h/24 et 365 jours par an, ces 1 700 bénévoles remplissent une mission indispensable et assez peu connue de prévention du suicide et d’antidote à la solitude et à l’isolement. Positifs pour le moral et la santé, les échanges réguliers avec autrui permettent aussi d’éloigner les idées noires et de faire face à ses problèmes.

Téléphone, messagerie et chat

Proposant une écoute anonyme, bienveillante et sans jugement, les bénévoles de SOS Amitié sont toujours très sollicités, avec plus de 620 000 appels annuels, des chiffres qui ne font que croître chaque année. Répartie en 55 postes d’écoute sur toute la France, où les bénévoles traitent les appels téléphoniques mais également les échanges Internet par messagerie et chat, l’association dispose d’une antenne à Mulhouse, qui rassemble une trentaine d’écoutants bénévoles.

 « Avec environ 18 000 appels chaque année, nous ne pouvons malheureusement donner suite qu’à un appel sur quatre, explique Catherine, écoutante depuis six ans à Mulhouse. Nous profitons donc de la 10e Journée nationale de l’écoute, ce jeudi 21 novembre, pour passer un appel au recrutement de bénévoles. Les profils des écoutants, qui donnent une vingtaine d’heures de leurs temps chaque mois, peuvent être très variés. A Mulhouse, nous avons par exemple des ouvriers, des cadres, un bûcheron, un professeur d’université… Ce qui compte, c’est d’être à l’aise avec la langue française, d’être bien dans sa peau et équilibré et surtout de faire preuve d’humilité et de bienveillance. »

« L’écoute ne s’improvise pas »

L’association réalise une sélection, via des entretiens avec des professionnels et des psychologues, afin de s’assurer de l’aptitude à l’écoute du candidat, de ses dispositions à travailler en équipe et de sa faculté de remise en question personnelle, indispensable à l’exercice de sa fonction. Les futurs bénévoles doivent ensuite suivre une formation, « car l’écoute ne s’improvise pas et nécessite une vraie compétence. Des réunions mensuelles sont aussi organisées pour échanger entre bénévoles et avec des psychologues. Il est essentiel d’être épaulé et de pouvoir échanger sur les discussions que l’on a pu avoir. »

A l’autre bout du fil, il n’existe pas de profils types des appelants : des jeunes adolescents aux personnes âgées, du désarroi passager à la dépression plus profonde, des problèmes de solitude, de deuil, d’identité sexuelle, d’affaires familiales ou professionnelles, on retrouve la diversité de la population française et des problématiques qui peuvent toucher tout un chacun, tout au long de la vie.

« C’est important pour les gens en souffrance que quelqu’un puisse être là pour tout entendre, en tout anonymat et sans jugement, souligne Catherine. Ce n’est pas toujours facile mais c’est extrêmement enrichissant d’un point de vue personnel. On prend conscience de la complexité de l’âme humaine, de ses hauts et de ses bas et de l’importance de l’écoute et de l’échange. »

Plus d’infos : www.sos-amitie.com Pour contacter SOS Amitié : 03 89 33 44 00 et 09 72 39 40 50 (appels gratuits), par messagerie et par chat.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR