Suivez-nous :
Seniors : le robot Zora débarque dans deux Ehpad mulhousiens ! | M+ Mulhouse

Seniors : le robot Zora débarque dans deux Ehpad mulhousiens !

16 octobre 2019 à 15h27 par 1 0190

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

En duo avec un ergothérapeute, le robot Zora donne, par la voix et les gestes, le tempo aux ateliers de gymnastique douce, d’équilibre et de stimulation de la mémoire des résidents des Maisons des Ecureuils et de l’Arc.  

Ce matin, c’était l’effervescence à la Maison des Écureuils… L’invitation avait, en effet, de quoi aiguiser la curiosité avec la présentation officielle de Zora, 57 cm de haut et nouveau robot d’animation des ateliers dispensés à l’Ehpad de la rue de Verdun et à la Maison de l’Arc.

Parmi les premiers Ehpad de France

« L’idée est née d’un voyage au Japon, au cours duquel le directeur adjoint du Réseau Apa a assisté à l’utilisation d’un robot lors d’un atelier d’animations pour personnes âgées. Le temps d’essayer le robot en lien avec l’Université de Haute Alsace, de trouver les financements pour son achat (environ 10 000 euros) et de le programmer avec la société QBMT, qui a conçu le logiciel selon les besoins de nos résidents, nous avons pu débuter nos animations avec Zora à la fin de l’été. Nous  faisons parties des premiers Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de France à l’adopter et les retours de nos résidents sont positifs », explique enthousiaste, Christophe Bohli, directeur des deux Ehpad mulhousiens.

Chaque semaine, des ateliers de gymnastique douce, d’équilibre et de stimulation de la mémoire sont ainsi dispensés au sein des Maison de l’Arc et des Ecureuils, suivis chacun par une dizaine de résidents.

Un « plus » pour les résidents

Et contrairement aux idées reçues, si le robot donne le tempo, par la voix et les gestes, à la séance matinale d’une quinzaine de minutes, il ne remplace en rien l’humain, bien au contraire.

« C’est un plus pour les résidents qui permet de les stimuler, explique Nicolas Casarin, l’ergothérapeute. Durant la séance, je peux du coup prendre beaucoup plus de temps pour aider et guider les résidents. Que ce soit à la Maison de l’Ecureuil ou à la Maison de l’Arc, notre robot Zora a été bien accueilli ! »

Des propos corroborés par les résidents eux même. « C’est marrant et ça nous change du quotidien », résume une pétillante octogénaire, après l’échauffement musculaire. « « Par-contre, le robot ne parle pas assez fort, j’ai du mal parfois à le comprendre », tempère une autre résidente au sortir d’un quizz, également animé par Zora pour stimuler la mémoire.

Marc-Antoine ValloriUne quarantaine de résidents, au total, suivent chaque semaine les ateliers.

Des possibilités multiples

« L’appropriation se fait progressivement, explique Christophe Bohli. C’est nouveau et les possibilités d’utilisation sont multiples mais évidemment toujours en complément de l’humain, qui n’est pas remplaçable. » Aujourd’hui en tandem avec un ergothérapeute, Zora va former à terme, de nouveaux duos avec d’autres professionnels, à commencer par les kinésithérapeutes et les animateurs. A suivre…

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR