Suivez-nous :
Seniors : le réseau APA en quête de développement | M+ Mulhouse

Seniors : le réseau APA en quête de développement

23 janvier 2020 à 16h32 par 7980

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Nouveau directeur général, nouveaux membres du réseau, annonces… Le début d’année 2020 est dense du côté du réseau APA, qui passe à la vitesse supérieure en termes de développement.

« Actuellement, ce qui caractérise l’APA, c’est son développement. Depuis fin 2018, nous sommes passés de 2 600 salariés à plus de 5 100 », explique le président du réseau APA, Denis Thomas. « Nous sommes actuellement le deuxième employeur du Haut-Rhin, avec la particularité de compter parmi nous des associations locales, pour aider les autres », complète Matthieu Domas, le nouveau directeur général du réseau, qui a pris ses fonctions le 1er janvier dernier après en avoir été le directeur adjoint.

« Sortir du département »

En marge de la cérémonie des vœux, les deux hommes ont présenté les perspectives à venir pour un réseau qui connaît une croissance à vitesse grand V. Au cours de la seule année 2019, pas moins de huit structures ont intégré l’association dont l’Asame, connue des Mulhousiens, mais aussi des associations de Bourgogne, Champagne-Ardenne ou du Territoire de Belfort. « Sortir du département nous permet de promouvoir notre projet et nos valeurs, explique Matthieu Domas. Nous avons un projet sociétal aux valeurs humanistes, nous y croyons et voulons le mettre en œuvre au-delà du département. » Et même au niveau national, Denis Thomas soufflant qu’une réflexion est en cours pour arriver à constituer une marque plus large, à l’échelle de l’Hexagone.

« Notre finalité est d’aider les autres »

Christophe SchmittDenis Thomas et Matthieu Domas, respectivement président et directeur général du réseau APA.

« La finalité de notre projet est de créer un pôle de réponses aux personnes, pour qu’il y ait une alternative au système marchand, confie le président du réseau. Certaines petites associations ne tiennent pas le choc toutes seules, dans le réseau, nous avons une cohérence globale mais aussi une stratégie et des services communs ». Et qu’on se le dise, ce n’est pas parce que le réseau APA s’affiche comme alternative au système marchand et évoque des stratégies et marques de groupe, qu’il perd sa philosophie originelle. « Notre finalité n’est pas de faire du résultat mais d’aider les autres, complète le directeur. Ce qui nous caractérise, c’est notre capacité d’amener du bénévolat, en complément de nos salariés, pour permettre aux résidents de sortir du quotidien et cela n’est possible que dans le monde associatif ! »

L’enjeu de la formation

Des bénévoles qui épaulent un personnel sans doute trop peu reconnu et dont les candidats sont trop rares, aux yeux des dirigeants du réseau APA, qui entendent bien prendre le taureau par les cornes plutôt que d’attendre une solution venue d’ailleurs. « Aujourd’hui, pour travailler dans nos métiers, il faut avoir l’envie et le savoir-être, lâche Matthieu Domas. Le reste, on s’en occupe, nous pouvons former les gens ! » Une petite phrase qui cache en partie une grosse annonce à venir : « Nous avons l’intention d’ouvrir un centre de formation pour adultes, spécifiquement pour nos métiers », conclut Denis Thomas. Affaire à suivre !

+ d’infos sur www.reseau-apa.fr et www.facebook.com/ReseauApaLaSolidariteEnPlus

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR