Suivez-nous :
Salons de coiffure : vos cheveux pour dépolluer la mer | M+ Mulhouse

Salons de coiffure : vos cheveux pour dépolluer la mer

12 mars 2021 à 12h15 par 1 6010

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Plutôt que de jeter les cheveux coupés, les recycler pour dépolluer notamment les eaux des ports… C’est toute l’idée de l’association Coiffeurs justes, basée dans le Var, qui fait des émules dans toute la France, à l’instar du salon dornachois Nature et style qui expédie, chaque mois, près de 5 kg de la chevelure de sa clientèle.

Près de 800 km séparent le centre de Dornach et le port de Cavalaire, deux lieux a priori sans point commun. A priori seulement, car depuis octobre 2019, les cheveux de la clientèle du salon de coiffure Nature et Style, situé au 36, rue de Belfort, ne vont plus à la poubelle mais dans des sacs… à cheveux en vue d’être recyclés. Labellisé « Développement durable » dès sa création, il y a 10 ans, le salon a naturellement emboîté le pas lorsque Yves Richen, son co-gérant, a entendu parler de l’association Coiffeurs justes, qui œuvre pour la dépollution de la mer.

1 kg de cheveux permet d’absorber jusqu’à 8 litres d’hydrocarbures

« Le cheveu a des propriétés absorbantes des produits gras, comme les hydrocarbures ou encore les crèmes solaires. Les ports utilisent les cheveux envoyés en les plaçant à l’intérieur de boudins dépollueurs. 1 kg de cheveux permet d’absorber jusqu’à 8 litres d’hydrocarbures, précise Yves Richen. J’ai rencontré le fondateur de l’association Coiffeurs justes, le Varois Thierry Gras, lors d’un salon à Paris, en 2019. Il m’a expliqué sa démarche, ça m’a parlé et notre salon de Dornach est devenu adhérent… »

Catherine Kohler Yves Richen, co-gérant du salon dornachois Nature et style.

Bruns, blonds, roux, courts, longs, qu’ils soient d’enfants, d’adultes, femmes comme hommes… Au salon Nature et style, tous les cheveux coupés, sans exception, sont soigneusement déposés dans des sacs achetés un euro à l’association. Chaque mois, ce sont deux sacs à cheveux de 2,3 kg qui sont ainsi expédiés dans le Var pour connaître une deuxième vie, avec le concours d’établissements et services d’aide par le travail (ESAT), au sein de boudins dépollueurs des eaux du port de Cavalaire notamment. Un recyclage qui ne se limite pas aux mers et océans. « Le cheveu ne pourrit pas, il est réutilisable. Au-delà de son utilisation comme dépollueur, il sera ensuite réutilisé pour l’isolation dans le bâtiment, souligne Yves Richen, 42 ans, qui fait de l’éco-responsabilité son leitmotiv, tant professionnel que personnel. Ce serait top d’utiliser ce procédé, à l’échelle locale, pour les ports de Mulhouse-Rhin, par exemple. » Appel lancé… En pleine séance de lissage brésilien naturel, Yasmina, venue expressément de Colmar, trouve « l’idée du recyclage des cheveux pour dépolluer la mer juste géniale », avant de poursuivre, pleine d’humour : « Avec l’épaisseur naturelle de mes cheveux, je suis capable de dépolluer, à moi seule, le port de Toulon ! »

4 500 adhérents à l’échelle nationale

Le salon dornachois de coiffure Nature et Style fait partie des 4 500 adhérents à l’association Coiffeurs justes, à l’échelle nationale. Un chiffre en constante augmentation, comme l’atteste son président Thierry Gras, joint par téléphone :

« L’association a été créée en 2015 mais son véritable essor date d’il y a un an et demi, suite à notre passage dans un JT savoyard. La problématique du recyclage parle de plus en plus aux gens et l’association Coiffeurs justes est une réponse à la question récurrente de nos clients : que faites-vous avec nos cheveux ? Là, ils connaissent exactement le devenir de leurs cheveux, du salon pouvant être situé n’importe où en France, à leur traitement par les entreprises d’insertion, puis leur réutilisation pour la dépollution des mers et, enfin, comme isolant. C’est une vraie belle histoire, chaque mois nous récoltons 1,5 tonne de cheveux qui vont au port de Cavalaire et, bientôt, dans l’ensemble des ports de la région PACA ».

Cinq autres salons à Mulhouse

À Mulhouse, outre Nature et Style, cinq autres salons membres sont également recensés sur le site officiel de l’association : Tchip Coiffure, L’Adresse, Colorious, Coiffurama et Evasion coiffure (voir carte). Un peu tirée par les cheveux, cette histoire de recyclage capillaire ? Absolument pas. Le procédé des boudins de cheveux a fait ses preuves, dès 1978, lors de la marée noire des côtes bretonnes, suite au naufrage de l’Amoco Cadiz. Plus récemment, ce même procédé a été utilisé pour lutter contre la marée noire qui a touché, en 2020, l’île Maurice.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR