Suivez-nous :
Resisting permanence, une expérience vidéo à vivre à La Kunsthalle | M+ Mulhouse

Resisting permanence, une expérience vidéo à vivre à La Kunsthalle

26 novembre 2021 à 16h37 par 4320

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Pour cette 22e édition de la Régionale, La Kunsthalle Mulhouse propose une expérience cinématographique. Six films sont projetés, l’un après l’autre, sur les murs de la grande salle, qui servent d’écran, et invitent le spectateur à un voyage émotionnel plein d’interrogations.

C’est dans une salle plongée dans l’obscurité qu’entrent les visiteurs. L’un des murs s’illumine et l’expérience commence. A mi-chemin entre salle de visionnage et espace d’exposition, chacun est invité à s’approcher pour entrer dans l’univers de l’artiste. Au total, six vidéos se succèdent, chacune sur un mur différent, chacune dans un style propre à son créateur : Ruth Baettig, Guillaume Barth, Thomas Georg Blank & Işik Kaya, Anuk Jovović, Marian Mayland et Mariana Murcia. Le visionnage global dure un peu plus d’une heure.

« Chaque visiteur est invité à vivre cette rencontre autour du thème de la résistance, de la liberté, de la permanence, avec une esthétique particulière à chacun », explique Chantal Molleur, commissaire de l’exposition.

L’impression est étonnante. Debout dans cette salle aux dimensions énormes (des tabourets sont à disposition, pour ceux qui le désirent), face à l’écran et entouré du son, la perception de la vidéo est renforcée.

Première expérience avec le film de Guillaume Barth, seul artiste français de la sélection. Il emporte le visiteur dans l’espace du Grand Nord. C’est une sensation étrange que de suivre cet homme, qui marche devant nous, sur une surface gelée, blanche à l’infini, avec un coucher de soleil comme horizon. Au fur et à mesure, le ciel s’obscurcit, changeant l’ambiance. Sérénité, angoisse, oppression… Chacun ressent sa propre émotion, vit sa propre interprétation.

Ecran noir…

 

© La Kunsthalle Mulhouse – photo : David Betzinger

Quelques secondes et un autre mur s’illumine, invitant les spectateurs à bouger. On entre ainsi à chaque fois dans un nouvel univers.
Celui de Thomas Georg et Isi Kaya (San Diego) nous entraîne dans le monde de la numérisation et de la technologie Internet.
Dunkelfeld retrace un fait divers : un incendie criminel ayant entraîné la mort de sept personnes immigrées à Duisburg. L’enquête bâclée, bouclée, est rouverte 30 ans plus tard…
Painting #9 reprend un extrait de Persona, film d’Ingmar Bergmann. Les images du film apparaissent petit à petit sous les coups de pinceaux d’un peintre. Un rendu poétique accentué encore par la musique.
Systrophe interroge sur les thèmes du lavage et de l’hygiène. Les personnages interagissent entre le rêve et la réalité où la vie et la mort jouent un rôle central.
To neither rise nor sink plonge le spectateur sous l’eau et sur terre, la personne filmée tentant de s’acclimater à un environnement qui ne lui est pas familier…

« Il y a plusieurs niveaux d’interprétations et de références. Chaque œuvre se révèle à travers l’interprétation du visiteur. On n’est pas indifférent quand on sort de cette exposition », conclut Chantal Molleur.

Tout est dit.

Jusqu’au 9 janvier du samedi au mardi de 14h à 18h et du mercredi au vendredi de 12h à 18h. Ouverture du 27 au 30 décembre de 14h à 18h. Fermé les 24, 25, 26 et 31 décembre et 1er et 2 janvier. Accès libre. Voir le teaser vidéo

La Régionale

La Kunsthalle Mulhouse et 17 lieux d’art contemporain répartis entre Bâle, Fribourg et l’Alsace se retrouvent chaque fin d’année sous une bannière commune « La Regionale ». Chaque lieu construit son exposition en toute liberté, avec les œuvres d’un même vivier d’artistes.
A noter : une découverte d’une sélection d’expositions de la Régionale est proposée le dimanche 5 décembre. Départ Mulhouse à 11h45 pour visiter La Kunsthalle, FRAC Alsace à Sélestat, Garage Coop et CEEAC à Strasbourg. Retour prévu à Mulhouse à 19h30. Sur inscription regionale.org

 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR