Suivez-nous :
Quinzaine de la danse : protéiforme et pour tous les publics | M+ Mulhouse

Quinzaine de la danse : protéiforme et pour tous les publics

31 janvier 2024 à 11h33 par 1 1700

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 2 minutes

La sixième édition de la Quinzaine de la danse aura lieu du 7 au 26 mars prochain. Originalité de ce festival dédié à la danse au sens large : son organisation est portée par l’Espace 110 d’Illzach, La Filature et le Ballet de l’Opéra national du Rhin.

Dix spectacles, des expositions, des ateliers, des rencontres… Au fil des éditions, la Quinzaine de la danse est devenue un festival à part entière, dédié à la danse et aux multiples formes que cet art du corps peut prendre. La sixième édition de la Quinzaine, portée par l’Espace 110, La Filature et le Ballet de l’Opéra national du Rhin, s’inscrit dans la continuité de ce travail partenarial, qui vise à toucher un large public. « Lorsque j’imaginais la Quinzaine de la danse, il y a six ans, je ne m’étais pas projeté dans ce qu’elle est devenue aujourd’hui, je n’avais pas imaginé à quel point elle pourrait fédérer les équipes de nos différentes structures, pas pensé que l’image de cette manifestation aurait une identité graphique commune », confie Thomas Rees, le directeur de l’Espace 110 et initiateur de la Quinzaine de la danse.

Au musée et à la patinoire

Sylvie-Ann Paré

Si l’événement permet de fédérer les énergies dans un contexte difficile, où la « mutualisation des moyens est une des réponses pour développer notre capacité à créer », dixit le directeur de La Filature, Benoît André, la Quinzaine de la danse a aussi pour objectif de favoriser l’accès à la danse au plus grand nombre. Pour ce faire, le festival propose plusieurs formes de spectacles, s’adressant à différents publics et dans des lieux variés, pour ne pas dire inhabituels. Le spectacle « Kamuyot » sera ainsi présenté au gymnase Maurice Schoenacker, la patinoire de Mulhouse accueillera le spectacle dansé « Murmuration », tandis que le musée des Beaux-arts sera le théâtre de visites dansées.

« Il y a vraiment le choix ! »

Une diversité des lieux, mais aussi des publics et des formes. « Avec le ballet, on travaille sur des grandes formes, hors les murs, pour aller au plus proche des publics, et sur des petites formes comme la performance au musée », confie Bruno Bouché, chorégraphe et directeur artistique du Ballet de l’Opéra du Rhin, citant en exemple le spectacle « On achève bien les chevaux », qui réunit 45 danseurs sur la scène de La Filature, ou « Kamuyot », pour lequel 14 danseurs du ballet abolissent les frontières avec les spectateurs. Plusieurs propositions, à l’image de « Body bagarre_Le jeu » ou de la « Yellow Party », impliquent le public. En plus des dix spectacles présentés, la Quinzaine de la danse propose au public une conférence à l’UHA, la possibilité d’assister à une répétition publique ou de participer à des ateliers, la projection du film « En corps » de Cédric Klapisch, ou encore deux expositions, dont « Au cœur de l’Olympisme », qui investira la mezzanine de La Filature… « La Quinzaine de la danse permet de présenter la diversité de la danse et son accessibilité, poursuit Bruno Bouché. Il n’y a pas la barrière de la langue, cela permet de toucher un public plus large. Avec la diversité des propositions et des lieux, il y a vraiment le choix ! »

Du jeudi 7 au mercredi 20 mars, divers lieux. + d’infos et billetterie sur www.lafilature.org, www.espace110.org et www.operanationaldurhin.eu.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR