Suivez-nous :
Quick Epil’, la success-story mulhousienne | M+ Mulhouse

Quick Epil’, la success-story mulhousienne

13 mai 2022 à 16h23 par 1 0960

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

A Mulhouse, lorsque l’on parle de pose d’ongles, d’épilation ou de soins du corps, on pense forcément à Quick Epil’. Et pour cause : l’entreprise, qui a pignon sur rue, a été créée en 1998 par un couple de Mulhousiens !

D’Altkirch à Strasbourg, en passant par Cernay, Rouffach et, bien sûr, Mulhouse… Les instituts de beauté Quick Epil’ sont partout en Alsace et même au-delà. Au point que beaucoup ignorent que l’entreprise est née à Mulhouse et continue à grandir depuis le Parc des collines. Comme souvent dans les success story, celle de Quick Epil’ commence par une rencontre. « J’étais déjà dans l’esthétique, avec deux salons, et mon mari Matteo s’occupait de la partie administrative », se souvient Odile Fenollar, qui a fondé l’entreprise avec son mari, Matteo Mannarelli. Ce dernier poursuit : « Nous connaissions Jean-Léon Spinnhirny, qui avait plusieurs salons de coiffure, avec un concept de franchise et sans prise de rendez-vous, il nous a donné des conseils et nous nous sommes lancés ! »

Christophe SchmittMatteo Mannarelli et Odile Fenollar, les fondateurs de Quick Epil’.

Sans rendez-vous, avec une offre d’abonnement

En 1998, le premier salon Quick Epil’ ouvre ses portes, Cour des Maréchaux : « On a commencé avec un seul salon, en proposant des prestations sans rendez-vous et une offre d’abonnement. L’idée était de voir si ça pouvait marcher », poursuit Odile Fenollar. A l’époque, Quick Epil’ était la première entreprise du genre à proposer ce concept, la partie n’était donc pas gagnée d’avance. « Ça a plu, nous avons ensuite ouvert un institut rue de la Somme en 1999, puis à Thann en 2001, à Colmar en 2003… », poursuit Matteo Mannarelli, qui a géré jusqu’à 11 instituts en 2016. « Ça faisait beaucoup de monde, confie Odile Fenollar, nous nous sommes donc dirigés vers un système de franchise ».

Le pari gagnant de la franchise

« Notre premier institut franchisé a ouvert ses portes en 2016, à Sierentz, et nous avons réalisé beaucoup d’ouvertures pendant les confinements et la période du Covid, durant laquelle nous en avons profité pour chercher des locaux et des clients », lâche Matteo Mannarelli. Résultat : depuis 2020, par moins de huit nouveaux instituts Quick Epil’ ont vu le jour, en Alsace, mais aussi à Belfort et jusqu’à Grenoble ! Une ascension fulgurante qui a tapé dans l’œil de l’IREF, la Fédération des réseaux européens de partenariat et de franchise, qui a primé Quick Epil’ dans la catégorie « Meilleur espoir de la franchise et du partenariat », en 2021 !

« On peut faire de belles choses en venant de Mulhouse »

Catherine KohlerLe premier institut Quick Epil’ a ouvert ses portes en 1998, Cour des Maréchaux.

« A Mulhouse, on a eu le premier cluster, l’hôpital militaire, on était stigmatisés… L’obtention de ce prix démontre qu’on peut aussi faire de belles choses en venant de Mulhouse », poursuivent les fondateurs de Quick Epil’, qui ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin et ont créé un lieu de formation pour les esthéticiennes de l’enseigne, dans leurs locaux du Parc des collines. « Avant, j’allais dans les instituts et on les formait là-bas, confie Odile Fenollar. Aujourd’hui, on forme les esthéticiennes directement dans notre centre, ce qui permet de former plusieurs personnes à la fois ! » D’où qu’ils viennent, les franchisés viennent ainsi se former à Mulhouse : « Nos instituts mulhousiens servent de pilotes, poursuit Matteo Mannarelli. Quand les gens veulent ouvrir et qu’on leur dit de venir nous voir à Mulhouse, ils sont surpris, mais c’est une ville très accessible et agréable à vivre, même pour les entreprises. » Et Odile Fenollar de conclure : « Il y a un seul bémol, on n’a pas la mer à côté ! »

50 instituts dans dix ans ?

Et si Mulhouse n’a pas la mer, les habitants des bords de mer pourront peut-être bientôt pousser la porte d’un institut Quick Epil’ : déjà quatrième enseigne d’instituts de beauté en France, Quick Epil’ devrait grandir encore, avec des ouvertures prévues à Illkirch, et pourquoi pas à Metz, Nancy ou Dijon, avant d’aller plus loin. « Nous n’avons pas d’objectif précis, mais on se donne les moyens d’avoir 50 instituts d’ici dix ans ! »

+ d’infos sur quickepil.net

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR