Suivez-nous :
[Portrait] Alexandre Wali, créateur d’applications mobiles | M+ Mulhouse

[Portrait] Alexandre Wali, créateur d’applications mobiles

3 septembre 2021 à 18h13 par 8100

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Passionné par les sciences, les nouvelles technologies et le développement d’applications mobiles, Alexandre Wali a décidé d’en faire son métier. Ce jeune Mulhousien a notamment mis à profit la période du confinement pour développer des applications qui mettent des couleurs et de la gaieté dans la vie des gens.

« Comme beaucoup d’entre nous, j’ai souffert de dépression et d’isolement ces derniers temps. Quelque chose d’aussi simple que de pouvoir danser toute la nuit avec mes lumières connectées a eu un impact positif sur mon humeur et mon estime de moi-même. » Ce commentaire, posté par un utilisateur américain sur la page App Store de l’une des applications développées par Alexandre Wali, témoigne de l’impact qu’une simple application peut avoir sur la vie de gens habitant à des milliers de kilomètres.

« Quand je vois ce type de commentaires, où la personne me dit que mon application l’aide à combattre sa dépression, ça me fait chaud au cœur, explique ce jeune Mulhousien de 26 ans. J’ai créé cette application pendant le premier confinement, alors que tout était fermé, et je cherchais justement à ramener un peu de gaieté et de festivité à l’intérieur des maisons, où tout le monde était confiné. »

« La première application au monde pour danser avec des lumières connectées »

Catherine Kohler

L’application en question, « Hue Move for Philips Hue », permet de synchroniser les ampoules connectées Philips Hue avec les mouvements d’un danseur, via son smartphone ou son Apple Watch, créant ainsi un vrai show de lumière au rythme des mouvements. « Les mouvements font changer la couleur, l’intensité et la saturation des lumières pour créer un vrai spectacle et des ambiances très différentes. C’est la première application au monde qui permet de danser en synchronisation avec des lumières ! Elle a été très bien accueillie par les utilisateurs et Philips, avec qui je n’ai aucun partenariat, l’a même intégré à son catalogue « App we like » (Ndlr : « les applis qu’on aime » en français). »

Sortie à l’automne 2020 et déjà téléchargée plus de 25 000 fois un peu partout dans le monde, cette application a été développée par le seul Alexandre Wali qui a passé de longs mois à la mettre au point, en s’occupant du code, du design, du marketing… Poursuivant sur sa lancée, le jeune homme a également développé une deuxième application, « Hue Music for Philips Hue » qui synchronise, cette fois, les sons et la musique avec les lumières connectées, via le micro du téléphone. Là aussi, l’accueil des utilisateurs est au rendez-vous avec une note moyenne de 4,7 sur 5 dans l’App store. Pour l’heure uniquement disponible sur Apple, ces applications devraient faire leur apparition sur le catalogue Google Play dans les prochains mois.

« Désormais, tout se fait avec des smartphones »

Car Alexandre Wali ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et fourmille d’idées pour développer de futures applications, en intégrant notamment une dimension sportive et de fitness aux ampoules connectées… Passionné depuis son enfance par les sciences et les nouvelles technologies, il voit dans le développement d’applications mobiles, un moyen de toucher le plus grand nombre de personnes.

« Désormais, tout se fait avec des smartphones et de moins en moins avec des ordinateurs. La réalité augmentée, qui permet d’intégrer des éléments virtuels dans un environnement réel, est vraiment une technologie qui va continuer à progresser et devenir de plus en plus importante. » Cette technologie, Alexandre Wali la connaît bien puisqu’il concevait, en 2019, des applications mobiles de réalité augmentée pour une entreprise de vente de voitures, basée à Atlanta. « Ce travail innovant m’a vraiment beaucoup plu, nous étions les premiers à faire ça, à permettre aux gens de découvrir leur voiture comme si elle était juste posée sur la table, à tourner autour, à rentrer dedans… »

A l’issue de l’expiration de son visa de travail, il rentre à Mulhouse et développe sa première application personnelle : « Moyenne et note de passage », une application de suivi de notes qui permet aux étudiants de suivre leurs notes et de calculer leur note de passage aux examens pour atteindre la moyenne souhaitée dans chaque cours. Téléchargée plus de 80 000 fois, elle est classée en première position des applications de moyenne sur l’App Store. Nul doute que vous allez continuer à entendre parler d’Alexandre Wali !

Découvrez les applications: « Moyenne et note de passage » : App Store et Google Play / « Hue Move for Philips Hue » : App Store« Hue Music for Philips Hue » : App Store

Une scolarité 100% mulhousienne

Né au Pakistan de parents originaires d’Afghanistan, Alexandre Wali est arrivé à Mulhouse à l’âge d’un an. Il effectue toute sa scolarité à Mulhouse, dans les écoles Tonneliers, Cour de Lorraine et Furstenberger, puis au collège Kennedy où sa passion des sciences est stimulée par sa participation au club d’astronomie, animé par un professeur de physique du collège. Après une seconde au lycée Lambert, il rejoint le lycée Lavoisier pour pouvoir suivre une option Sciences de l’ingénieur.

Il décroche son Bac S avec une mention « Très bien » et s’inscrit en école d’ingénieur à l’UTBM de Belfort-Montbéliard. Là, il obtient son diplôme d’ingénieur informatique et passe plusieurs semestres à étudier à l’étranger : à Istanbul, Atlanta et au Québec. « Des expériences enrichissantes pour s’ouvrir au monde et découvrir différents points de vue et cultures mais aussi très intéressantes professionnellement. » C’est désormais à Mulhouse qu’il a monté sa société et développe de nouveaux projets.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR