Suivez-nous :
Plan de sobriété énergétique : du concret pour l’éclairage public, à Mulhouse | M+ Mulhouse

Plan de sobriété énergétique : du concret pour l’éclairage public, à Mulhouse

27 octobre 2022 à 10h46 par 1 8794

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

À compter du 2 novembre et d’ici le 15 novembre, l’éclairage public sera éteint dans certains secteurs de Mulhouse de manière partielle, voire totale, dans le cadre du Plan de sobriété énergétique mis sur pied par la Ville.

Nous vous en parlions début octobre, à l’occasion de sa présentation par le maire de Mulhouse lors de l’inauguration des Journées d’octobre (lire ici). Le plan de sobriété énergétique de la Ville entre dans le concret :  à compter du mercredi 2 novembre et d’ici le mardi 15 novembre, l’éclairage public sera éteint dans certains secteurs de Mulhouse de manière partielle, voire totale, afin de réduire la consommation électrique dans un contexte de crise de l’énergie.

« L’engagement de la Ville dans ce plan constitue une première étape essentielle pour obtenir des résultats rapides de réduction de la consommation d’énergie. L’éclairage, service public essentiel, est un des leviers sur lequel la Ville compte agir rapidement. Les économies d’énergie, mais aussi le respect de l’environnement et la préservation de la faune et de la flore, sont les principales motivations quant à l’extinction de l’éclairage public », justifie la mairie de Mulhouse.

Principales mesures

Les principales mesures mises en œuvre, d’ici le 15 novembre :

  • l’éclairage public sera coupé de 23h30 à 5h30 dans les secteurs suivants : le parc des Collines, le contournement du parc de la Mer Rouge (rues du Portugal, Frioul, Kastler et Seguin), la mairie (parking du personnel et rue Pierre et Marie Curie/côté mairie), la bretelle RD430 avec sa voie d’accès vers le centre commercial à Bourtzwiller, le Nouveau Bassin du côté de la promenade William Wyler (côté eau).
  • la coupure sera totale dans les secteurs suivants : la section routière de la voie Sud (secteur quai d’Alger), le pont de la Fonderie, le Nouveau Bassin du côté de la promenade William Wyler (la cime des arbres). Sous les arcades, au niveau des avenues Foch/Joffre et rue de la Bourse, un luminaire sur deux sera totalement éteint (voir carte).

Cliquez ici pour voir l’ensemble des secteurs concernés.

Au total, la Ville va agir sur 500 luminaires d’éclairage public. Concrètement, la consommation électrique économisée sera équivalente à environ 42 000 charges de smartphone chaque jour (pour une valeur moyenne d’une charge de smartphone de 10W.h)

Ces actions s’inscrivent en complément du déploiement, depuis 2011, du Plan lumière (de 30 % luminaire LED actuellement à 100 % avant fin 2025, lire notre article). Cet ambitieux programme de rénovation et de modernisation des installations vise à réduire de 70 % des consommations d’énergie du patrimoine d’éclairage public.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

4 réponses à “Plan de sobriété énergétique : du concret pour l’éclairage public, à Mulhouse

  1. C’est bien mais en tant que citoyens nous sommes davantage dans l’attente des modalités précises d’une autre forme de sobriété énergétique, c’est à dire la mise en place de la future ZFE. Dans moins de 2 ans, celle-ci devra être effective avec bornes de contrôle et amendes. Ça fait longtemps maintenant qu’on sait que Mulhouse en fera partie pourquoi ne pas communiquer plus clairement ?

    Cette mise en place impacte les les choix d’achats de véhicule, voir d’achats immobiliers et concernera aussi les communes alentour comme Wittenheim, Kingersheim, Illzach, etc… Le temps est donc primordial pour l’acceptabilité.

    Y a-t-il des choses qui seront mises en place en commun avec les différentes communes du périmètre ? Comme une réduction du coût, voire la gratuité des transports en commun à l’intérieure de la ZFE sur certaines lignes structurantes ?

    Car le problème principal sera surtout les gens qui viennent de l’extérieur de la ZFE et qui accèdent a l’agglomération ponctuellement ou pour le travail. On pourrait facilement imaginer, à peu de frais, se servir des zones commerciales d’entrées de ZFE (Wittenheim/Kingersheim, Morschwiller-le-Bas/Dornach, Île-Napoléon) comme grands parkings relais et y développer des lignes Solea express en direction du centre-ville qui seraient gratuites. Une ligne express Solea Cora Wittenheim-Kaligone-Nouveau Bassin empruntant la D430 à partir du Kaligone et ne autre faisant Ile-Napoléon-Nouveau-Bassin permettrait de drainer une grosse partie du volume hors agglo arrivant par le nord et l’est. Car les relier à Rattachement ou Châtaigner plutôt que Nouveau Bassin ça implique de traverser tout la ville en tram, c’est beaucoup beaucoup trop long ajoute une correspondance et c’est dissuasif. Du côté de Dornach/Morschwiller-le-Bas, c’est plus court et déjà faisable à vélo, il suffirait d’une bonne desserte reliant le parc des collines, le Cora et la mer rouge au tram car c’est plus facile d’accès.

    Autre point important, un réseau express vélo spécial ZFE de type autoroute à vélo sera-t-il par exemple mis en oeuvre ? Y aurait-il une prime VAE spécifique ?

    Car aller de Kingersheim, Wittenheim, Illzach jusque au centre-ville à vélo musculaire, seuls les jeunes et les sportifs le font alors qu’avec un VAE ça devient aisé de parcourir toute l’agglomération. C’est aussi plus facile avec la diffusion importante des trottinettes électriques actuellement. Un exemple de gros problème : l’axe Pulversheim-Wittenheim-Kingersheim-Mulhouse par le pôle 430 et le Kaligone qui attire beaucoup de travailleurs de Mulhouse est dépourvu de piste cyclable et même de trottoirs sur une grande partie. On se retrouve avec un débit important de circulation et des voitures mêlées au vélos, trottinettes avec des piétons qui marchent sur la route. Laisser un tel axe dans cette situation est honteux d’autant plus avec la ZFE, Mulhouse/M2A doivent faire pression sur les communes concernées.

  2. Autre point en lien avec la futre ZFE : Y a-t-il un projet de transformation de la D430 entre le Kaligone et le Nouveau Bassin en boulevard urbain express à 50 ou 70 ouvert sur les quartiers (QPPV) autours ? Ça les désenclaverait et permettrait de mettre des pistes cyclables express dessus en plus des voitures. De toute manière impossible de rouler plus vite en moyenne avec le feu et les bouchons au niveau du château d’eau de Kingersheim et un gros rond point là-bas serait bien moins coûteux (la place est disponible) que de faire un pont/tunnel.

    1. Oui, le projet de la CEA est de passer de 2×2 à 2×3 voies… Histoire d’enclaver un peu plus.

      En bref, on s’obstine à panser les conséquences au lieu de traiter les causes.

  3. Du concret oui, mais du concret homéopathique.

    L’extinction d’un luminaire sur deux pourrait être déployé dans toute la ville.

    Là, vu l’ampleur des zones concernées, l’impact va probablement être infinitésimale.

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR