Suivez-nous :
Plan Ambitions Mulhouse : 7 millions pour les élèves en difficulté | M+ Mulhouse

Plan Ambitions Mulhouse : 7 millions pour les élèves en difficulté

5 juillet 2023 à 15h17 par 1 3721

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 2 minutes

7 millions d’euros : c’est la subvention obtenue par l’Académie de Strasbourg pour mener à bien le projet Ambitions Mulhouse, mis sur pied avec de nombreux partenaires. Objectif : accompagner au mieux les élèves perturbateurs, pour permettre à l’ensemble de la communauté éducative de travailler dans de bonnes conditions.

Début 2023, de nombreux acteurs de l’éducation étaient rassemblés à La Filature, pour faire avancer le projet Ambitions Mulhouse, visant à prêter une attention particulière aux quelque 600 enfants en difficulté dans les écoles mulhousiennes. Les différents échanges ont permis d’élaborer un plan d’actions, présenté à un jury dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt sur le thème de l’innovation dans la forme scolaire. Et la bonne nouvelle est tombée fin juin : Ambitions Mulhouse fait partie des 11 lauréats (sur 65 projets) et est doté d’une subvention de 7 millions d’euros, versés sur cinq ans par la Banque des Territoires.

Elèves perturbateurs et décrochage scolaire

« Au cœur du projet, on retrouve deux grandes difficultés à surmonter, expose Olivier Faron, le recteur de l’Académie de Strasbourg. La situation d’environ 600 élèves au comportement perturbateur ou éruptif, en difficulté, dans les écoles et collèges mulhousiens, fragilise les conditions de travail des enseignants et des autres élèves. On assiste aussi à un phénomène de décrochage des jeunes, qui s’éloignent du parcours scolaire. » Concrètement, ce sont onze actions qui seront déclinées et dont pourront bénéficier les établissements scolaires.

De nombreuses actions

L’enseignement des compétences émotionnelles en maternelle et au CP, la création de lieux d’apaisement accessibles aux élèves, la mobilisation des parents dans le cadre d’une chaîne continue de co-éducation, la conception d’un dispositif d’urgence en soins psychologiques et pédopsychiatriques, ou encore la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire formée à la prise en charge des comportements hautement perturbateurs, sont autant d’exemples d’actions qui seront mises en place à partir du mois de septembre. « L’une des caractéristiques du projet est qu’il concerne l’ensemble des 23 000 élèves de Mulhouse, de la petite enfance au lycée », explique Sébastien Foissier, le directeur opérationnel d’Ambitions Mulhouse.

Un travail collaboratif

« L’idée n’est pas de proposer un catalogue d’actions, mais qu’en quelques années, les acteurs puissent acquérir des compétences nouvelles pour accompagner les enfants, commente Nicolas Feld-Grooten, le directeur académique des services de l’Education nationale du Haut-Rhin. L’un des aspects innovants est de regarder comment accompagner les enfants les plus en difficulté et si on y arrive, c’est l’ensemble des enfants de Mulhouse qui en bénéficieront ! » L’autre aspect innovant, ou du moins remarquable, est la participation de nombreux acteurs, qui ont travaillé main dans la main pour voir ce projet aboutir : « Par essence, le projet est partenarial et la méthode collaborative : tous concernés, tous concepteurs, tous bénéficiaires. Aucune action n’a été remise en question mais toutes ont été interrogées », salue Sébastien Foissier.

« Mulhouse est une ville d’expérimentations »

« Depuis 2017, j’interpelle les structures en charge de l’éducation et de la santé, au sujet des enfants à besoins particuliers, qui ont besoin d’une prise en charge particulière. Pour la première fois, nous avons une vraie grande solution, qui répond aux besoins de la communauté éducative, des familles et des enfants, salue le maire de Mulhouse, Michèle Lutz. Mulhouse est une ville d’expérimentations ! » Des expérimentations qui, à n’en pas douter, seront scrutées au niveau national, voire au-delà : « Ces derniers temps, il y a eu peu d’actions autour de ces questions », constate le recteur. Et Sébastien Foussier de conclure : « L’innovation d’aujourd’hui, ce sont les pratiques de demain ! »

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Plan Ambitions Mulhouse : 7 millions pour les élèves en difficulté

  1. Les espaces ruraux ont aussi des élèves en grande difficulté. Le tissu social est aussi, souvent assez défavorisé. Ces territoires sont très éloignés des lieux de culture : absence de bibliothèque par exemple. Votre projet ne concerne t-il que la ville de Mulhouse où est-il ouvert aux vallées environnantes? ( Mulhouse est la principale agglomération et Colmar le chef-lieu). Merci

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR