Suivez-nous :

19 juin 2024 à 10h56 par 3 317 2

Parking Porte Haute agrandi, nouvelles enseignes… Ça bouge à Mulhouse, côté commerce !

Parking Porte Haute agrandi, nouvelles enseignes… Ça bouge à Mulhouse, côté commerce ! | M+ Mulhouse
Parking Porte Haute agrandi, nouvelles enseignes… Ça bouge à Mulhouse, côté commerce ! | M+ Mulhouse

Parking Porte Haute agrandi, nouvelles enseignes… Ça bouge à Mulhouse, côté commerce !

19 juin 2024 à 10h56 par 3 3172

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 5 minutes

Carton plein lors du dernier Atelier du commerce, mardi matin au Café Mozart, à l’assistance boostée par la présence du maire de Mulhouse, qui a fait pas moins de trois annonces, dont l’officialisation de l’extension du parking Porte Haute. Ouvertures de commerces, animations estivales et nouvelle présidente pour l’association commerçante du Cœur de Mulhouse (…) ont également figuré à la carte du copieux menu du jour.

Parking Porte Haute : + 80 places

Catherine Kohler

C’est une demande récurrente des commerçants du centre-ville : le besoin de places de stationnement supplémentaires pour les automobilistes. En réponse, le parking Porte Haute (ex-Buffon), qui donne directement accès au cœur de ville, via la rue de l’Arsenal notamment, va être agrandi. « Le parking devrait être livré avant Noël 2025 », s’est engagée Michèle Lutz, sous les applaudissements nourris de l‘assemblée. Réparti sur trois niveaux (R+2), le nouveau parking silo offrira 80 places supplémentaires, portant à 300 le nombre de places de stationnement dans ce secteur de ville. Le coût des travaux s’élève à 1,5 million d’euros. « On va pouvoir construire rapidement avec un budget resserré », résume Philippe Trimaille, adjoint au maire délégué au Commerce.

Axes Briand-Franklin-rue de Bâle : redynamisation en route

Catherine Kohler

Elle fera l’objet d’une délibération au prochain conseil municipal de Mulhouse, ce jeudi 20 juin : une foncière de redynamisation commerciale, portant sur l’avenue Aristide Briand, la rue Franklin, les Porte et rue de Bâle, va voir le jour. « Cet outil permet aux collectivités, depuis 2019, de préempter des commerces : 27 cellules commerciales ont été identifiées, explique le maire, avant d’en expliquer les principes. Dès qu’il y a une vente, la Ville va donc pouvoir préempter les  commerces. On ne mettra personne dehors, notre action se focalise sur les commerces qui sont sur le marché de la vente, mais aussi sur des immeubles entiers, voire des îlots d’immeubles, le tout en partenariat avec la Banque des territoires et des banques locales (Crédit Mutuel, Crédit Agricole…) ». Préemptés, les commerces et immeubles feront l’objet de travaux, avant d’être remis sur le marché… « Dans le sillage de ce que nous avons fait avec le programme Mulhouse Grand Centre, l’objectif de cette foncière, portée par l’aménageur Citivia, est d’apporter un nouveau souffle, dans les dix prochaines années, à ces secteurs de ville ».

Un nouveau chef de projet développement commercial

Catherine Kohler

Présenté par le maire, Florian Meyer (en photo ci-dessus) est le nouveau chef de projet développement commercial de la Ville de Mulhouse en charge de « travailler, aux côtés de commerçants, à la dynamique commerciale ». Après avoir déjà occupé la fonction de manager du commerce de centre-ville pour diverses collectivités, dont Schiltigheim et Forbach (Moselle), Florian Meyer compte « agir en proximité avec les commerçants », avec une feuille de route toute tracée : « Mulhouse compte une majorité de commerçants indépendants. C’est ce qui la différencie des autres villes et qui attire les clients, je vais m’attacher à poursuivre cette dynamique, en axant le développement sur les commerces de milieu et haut de gamme. » Le nom du manager du commerce mulhousien Frédéric Marquet, absent depuis le début d’année, est revenu plusieurs fois sur la table. « Il est en arrêt maladie pour l’instant, je ne peux pas vous en dire davantage, question de confidentialité », a commenté le maire de Mulhouse. Et Philippe Trimaille de préciser : « Nous avons compris qu’il y avait une attente pour accompagner les commerçants, l’idée est de renforcer nos équipes en charge du développement commercial. »

Le Cœur de Mulhouse continue de battre

Marc-Antoine Vallori

Voilà qui devrait faire chaud au cœur des nombreux aficionados de Patricia Vest, commerçante dans l’âme et présidente du Cœur de Mulhouse, disparue trop tôt en avril dernier (lire notre article). Orpheline depuis sa disparition, l’association commerçante du Cœur de Mulhouse poursuit sa destinée avec à sa tête, Delphine Drumez, nommée nouvelle présidente (en photo ci-dessus). « Le départ de Patricia a été un choc. J’étais depuis 2016 vice-présidente du Cœur de Mulhouse, il m’a paru naturel de continuer et de poursuivre en gardant la même ligne de conduite : rendre le shopping sympa et continuer d’animer le centre-ville en étant unis et forts », explique l’intéressée, qui tient, par ailleurs, le salon de thé Le temps d’une pause. Elle sera aidée dans ses tâches par un bureau, fraîchement élu, composé de Serge Imbery (enseigne Maison Cendre), Mathilde Wiss (Peonies), Yves Canonge (bijouterie Dominique) et Olivia Ceccaroni-Klotz (Brin de folie).

Ouvertures d’enseignes : miam et (re)miam !

À l’ordre du jour de cet Atelier du commerce décidemment très copieux, deux focus consacrés à des ouvertures d’enseignes. Comme déjà annoncé sur M+, la winstub Ô 2 Barriques va ouvrir ses portes, au 4, place de la Concorde, le 2 juillet prochain. Associant deux complices, Philippe Lebran (Auberge du zoo) et Hervé Lichtlé (viticulteur à Husseren-les-Châteaux et caviste à Ribeauvillé et Brunstatt), cette nouvelle adresse gourmande s’apprête à ouvrir dans les locaux de l’ancien local du PS, transformé de fond en comble. Elle proposera une carte combinant vins, bières et « petits » plats alsaciens, avec une belle terrasse. Autre ouverture, à deux pas de là, La Focaccia Gelato est installée au 13, rue Henriette, ce qui porte désormais à trois (rue du Werkhof à la Cour des Maréchaux, en plus de l’enseigne historique de la rue du Raisin) les établissements gérés par le maître des glaces artisanales italiennes, 100% maison, Daniele Di Felice. Commentaire tout en sobriété de l’intéressé : « Depuis 32 ans, je fais des glaces, l’histoire continue ! »

Animations estivales

Catherine Kohler

On fera l’économie de vous donner le menu complet des animations estivales mulhousiennes, concoctées par la Ville et ses partenaires, qui ont déjà fait l’objet d’un article sur mplusinfo.fr et à retrouver également sur un site Internet dédié. Retenons celles pilotées en lien avec l’association des commerçants des Vitrines de Mulhouse, déjà mobilisée avec ses affiches collector liées aux Jeux Olympiques. Parmi les propositions : des mardis soir thématiques de 19h à 22h30 (25 juin, 2, 9, 16 et 13 juillet, puis 6, 13 et 20 août) lors de Mulhouse Plage, qui prend possession du square du Général de Gaulle, mais aussi la grande braderie (10 et 11 juillet), l’opération Coup de balai sur les soldes (19 et 20 juillet) et le Bal des années 80 (31 août, en photo ci-dessus). De son côté, l’association des commerçants Franklin annonce un concert rock-pop gratuit, le mercredi 24 juillet, place Franklin, en lien avec le CSC Papin.

Conclusion de Michèle Lutz, à l’issu de cet Atelier du commerce quasi estival : « Je suis un maire heureux ! »

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

2 réponses à “Parking Porte Haute agrandi, nouvelles enseignes… Ça bouge à Mulhouse, côté commerce !

  1. Je me réjouis de l’action sur le commerce des rues Brian – Franklin et rue de Bâle.

    À quand toutefois une action similaire sur la rue d’illzach ?
    La qualité des commerces ne cesse en effet de se dégrader depuis des années entre mosquée non officielle, épicerie pour ivrognes tenue par les tigres tamouls (qui est rappelons le une organisation terroriste), des commerces à l’économie plus que douteuse.

    Il y a pourtant un fort potentiel dans le quartier qui est proche du centre ville, avec de très belles rues et quelques beaux immeubles et monuments

    Cela pourrait passer par :

    1. une végétalisation des rues du quartier, à l’instar de ce qui a été fait rue neppert.
    les rues sont en effet excessivement minérales, et donc particulièrement exposees aux fortes chaleurs. Ainsi il n’y a presque pas un seul arbre d’alignement rue d’illzach, rue du saule, rue des vergers, rue d’Ensisheim, rue des mésanges, rue des merles…
    Toute la place est dévolue au stationnement des voitures.

    2. Une réduction de la place de la voiture. En effet le quartier est littéralement envahi par les voitures, dans des rues relativement étroites qui ne s’y prêtent guère. Le stationnement voiture prend toute la place, et il est parfois difficile de circuler sur les trottoirs, en particulier lorsque les poubelles sont de sortie. Je n’ose même pas imaginer pour des parents avec des poussettes ou les personnes en fauteuil, d’autant que certains automobilistes n’hésitent pas à faire des excès de vitesse.
    À cet égard, la mise en place d’une piste sécurisée rue d’illzach entre lavenue de Colmar et la rue d’Ensisheim constitue une avancée, qu’il faudrait poursuivre.

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR