Suivez-nous :
Musée de l’impression sur étoffes : un marché de Noël et un salon de thé pour une nouvelle histoire | M+ Mulhouse

Musée de l’impression sur étoffes : un marché de Noël et un salon de thé pour une nouvelle histoire

22 novembre 2019 à 12h10 par 1 7051

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

En proie à d’importantes difficultés ces derniers mois, le Musée de l’impression sur étoffes entend bien se relancer. Et quel meilleur moment que la période de Noël pour commencer à écrire la nouvelle histoire du musée, avec une belle boutique de Noël et un salon de thé inédit ?

C’est peu dire que le Musée de l’impression sur étoffes (MISE) a vécu des jours difficiles ces derniers mois… Entre le décès accidentel de son directeur, la découverte de vols de grande ampleur dans ses collections et un déficit financier important allié à une crise de gouvernance, on pouvait craindre le pire pour l’avenir du musée, reconnu internationalement pour ses collections et son expertise inégalée, sur l’épopée textile mulhousienne, notamment.

« Reconstruire les bases, dans tous les domaines »

Pourtant, avec une nouvelle équipe de direction et le soutien actif des bénévoles et des collectivités, le MISE entend bien poursuivre l’aventure et démarre une nouvelle histoire.

« Il faut reconstruire les bases dans tous les domaines, explique Aziza Gril-Mariotte, la nouvelle présidente du MISE et maître de conférences spécialisée dans le textile à l’Université de Haute-Alsace. Il n’y a rien d’insurmontable mais tout est à faire. Nous pouvons compter sur le soutien fort des collectivités, avec qui nous avons un projet de convention afin de résorber le déficit, qui se monte à 180 000€. La Ville et m2A se sont engagées à hauteur de 60 000€ chacune et nous prenons en charge le dernier tiers, grâce au mécénat des entreprises et particuliers. Du côté judiciaire, l’enquête se poursuit et le bilan des vols des collections n’a pas évolué. Un directeur scientifique est en cours de recrutement par la DRAC et devrait faire son arrivée au premier semestre 2020. Enfin, nous venons de faire l’acquisition de trois livres d’échantillons du fonds de l’entreprise Boussac, pour une somme modique, qui rassemblent des échantillons de différentes usines alsaciennes entre 1880 et 1910. Quand je regarde ces ouvrages, je suis une présidente heureuse ! »

Un marché de Noël revu et modernisé

Simon Haberkorn

La reconstruction du MISE passe aussi par la mise en place d’évènements fédérateurs, comme le traditionnel marché de Noël du musée, largement revu et modernisé cette année. Installé pour la première fois à l’entrée du musée, il invite à un tour du monde qui suit les traces de l’aventure de l’industrie textile et rassemble environ 600 références. Des châles et foulards de soie jusqu’aux nappes, serviettes et éléments de décoration, en passant par les coussins et autres carrés, « on trouve ici des choses qu’on ne trouve pas ailleurs, souligne Aziza Gril-Mariotte. Nous souhaitons valoriser nos produits et le textile en proposant des tendances plus pointues et des fournisseurs rares, dans l’idée de renouer avec les grandes maisons. » Sur les différents espaces du marché, consacrés à l’Inde, à la Russie, à l’Afrique et, bien sûr, à l’Alsace, on retrouve ainsi des grands noms du textile français comme Pierre Frey, Petrusse ou le Jacquard français mais aussi des créateurs mulhousiens, à l’image de la créatrice Juliette Vergne.

Un salon de thé inédit et chaleureux

Simon Haberkorn

Juste à côté du marché de Noël, un nouvel espace chaleureux, inédit au MISE, a également fait son apparition : un salon de thé de 40 couverts. Dans l’esprit d’un salon familial, cosy et chaleureux, ce lieu a été aménagé par la secrétaire et membre du bureau du MISE, Béatrice Fauroux, qui y a installé du mobilier et de la décoration chinés au fil des ans. Avec ses nappes en tissu de Noël de Mulhouse, ses couleurs cachemire et dorées et des chaises prêtées par l’Auberge du zoo de Mulhouse, le lieu invite à se poser autour d’une boisson chaude et des bons gâteaux concoctés par l’équipe de Laurent Mathieu, le patron du NoMad de la Fonderie. « Je souhaite contribuer, à ma façon, à la relance du musée, explique le restaurateur. Le principe d’un salon de thé est tout à fait cohérent dans le cadre du musée, comme cela se pratique déjà ailleurs. L’idée est de créer un lieu de vie, d’amener un côté ludique qui manquait au musée, et de permettre aux gens de rester au chaud, avec de l’espace et des bons produits. Ici, nous proposons des boissons chaudes et froides, des tartes et gâteaux, torches aux marrons, tiramisus de Noël, des forêts noires… Nous envisageons aussi de mettre en place des brunchs, les quatre dimanches avant Noël. »

Le marché de Noël et le salon de thé du MISE sont ouverts tous les jours jusqu’au 29 décembre, en accès libre, aux horaires d’ouverture du musée, de 13h à 18h. (Fermé les 25 et 26 décembre, ouvert de 10h à 16h le 24 décembre). Plus d’infos : www.musee-impression.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Musée de l’impression sur étoffes : un marché de Noël et un salon de thé pour une nouvelle histoire

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR