Suivez-nous :

5 juillet 2024 à 14h02 par 4 492 5

Mobilités douces : le changement est en marche, porte de Bâle

Mobilités douces : le changement est en marche, porte de Bâle | M+ Mulhouse
Mobilités douces : le changement est en marche, porte de Bâle | M+ Mulhouse

Mobilités douces : le changement est en marche, porte de Bâle

5 juillet 2024 à 14h02 par 4 4925

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un chantier qui impacte la circulation depuis le mois d’avril : le secteur de la porte de Bâle est en pleine transformation, dans le cadre du développement des mobilités douces. Le point, à l’occasion d’une visite de chantier, qui a réuni les différents acteurs du projet, ce vendredi 5 juillet.

« La nouvelle porte de Bâle se dessine, avec une place qui sera rendue aux piétons, aux cyclistes et surtout à la nature, avec de nombreuses plantations ». C’est l’adjointe au maire déléguée à la Voirie qui le dit, se projetant déjà dans quelques mois, tandis que les engins de chantiers poursuivent leur ballet. « Nous arrivons à une période charnière du chantier, confie Emmanuel Philippe, l’ingénieur en charge du projet de développement des mobilités douces pour la Ville. Au niveau de l’avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny et de la rue des Bonnes Gens, le terrassement est terminé et l’enrobé posé. À partir du lundi 8 juillet, on remet en circulation la rue des Bonnes Gens, dans sa forme définitive, avec deux voies de circulation, en double sens ». Dans le même temps, la rue de Bâle sera fermée à la circulation durant un mois, entre la porte de Bâle et la rue de Zurich, pour permettre le raccordement de la chaufferie de la porte de Bâle au réseau de chaleur et l’aménagement de deux nouveaux arrêts de bus, adaptés aux personnes à mobilité réduite. « Cette fermeture et la baisse de circulation qu’elle va induire, nous permettra également de réaliser des travaux rue Pasteur, avec l’aménagement de trottoirs et le passage de deux fois deux à deux fois une voie de circulation », poursuit Emmanuel Philippe. « La rue de Bâle devrait être rouverte à la circulation début août, on aura alors une visibilité de ce que sera la circulation définitive dans le secteur », complète Claudine Boni Da Silva.

La rue de Bâle sera, en partie, fermée pour travaux, du 8 juillet à début août.
Catherine KohlerLa rue de Bâle sera, en partie, fermée pour travaux, du 8 juillet à début août.

De carrefour à place publique

Et si les travaux se poursuivront jusqu’à la fin de l’année, il est désormais possible d’imaginer ce que sera le secteur d’ici fin 2024-début 2025. Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, un large trottoir de 3 mètres sera aménagé, séparé de l’unique voie de circulation (avec un contre-sens cyclable) par une noue et des plantations. « Il y a une morphologie végétale qui va complètement changer la rue », explique Laurent Naiken, du cabinet d’architectes-paysagistes Sortons du bois, qui a conçu le projet. Du côté de la rue des Bonnes Gens, la métamorphose est encore plus visible : la voirie a été relevée pour être au niveau des entrées de commerces en termes de hauteur et seuls 6 mètres de voies seront désormais réservés à la circulation automobile, dans les deux sens de circulation. « Tout le reste sera rendu aux piétons, aux vélos et à la nature », poursuit Laurent Naiken. « La porte de Bâle était un carrefour et on veut la transformer en une véritable place publique », complète Emmanuel Philippe. Des voies cyclables et des espaces piétons seront ainsi aménagés, de la végétation sera plantée, favorisée par la mise en place de sols perméables lorsque les usages le permettent.

Rue des Bonnes Gens, la circulation automobile sera rétablie, dans sa configuration définitive, à partir du 8 juillet. Les travaux des aménagements piétons et cyclables se poursuivront, eux, jusqu'à la fin de l'année.
DRRue des Bonnes Gens, la circulation automobile sera rétablie, dans sa configuration définitive, à partir du 8 juillet. Les travaux des aménagements piétons et cyclables se poursuivront, eux, jusqu’à la fin de l’année.

« Cela va revaloriser le quartier »

« Nous avons débuté les travaux en avril et ils devraient être terminés en décembre, expose Claudine Boni Da Silva. Pour des travaux aussi structurants, c’est remarquable ! Nous avons également été très à l’écoute, pour faire évoluer le projet en fonction des usages. » Fleuriste installée en plein cœur du secteur, Perrine Hinderer voit le chantier d’un bon œil : « Actuellement, c’est un peu compliqué, nous devons trouver des solutions, notamment pour les livraisons, mais ce n’est que du bien et du beau pour la suite. Cela va revaloriser le quartier, c’est une super bonne chose et j’ai hâte que ce soit fini ! »

Stationnement : du neuf dans le quartier Nordfeld

Une nouvelle tarification est en vigueur pour le stationnement, depuis le 1er juillet, dans le quartier Nordfeld, voisin de la porte de Bâle. Une vingtaine de rues, auparavant situées en « zone verte » (1€/h pendant 4h maximum), sont désormais passées au tarif « zone orange » (2€/h, pendant 2h maximum), déjà en vigueur dans le reste du centre-ville. Par ailleurs, la place du Printemps et les abords de l’église Sainte-Geneviève, auparavant gratuits, sont désormais concernés par la tarification « zone orange ». Favoriser la rotation des véhicules, libérer des places de stationnement et lutter contre les véhicules ventouses sont les arguments avancés pour justifier cette nouvelle tarification. D’ici 2025, une borne de chargement de véhicules électriques sera également installée. À noter que le prix du stationnement résidentiel, toujours le moins cher de France (80€/an, 23€/trimestre, 12€/mois, 3€/semaine), reste inchangé.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

5 réponses à “Mobilités douces : le changement est en marche, porte de Bâle

  1. Avec la quasi impossibilité de traverser le centre ville , il nous faut donc emprunter le fameux RING
    Pas évident quand on se trouve à un rond point où  » Le RING » est noté à chaque intersection sans préciser pour quelle direction

    1. On a un commerce sur la droite du rendu et pleins à gauche. Pourquoi les voies automobiles sont à gauche ? Si on veut faire de la place aux commerces on l’a fait où sont les commerces. C’est du bon sens.
      Là, non on fait l’inverse.
      En plus avant, il y avait deux arrêts de bus. Dans les deux sens. Bref, je vois des embouteillages en prévision.
      Si les deux pistes avaient été séparés, il y aurait eu plus de marge de manœuvre pour un arrêt de bus. Qui n’aurait pas bloqué la circulation importante du secteur. La voirie accolé aux colonnes du bâtiment, c’est toujours moche.

  2. Avec la quasi impossibilité de traverser le centre ville , il nous faut donc emprunter le fameux RING
    Pas évident quand on se trouve à un rond point où  » Le RING » est noté à chaque intersection sans préciser pour quelle direction

  3. C’est comme dans l’hyper centre! Végétaliser c’est génial mais tout n’est pas très bien pensé! La rue des 3 rois est devenu un boulevard!!!une circulation insupportable de bruits et de pollution de bouchons un stop au niveau de la pizzeria qui au final ne sert que de tremplin à des démarrage en trombe jusqu’au prochain stop qui est très souvent grillé et rebelle la vitesse comme des malades jusqu’au bout ! Ouvrir les fenêtres un calvaires! Les trottoirs dangereux avec ces chauffards et les terrasses de restaurants encore plus dangereuses faut il attendre un grave accident!?pas très écolo en plus pas une seule poubelle tout le long et c’est comme ça dans plein de secteurs alors analysez bien les choses avant de lancer les travaux ou réagissez il est encore temps !!!!

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR