Suivez-nous :
Mémoire Mulhousienne : bientôt un « cimetière 3.0 » ? | M+ Mulhouse

Mémoire Mulhousienne : bientôt un « cimetière 3.0 » ?

13 janvier 2023 à 14h33 par 5060

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

Préserver les sépultures remarquables du cimetière et mettre en avant ce lieu patrimonial unique, c’est l’objectif de l’association Mémoire Mulhousienne, qui travaille à la réalisation d’un site internet, qui rendrait le cimetière plus vivant que jamais.

« La mort n’existe pas : tout est présence, éternellement, pas un battement de ton cœur ne peut se perdre. Il continuera de retentir dans les jardins… » Ces premiers vers d’un poème de Nathan Katz inspirent sans aucun doute les membres de l’association Mémoire Mulhousienne. Depuis 1994, cette association œuvre pour la sauvegarde et la mise en avant du cimetière central, qu’ils considèrent comme un véritable livre d’histoire permettant de comprendre le passé et le présent de la cité du Bollwerk. « Le cimetière a presque 150 ans et il renferme un certain nombre de sépultures remarquables, c’est un patrimoine significatif », souligne Joël Eisenegger, qui préside Mémoire Mulhousienne depuis dix ans.

Un cimetière remarquable

« Il y a 40 000 tombes, dont 120 sont protégées dans le cadre du classement du cimetière en Site patrimonial remarquable. Avec celles qui les entourent, on compte 600 à 700 tombes qui méritent des égards particuliers », poursuit le président. De l’industriel Nicolas Koechlin au maire Joseph Klifa, en passant par l’artiste Véronique Filozof ou le chimiste Emilio Noelting, la majorité des personnalités qui ont écrit l’histoire de la ville reposent en ce lieu. « Le cimetière est remarquable, par son aspect architectural, son style, les artisans qui ont réalisé certaines tombes qui sortent du lot, précise Joël Eisenegger. Mais c’est surtout la personnalité des personnes qui y reposent qui le rend remarquable… Pour la manière dont ils ont marqué l’histoire, ils méritent qu’on protège leurs sépultures ! »

Entretien régulier

Et pour ce faire, les bénévoles de Mémoire Mulhousienne mettent régulièrement la main à la pâte pour l’entretien et la restauration de certains monuments. Depuis cinq ans, un partenariat avec Sémaphore permet à des jeunes de se réinsérer, tout en préservant ce patrimoine unique : « Ils assurent des travaux d’entretien et de jardinage, ce qui leur permet de retrouver un cadre de vie et professionnel pour se reconstruire, confie Joël Eisenegger. Au début, ils trouvent ça bizarre mais ils prennent ça très à cœur et leur travail est remarquable ! »

Catherine KohlerLe mausolée néo-classique de la famille Hartmann est l’un des trésors patrimoniaux du cimetière.

« Maillon d’un dispositif patrimonial »

Le seul entretien du patrimoine ne suffit pas à le rendre vivant, c’est pourquoi l’association met un point d’honneur à le mettre en avant et à le faire connaître au plus grand nombre : visites à l’occasion des Journées du patrimoine, visites mensuelles organisées par la Maison du patrimoine Edouard Boeglin, publications de livrets thématiques, ou encore édition du livre « Les sépultures remarquables du cimetière de Mulhouse » en 2021… « Ce qui nous intéresse, c’est de faire en sorte que le cimetière soit considéré comme un livre d’histoire XXL, le maillon d’un dispositif patrimonial, plaide Joël Eisenegger. Pour nous, c’est un musée à ciel ouvert et un formidable lieu de pédagogie. »

Site web dédié

Pour aller plus loin et permettre au plus grand nombre de se plonger dans l’histoire de Mulhouse par le prisme du cimetière, Mémoire Mulhousienne travaille à la réalisation d’un site web dédié, sur le modèles des cimetières de Rennes ou des Glières. « On ne sait pas ce qu’il restera de ce cimetière dans 50 ans, on a le devoir d’inscrire ce patrimoine de manière pérenne », analyse le président de Mémoire Mulhousienne. Si le projet en est au stade de la réflexion, l’association a déjà une idée de ce à quoi ressemblera son « Cimetière 3.0 ».

Raconter les tombes et les personnages

« Nous imaginons un site avec une vue panoramique sur le cimetière, des tombes qui se racontent, pourquoi pas du contenu audio. Nous voulons traverser la pierre, avec des portraits des personnes… Dans un second temps, nous souhaitons aussi placer des QR codes in situ, au cimetière pour identifier les tombes remarquables et permettre une passerelle vers le site. » Joël Eisenegger, qui espère voir les premières concrétisations de ce projet se réaliser dès cette fin d’année, lance un appel à toutes celles et ceux qui souhaiteraient contribuer au projet : « Nous avons besoin de gens qui souhaitent travailler sur ce sujet, pour des prises de vues, de la réalisation de contenus, ou la mise en place de solutions techniques ! »

+ d’infos sur www.memoire-mulhousienne.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR