Suivez-nous :
MEF : se former aux langues pour trouver un emploi | M+ Mulhouse

MEF : se former aux langues pour trouver un emploi

21 mai 2021 à 15h22 par 1 0610

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Parce que maîtriser l’allemand ou l’anglais augmente grandement les opportunités d’emploi dans la région, la Maison de l’emploi et de la formation (MEF) Mulhouse Sud Alsace met l’accent sur l’offre d’apprentissage des langues proposée par ses nombreux partenaires.

« Après avoir été reçue à plusieurs entretiens et avoir toujours fait partie des dernières candidates encore en lice, mais sans jamais décrocher le poste, je me suis dit : qu’est-ce que je peux apporter de plus à mon profil ? La maîtrise de l’allemand s’est imposée comme la bonne carte à jouer. » Pour Laetitia Dentzer, ingénieure en chimie passée notamment par l’Ecole nationale supérieure de chimie de Mulhouse, la formation en allemand, qu’elle suit actuellement avec le Greta Sud Alsace, est un moyen de rajouter une nouvelle corde à son arc et de développer ses chances de trouver un emploi, et pas seulement en Allemagne. « A peu près la moitié des offres d’emploi du Sud-Alsace demandent la maîtrise de la langue allemande », souligne Erika Tschann, chargée de projets à la MEF.

« Les entreprises de mon secteur d’activité ont souvent des centres de recherche dans différents pays, notamment en Suisse et en Allemagne, la maîtrise de l’allemand et de l’anglais est donc essentielle, poursuit Laetitia Dentzer. La formation du Greta est intensive, elle permet de progresser rapidement et elle est centrée sur l’apprentissage de la langue professionnelle. Elle se déroule à la fois en cours « en présentiel » pour échanger en groupe mais aussi en ligne, avec une plateforme linguistique pour approfondir et faire des exercices. »

Une large palette de services d’apprentissage des langues

Sous la forme d’un parcours individuel à construire en fonction des besoins et des niveaux de chacun, « cette formation mélange des modules génériques, comme la communication orale et écrite dans l’entreprise ou les techniques de recherche d’emploi en Allemagne, avec 14 modules professionnels propres aux différents secteurs d’activité : tourisme, industrie, santé, commerce…, explique Virginie Dietsch, conseillère en formation continue au Greta Sud Alsace. L’ensemble des modules est accessible en présentiel, à distance ou en formule mixte. »

Avec des coûts qui peuvent être pris en charge par la Région Grand Est, pour les demandeurs d’emploi, et par le Compte personnel de formation, pour les salariés, cette formation fait partie de la palette de services d’apprentissage des langues, proposée par les partenaires de la Maison de l’emploi et de la formation (MEF) Mulhouse Sud Alsace.

« La MEF est un animateur qui travaille avec de nombreuses structures et partenaires, en France comme en Allemagne, explique son président, Laurent Riche. Nous travaillons depuis plus de 10 ans avec les Agentur für Arbeit (Pôle emploi allemand) de Freiburg et Lörrach et analysons ensemble les besoins d’emplois des marchés français et allemand. »

Des relations que la crise sanitaire n’a pas interrompues, comme l’explique Annika Mergelsberg, de l’Agentur für Arbeit de Freiburg. « Le service de placement transfrontalier associe Pôle Emploi et l’Agentur für Arbeit pour la recherche d’emploi. Nous assurons également des permanences au sein des CIO en France pour informer et orienter les jeunes vers les opportunités d’études et d’apprentissage en Allemagne, par visioconférence et téléphone ces derniers mois. »

« Pour travailler en Allemagne, il faut savoir parler allemand »

« Dans le domaine de l’emploi, le maillage avec l’Allemagne est important, confirme Alexandra Walonislow, la directrice de la MEF. Mais, pour travailler en Allemagne, il faut savoir parler l’allemand, c’est pourquoi nous souhaitons informer le public sur l’offre très complète d’apprentissage des langues dans le secteur. »

« La maîtrise de la langue du voisin est essentielle dans une région transfrontalière, à CV égal, c’est la compétence linguistique qui peut faire la différence, explique Séverine Molieres, référente de la Maison de la Région de Mulhouse. Si la Région développe et finance les formations linguistiques pour les demandeurs d’emploi, elle propose également des plateformes linguistiques pour tous les publics. » Ainsi, depuis le 1er février, la plateforme « Do you speak Jeun’Est » est accessible gratuitement aux jeunes de 15 à 29 ans du Grand Est, sur ordinateur, mobile et tablette. Des exercices vidéo, des dictionnaires visuels thématiques, des séries animées, des tests ou encore un coach virtuel, permettent aux jeunes de découvrir ou d’approfondir six langues : le français, l’allemand, l’anglais, l’espagnol, le portugais et le chinois.

Un dispositif complémentaire à la plateforme linguistique innovante, qui s’adresse, elle, aux demandeurs d’emploi et permet de travailler neuf langues, à la fois pour un usage quotidien et professionnel. Depuis son lancement, à titre expérimental, en 2018, 5 697 demandeurs d’emploi du Grand Est ont ainsi pu y acquérir et renforcer leurs compétences linguistiques en anglais, allemand, luxembourgeois, néerlandais, russe, chinois, japonais, alsacien et platt.

Un tandem pour échanger

Autre dispositif linguistique innovant, Tandem, proposé par Novatris, le centre de compétences transfrontalières de l’Université de Haute-Alsace. « Tandem est une méthode d’apprentissage de la langue non traditionnelle, basée sur l’échange, en autonomie, entre un duo de deux locuteurs natifs, explique Justine Laurent, coordinatrice de projets pédagogiques chez Novatris. L’idée, c’est de faire se rencontrer deux personnes qui vont s’aider l’une l’autre à atteindre leurs objectifs, en échangeant dans les deux langues. C’est très enrichissant et au-delà de l’apprentissage linguistique, c’est aussi un échange culturel ou des amitiés se créent. »

Ouvert aux étudiants et personnels de l’UHA, mais également à toute personne intéressée, ce dispositif gratuit et d’une grande souplesse compte 150 inscrits en 2020-2021, pour 60 binômes dont 40 binômes franco-allemand.

Tous ces dispositifs et l’ensemble des informations concernant l’emploi transfrontalier sont à retrouver dans les rencontres mensuelles MonatsTreff, organisées par la MEF, à la Maison de la Région de Mulhouse. La prochaine rencontre aura lieu le 30 juin prochain. Le salon Warum nicht ! sur l’emploi et la formation en Allemagne aura, lui, lieu au Parc Expo, le 22 septembre 2021.

+ d’infos : www.mef-mulhouse.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR