Suivez-nous :
Maison Obal fait rimer créativité mulhousienne et production textile locale | M+ Mulhouse

Maison Obal fait rimer créativité mulhousienne et production textile locale

8 décembre 2021 à 17h00 par 1 0360

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après l’aventure OLesMasques, le Mulhousien Jean-Michaël Peinchina et son associée Chloé Fernagut ont décidé d’aller plus loin en fondant Maison Obal, une marque d’articles de textile 100% française, qui met à l’honneur les créations d’artistes français et notamment de plusieurs Mulhousiens.

De beaux T-shirts signés Fernand Kayser, Hugues Baum ou Pierre Fraenkel, de doux coussins en velours aux motifs créés par Sylvie Kromer et Fanny Delqué, des trousses de toilette et des sacs colorés et créatifs et, bien entendu, une multitude de modèles de masques en tissu pour les grands et les petits, le tout fabriqué quasi-intégralement en Alsace…

Créée à l’automne 2020, alors que les besoins en masque étaient centraux (Lire notre article), la marque OLesMasques a fait sa mue en 2021 avec une gamme de nouveaux produits et s’est transformée en Maison Obal, un nom en clin d’œil à l’activité première de la société créée par le Mulhousien Jean-Michaël Peinchina et son associée du Tarn, Chloé Fernagut.

« Soutenir les artistes »

« Si vous répétez Obal plusieurs fois, vous allez trouver la référence à une célèbre chanson de la Compagnie Créole, s’amuse Jean-Michaël Peinchina. Plus sérieusement, au printemps 2021, la vente de masques en tissu ayant largement perdu de son intérêt, nous avons décidé de changer de nom et de continuer notre collaboration avec Chloé et avec les différents acteurs avec lesquels nous travaillions. Nous voulons continuer à produire des produits textiles en France et à travailler avec les artistes, qui ont beaucoup soufferts de la crise, en les rémunérant correctement. Ce soutien aux artistes fait partie de la philosophie de Maison Obal, tout comme le fait de proposer des produits assez uniques aux tarifs les plus contenus. »

En plus des artistes mulhousiens cités plus haut, Maison Obal travaille également avec l’artiste parisien Bishop Parigo et développe aussi des produits sous licence « Le petit prince ». Proposant, pour l’heure, des T-shirts, trousses de toilette, vide-poches, sacs matins, tote bags, coussins et masques, Maison Obal va élargir prochainement sa gamme avec des sweats et hoodies, des nappes et serviettes de table et peut-être même des abat-jours et du papier peint. « On peut imaginer beaucoup de choses, il faut qu’il y ait un marché et que les artistes aient envie de travailler dessus. »

Une production locale

Simon Haberkorn

Comme pour la fabrication de ses masques, qui sont intégralement produits en France, les nouveaux produits de la société sont majoritairement fabriqués en Alsace. « Nous imprimons et confectionnons nos produits, à la demande, dans la vallée de Thann et un peu à Paris, explique Jean-Michaël Peinchina. Ce sont des choses que l’on sait très bien faire dans le coin. Si le tissu vient, lui, de provenances diverses, nous souhaitons produire en France le plus possible, où la filière textile est en plein renouveau ces dernières années. » Disponibles sur le site https://www.maison-obal.fr/, les articles de la marque devraient également être proposés dans quelques boutiques et sur les marchés de Noël de Motoco (du 17 au 19 décembre) et de MNM (5, rue du Saule), les 11 et 12 décembre.

Souhaitant développer sa marque et participer à la réussite des artistes qui collaborent avec Maison Obal, en mettant notamment en avant leurs créations sur des salons professionnels et à destination du grand public, Jean-Michaël Peinchina se dit « content du chemin parcouru depuis un an. Avec Chloé, nous n’imaginions jamais aller aussi loin en portant ce projet ! »

+ d’infos : www.maison-obal.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR