Suivez-nous :

12 juillet 2023 à 14h22 par 1 332 0

L’industrie du futur se dessine à Mulhouse

L’industrie du futur se dessine à Mulhouse | M+ Mulhouse
L’industrie du futur se dessine à Mulhouse | M+ Mulhouse

L’industrie du futur se dessine à Mulhouse

12 juillet 2023 à 14h22 par 1 3320

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

Permettre aux PME manufacturières de découvrir et d’expérimenter des nouvelles technologies, en vue d’une transformation, c’est l’objectif de la plateforme Quatrium Grand Est, partie intégrante du Cetim et installée à KMØ.

Accompagner les PME manufacturières de la région dans leur transformation technologique et/ou écologique, c’est l’objectif de la plateforme Quatrium Grand Est, présente à KMØ depuis un an et inaugurée le 11 juillet. Décrite comme une « plateforme d’accélération visant à renforcer les secteurs de la mécanique, de la métallurgie, de la plasturgie, des transports, de l’énergie et de l’agro-alimentaire », Quatrium est l’une des composantes du Cetim, le Centre technique des industries mécaniques, né dans les années 60. « Le Cetim a été créé pour faciliter la recherche et le développement des petites entreprises, en mutualisant des moyens, explique Carmen Muller, la directrice adjointe de l’action régionale du Cetim. Il regroupe une dizaine de sites en France, dont celui de Mulhouse, qui emploie une centaine de personnes. »

Des technologies accessibles

« Nous avons répondu à l’appel à projets « Plateformes d’accélération vers l’industrie du futur » et quatre plateformes d’accélération Quatrium ont été labellisées par l’Etat, poursuit Carmen Muller. Notre objectif est d’aider les entreprises à mettre en œuvre leurs plans d’actions, en venant découvrir des technologies existantes. » Le site mulhousien, comme les autres sites Quatrium labellisés dans l’Hexagone, dispose ainsi de plusieurs outils pour guider les industriels dans leur réflexion vers la transformation ou les accompagner dans la mise en œuvre de projets déjà identifiés. Dans les locaux de KMØ, une « zone d’embarquement » permet de faire le point avec les entreprises, de contacter en visio des experts des différents sites du Cetim, tandis qu’une maquette d’usine en réalité augmentée permet d’identifier les leviers qu’il est possible d’actionner sur de nombreux points, comme la maintenance, le contrôle en ligne, la recyclabilité… « Nous avons aussi des démonstrateurs, pour montrer que lorsqu’on parle d’industrie du futur ou d’intelligence artificielle, ce n’est pas forcément inaccessible », poursuit Carmen Muller, tandis qu’une machine effectue un tri optique automatisé de pièces manufacturées.

« Dérisquer l’investissement »

« Le but est de montrer ce qu’il est possible de faire, on accueille des entreprises qui n’ont pas forcément de projet défini, mais qui ont envie d’y aller, confie Jérôme Thabourey, le responsable Industrialisation de Quatrium Grand Est. Il faut identifier les bonnes technologies et vérifier que ça fonctionne, tester pour « dérisquer » l’investissement. Après les phases de faisabilité, on redirige les entreprises vers nos partenaires. Nous avons aussi un service d’ingénierie financière, qui aide les entreprises à chercher les bons financements pour leur transformation. »

Quatrium permet aux PME manufacturières de découvrir et d’expérimenter des nouvelles technologies.
Catherine KohlerQuatrium permet aux PME manufacturières de découvrir et d’expérimenter des nouvelles technologies.

« Nous sommes dans un endroit magique pour les industriels, le quartier de la Fonderie est fantastique et c’est un juste retour aux choses de travailler ici, salue Daniel Richet, le directeur général du Cetim. Le dispositif Quatrium est un grand bac à sable pour les ingénieurs que nous sommes ! » Le maire de Mulhouse, Michèle Lutz, complète : « On est toujours ravis de revenir à KMØ, c’est ici que tout a commencé. Mulhouse est une ville d’entrepreneurs, avec des qualités comme le volontarisme et le courage de faire. Je me suis rapprochée du gouvernement pour expliquer que nous sommes prêts à accueillir des entreprises, dans le cadre de la réindustrialisation de la France. Les entreprises sont créatrices de richesses, Mulhouse a besoin de recréer de la richesse et nous sommes là pour être des accompagnateurs, des facilitateurs. »

Objectif : réindustrialiser la région et la France

« Si on ne réalise pas les investissements nécessaires, on passe à côté d’opportunités, souligne Franck Leroy, le président de la Région Grand Est. Le renouveau de l’industrie prend racine ici, sur une terre d’industrie, la boucle est bouclée. Quatrium n’est pas une conclusion mais un nouveau départ, un renouveau ! » Et Alain Charrier, le sous-préfet de Mulhouse de conclure : « Le plan d’investissement France 2030 peut paraitre complexe mais nous devons faire en sorte que les entreprises soient correctement informées, qu’on les épaule pour qu’elles participent aux appels à projets… L’objectif est la réindustrialisation de la région et du pays et ici, on est dans le cousu main ! »

Quatrium, à KMØ, 30 rue François Spoerry. + d’infos sur www.cetim.fr/quatrium

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR