Suivez-nous :
Les tapirs malais et les macaques à crête font leur entrée au Zoo de Mulhouse | M+ Mulhouse

Les tapirs malais et les macaques à crête font leur entrée au Zoo de Mulhouse

7 juillet 2020 à 17h02 par 1 4420

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Toujours pleinement investi dans la conservation des espèces et des milieux naturels et mettant l’accent sur le bien-être animal, le Zoo de Mulhouse vient d’ouvrir un nouvel espace où cohabitent deux espèces indonésiennes : les tapirs malais et les macaques à crête.

Arrivé il y a seulement 15 jours au Parc zoologique et botanique de Mulhouse, Elias semble déjà comme chez lui dans son nouvel enclos naturel de 2 000 m². Il faut dire que tout a été fait pour que ce macaque à crête, âgé de 14 ans et en provenance du Zoo de Varsovie, se sente bien à Mulhouse : un bel enclos naturel avec 60 tonnes de roches et de la végétation, un sol meuble, un grand bassin extérieur, des agrès montant jusqu’à cinq mètres de haut… « Nous faisons aussi beaucoup d’enrichissement au sein de l’enclos pour qu’Elias puisse notamment chercher sa nourriture, explique Brice Lefaux, le directeur et vétérinaire du Parc zoologique et botanique de Mulhouse. Une éthologue étudie également son comportement pour voir s’il va bien, ce qui est le cas depuis son arrivée. »

Soutien à la conservation et à la préservation des milieux naturels

Christophe Schmitt

Une seule chose manque encore à cet animal d’une espèce indonésienne très sociable : de la compagnie. « Deux femelles, en provenance du Zoo anglais de Chester, vont le rejoindre cet été, poursuit Brice Lefaux. Le macaque à crête est en danger critique d’extinction et nous participons au programme européen d’élevage et soutenons des ONG qui travaillent pour sa conservation dans la nature et la préservation de son milieu naturel. »

De nouveaux panneaux, réalisés par le service Pédagogique du Parc, sensibilisent ainsi les visiteurs aux dangers qui menacent l’espèce (déforestation, viande de brousse…) et aux gestes que chacun peut adopter pour contribuer à sa sauvegarde, comme, par exemple, d’éviter de consommer des produits contenant de l’huile de palme. Par ailleurs, l’ensemble de la signalétique du parc est en cours de remplacement, avec de nouveaux panneaux plus lisibles qui mettent l’accent sur le milieu naturel et les mesures de conservation des espèces. Plus de la moitié des vieux panneaux blancs et verts du Parc ont ainsi déjà été remplacés, les autres le seront d’ici la fin de l’année.

Un tapir malais encore un peu timide

Un autre nouvel arrivant au Zoo de Mulhouse va partager son espace avec Elias : Manado, un tapir malais, en provenance du Zoo de Nuremberg. Arrivé il y a quelques semaines, ce mâle âgé de huit ans et pesant 270 kg, est pour l’heure assez timide. « C’est un animal qui a besoin de temps, on l’habitue petit à petit à son nouvel espace, explique Brice Lefaux. Les soigneurs lui apportent beaucoup de tendresse et sont complètement à son écoute, c’est lui qui décide s’il veut sortir. »

Assez rare en France, avec seulement neuf individus visibles dans les parcs, le tapir malais est également menacé dans son habitat naturel. Manado sera prochainement rejoint par une femelle de son espèce, en provenance de Singapour, dès que les conditions sanitaires le permettront. En attendant sa congénère, Manado pourra, dès qu’il se sera habitué à son nouvel environnement, faire connaissance avec Elias, dans leur enclos commun, le nouvel espace mixte et multi-espèces du Zoo.

Un nouvel espace thématique : la route d’Asie

Christophe Schmitt

Représentant un investissement de 630 000€ de la part de m2A, gestionnaire du parc, ce nouvel espace s’inscrit ainsi dans la lignée des espaces asiatique et australien, où différentes espèces partageant des origines géographiques communes, cohabitent ensemble au sein du Parc. Permettant d’augmenter la taille des enclos, ces espaces créent plus de confort pour les animaux et la mixité des espèces offre un enrichissement comportemental bénéfique au bien-être animal. Ils permettent aussi de présenter un écosystème vivant aux visiteurs et participent donc aux missions de conservation et de connaissances du Parc.

Ce nouvel enclos dédié aux espèces indonésiennes s’inscrit aussi dans le cadre du nouvel espace thématique du zoo : la route d’Asie. Se présentant sous la forme d’un circuit balisé à travers le parc, la route d’Asie rassemble trois enclos différents : celui des tapirs malais et des macaques à crête, celui des gibbons à favoris et celui des pandas roux, muntjacs de Chine et loutres naines. « Cet espace thématique n’est pas une entité unique comme l’espace Grand Nord ou comme le sera le futur espace Horizon Afrique, souligne Brice Lefaux. C’est un parcours qui rassemble des enclos dispersés mais qui racontent la même histoire : des animaux partageant le même espace, ce qui représente une innovation au niveau des parcs en Europe. »

Le Parc zoologique et botanique est ouvert tous les jours de 9h à 19h, de mai à août. Plus d’infos : www.zoo-mulhouse.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR