Suivez-nous :

13 février 2023 à 15h17 par 1 237 0

L’école de chimie s’invite à l’école primaire

L’école de chimie s’invite à l’école primaire | M+ Mulhouse
L’école de chimie s’invite à l’école primaire | M+ Mulhouse

L’école de chimie s’invite à l’école primaire

13 février 2023 à 15h17 par 1 2370

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 2 minutes

Rendre la chimie accessible à tous, dès le plus jeune âge et montrer que la discipline peut être amusante : c’est l’objectif d’un groupe de huit étudiants ingénieurs de l’école de chimie de Mulhouse, l’EnscMu, qui a partagé ses expériences avec une classe de l’école bilingue ABCM.

« Est-ce qu’on peut faire fondre du verre avec des produits chimiques ? – Oui ! Est-ce qu’on va le faire ? – Non ! » Après une rapide présentation des applications de la chimie au quotidien, du triptyque qui compose la tenue d’un « vrai » chimiste (blouse, lunettes, gants) et un petit rappel toujours utile sur les pictogrammes que l’on retrouve sur les produits ménagers, les élèves de la classe de CM2 de Caroline Grun ont pu entrer dans le vif du sujet, par le biais de sept expériences aussi simples que ludiques.

Expériences ludiques

« Nous avons préparé des expériences ludiques, avec des produits non dangereux qu’on trouve dans toutes les cuisines, expliquent Roxane, Shany, Robin et leurs cinq camarades étudiants de l’EnscMu. Le but est de leur donner envie, de leur montrer que la chimie c’est rigolo. De nos jours, la science est parfois décriée, on veut aussi leur montrer que ce n’est pas que des maths ou de la physique ! » Vêtus de leurs blouses, les étudiants invitent les enfants à manipuler des produits simples comme du bicarbonate de soude, du vinaigre ou des colorants alimentaires, comme dans un labo. Et si on fait abstraction des exposés qui tapissent les murs de la classe, on pourrait presque se croire dans un vrai labo ! Une sensation accentuée par le fait que les élèves ingénieurs ont ramené dans leurs valises du vrai matériel de laboratoire : éprouvettes, béchers, Erlenmeyers, spatules…

Christophe Schmitt

Mode projet

« Notre but est de faire la promotion de la chimie auprès des plus jeunes, mais les enseignants ne peuvent pas faire des expériences avec tous leurs élèves à la fois… Nous, on a des étudiants, confie Sophie Trouche, enseignante à l’EnscMu. Pour nos étudiants, cette action s’inscrit dans le cadre d’un projet, ils sont libres de choisir les animations, les expériences qu’ils veulent réaliser, doivent prendre contact avec l’école et tout organiser. Ils sont en mode projet, avec l’objectif d’être capables d’entreprendre, d’organiser des choses. »

Créer des vocations

« Je trouve que c’est une belle opportunité pour nos élèves de voir ce qu’est la chimie et, pourquoi pas, de créer des vocations, confie Caroline Grun, l’enseignante de cette classe de CM2. Les enfants sont friands de manipulations, mais nous n’avons pas forcément l’occasion de faire ce type d’expérience en classe. » Par le biais de la création d’un arc en ciel, avec des solutions sucrées et colorées aux densités différentes, de la création d’un volcan avec du bicarbonate de soude, ou de la classique goutte de liquide vaisselle au milieu d’un bol de poivre, les enfants découvrent la chimie et ses notions de base avec surprise et un enthousiasme partagé par les étudiants de l’EnscMu, visiblement ravis de transmettre leur savoir. L’objectif est atteint et un nouveau rendez-vous est déjà prévu entre ces étudiants ingénieurs et une classe de Riedisheim, courant mars, pour une nouvelle session d’initiation à la chimie.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR