Suivez-nous :
Le numérique au service des habitants et du futur quartier DMC | M+ Mulhouse

Le numérique au service des habitants et du futur quartier DMC

12 octobre 2023 à 14h39 par 1 5560

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

Transformer le quartier DMC, que d’aucuns considèrent encore comme une friche, en un véritable quartier de ville, c’est l’objectif de la Ville, qui s’appuie notamment sur des outils numériques pour définir au mieux les contours de ce secteur en pleine évolution.

« Il va falloir s’y habituer, DMC va redevenir un quartier de la ville ! DMC est une fierté pour nous, le berceau d’une aventure industrielle extraordinaire, qui a perduré pendant deux siècles et demi et c’est une chance inouïe d’avoir ces magnifiques bâtiments à notre disposition ! » C’est par ces mots que le maire de Mulhouse, Michèle Lutz, a lancé la plateforme collaborative numérique, visant à co-construire le futur quartier, en lien avec les habitants. Cette démarche s’appuie sur la création d’un « jumeau numérique » du quartier, véritable miroir du site et de ses activités, qui permettra de superviser, d’analyser et de simuler les actions passées, présentes et futures, en utilisant l’analyse de données et l’intelligence artificielle, tout en prenant en compte les besoins des habitants et usagers.

Laboratoire grandeur nature

Le maire de Mulhouse Michèle Lutz l'affirme, "DMC va redevenir un quartier de la ville !"
Catherine KohlerLe maire de Mulhouse Michèle Lutz l’affirme, « DMC va redevenir un quartier de la ville ! »

Qualifié de « Laboratoire géant grandeur nature » par le maire, cet outil est « une innovation technologique majeure, qui répond à deux axes, explique Marie Hottinger, adjointe au maire déléguée à la Ville intelligente. D’une part, contribuer à répondre aux enjeux environnementaux et économiques du quartier, d’autre part, de répondre aux besoins exprimés par les habitants, car sans eux, ça ne fonctionne pas ! » Si le jumeau numérique agrège des données (surfaces, consommations d’énergie, données techniques…), y adjoindre les retours d’habitants et d’usagers est un vrai plus. « La technologie pour la technologie, ça ne donne pas grand-chose, cela doit être utile, confie Cécile Sornin, adjointe au maire déléguée à la Vie citoyenne. Le jumeau numérique doit devenir un outil, avec l’idée que l’intelligence artificielle soit à notre service et non que l’on devienne les ordinateurs des ordinateurs. »

Une expérimentation à petite échelle

Pour ce faire, trois cas d’usages seront expérimentés dans un premier temps sur le plan environnemental, le développement de Motoco et le renforcement du lien social.  Dans ce cadre, deux associations, Le Rézo et La Petite Manchester, ont été invitées à présenter leurs projets, en vue d’une expérimentation concrète, à petite échelle, à partir de vrais besoins. Après un vote, c’est La Petite Manchester qui a été sélectionnée par le public pour démarrer l’aventure. La structure de formation et d’insertion, qui emploie 14 personnes, accompagne notamment une formation au lycée Louis Armand et gère un chantier d’insertion : « Chez nous, on apprend en faisant, confie Nathalie Methia, la présidente de l’association. Nous réindustrialisons le territoire, en réemployant des matériaux fabriqués ici et qui étaient voués à l’incinérateur ». Profiter du retour d’expérience d’une association spécialisée dans le textile, pour poser les bases d’une plateforme numérique visant à transformer une ancienne friche industrielle textile en un lieu de vie et de création, c’est toute l’idée de cette plateforme collaborative, qui permettra, à terme, de répondre aux besoins des Mulhousiens, à plus grande échelle.

« Un avenir exceptionnel »

« Aujourd’hui, ce quartier n’est plus une friche, lance Jean-Philippe Bouillé, l’adjoint au maire délégué à l’Urbanisme. 20% de ce site de 13 hectares, dont 110 000 m² de surface au sol, vit déjà au quotidien et on l’a encore vu récemment avec le dixième anniversaire de Motoco, qui a permis de faire revivre la tradition mulhousienne d’innovation autour des arts visuels. Ce nouveau quartier va se construire autour des arts visuels, mais il faudra aussi pouvoir y travailler, y habiter, y apprendre, tout en prenant en compte le rôle de la technologie dans l’accélération de la transition écologique et sociétale. » Et le maire de Mulhouse de conclure : « Nous allons faire de ce site un lieu d’innovation et d’expérimentation. À son passé exceptionnel, nous allons rajouter un avenir exceptionnel ! » Un avenir qui passe aujourd’hui par la case du numérique pour, anticiper demain.

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR