Suivez-nous :

26 mai 2023 à 11h05 par 743 0

Le musée des Beaux-arts, une salle de classe trois étoiles

Le musée des Beaux-arts, une salle de classe trois étoiles | M+ Mulhouse
Le musée des Beaux-arts, une salle de classe trois étoiles | M+ Mulhouse

Le musée des Beaux-arts, une salle de classe trois étoiles

26 mai 2023 à 11h05 par 7430

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 2 minutes

Chaque année, les musées Historique et des Beaux-arts accueillent plus de 4 500 élèves des écoles mulhousiennes. Du 22 au 26 mai, ce sont 14 élèves de CE1 de l’école Paul Stintzi qui ont fait classe au milieu des œuvres du musée des Beaux-arts.

En 1995, le gouvernement cubain se lance dans une grande restauration de la vieille ville de La Havane, pour relancer le tourisme culturel. Les écoles se trouvant au beau milieu des chantiers, il est alors décidé de transférer les salles de classe dans des lieux en bon état : les musées du quartier, investis par une centaine d’écoliers. Presque trente ans plus tard, à 8 000 kilomètres de là, au cœur de notre bonne vieille Cité du Bollwerk, des élèves ont investi le musée des Beaux-arts, le temps d’une semaine : « J’avais vu un documentaire qui parlait de cette histoire cubaine et j’ai trouvé fabuleux de mettre les enfants dans des lieux de culture plutôt que dans des Algeco », se souvient Sophie Cordier, enseignante à l’école élémentaire Paul Stintzi, qui s’est rapprochée du musée des Beaux-arts pour concrétiser son pari un peu fou.

« Apprendre d’une autre façon »

« Nous sommes toujours prêts à expérimenter de nouvelles médiations, confie Edith Saurel, responsable du service des publics aux sein des musées municipaux. L’objectif est qu’ils deviennent de vrais visiteurs du musée, voire des guides et, pour l’école, cela permet d’apprendre d’une autre façon. » Tous les jours du 22 au 26 mai, les 14 élèves de CE1 de l’école située à Bourtzwiller ont pris le tram, direction le musée. « On est dans la découverte et l’appropriation, poursuit Sophie Cordier. Dans ma classe, j’ai des enfants qui n’ont pas accès à ce genre de culture, aucun n’était venu au musée avant mais, dès le deuxième jour, ils étaient ici comme chez eux, à l’aise ! »

Une classe de l'école Stintzi, au musée des Beaux-arts de Mulhouse.
Catherine KohlerLors de cette semaine de classe spéciale, les enfants ont pu visiter les réserves du musée des Beaux-arts.

Grammaire et mathématiques au milieu des œuvres

Et si les enfants passent leur semaine entourés des tableaux de Jean-Jacques Henner, William Bouguereau ou encore Peter Brueghel le Jeune, plutôt que devant le tableau noir de leur classe, les matières enseignées et l’emploi du temps sont bien ceux d’une semaine de classe classique. « D’habitude, on travaille sur des supports comme des albums ou des films, là c’est sur les œuvres du musée, confie l’enseignante. Nous faisons de la grammaire, du vocabulaire, de la compréhension écrite… En mathématiques, ils ont classé les œuvres chronologiquement, étudié les siècles, la géométrie… »

« Rapprocher les habitants des lieux de culture »

« Avec cette initiative, le partenariat entre la Ville et l’Éducation nationale prend une nouvelle dimension, salue Anne-Catherine Goetz, l’adjointe au maire déléguée à la Culture. C’est le rôle de l’école et d’une Ville de rapprocher les habitants des lieux de culture, c’est aussi leur patrimoine culturel, il faut leur faire découvrir, s’ils sont à l’aise ici, c’est gagné ! » Confirmant les paroles de l’élue, Elban, Kamil, Dior et Zied expliquent, presque en chœur : « On a appris à connaître des peintres, les années où les tableaux ont été faits, on apprend aussi à faire des cartels. Ça nous plaît de regarder les tableaux et de découvrir leurs sens. On aimerait bien revenir avec nos parents ! »

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR