Suivez-nous :

17 mai 2023 à 17h36 par 1 637 0

Le Festival Musaïka met le cap sur l’Amérique latine

Le Festival Musaïka met le cap sur l’Amérique latine | M+ Mulhouse
Le Festival Musaïka met le cap sur l’Amérique latine | M+ Mulhouse

Le Festival Musaïka met le cap sur l’Amérique latine

17 mai 2023 à 17h36 par 1 6370

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 4 minutes

Musaïka, le festival des musiques et cultures du monde met, cette année, le cap sur l’Amérique latine avec une belle programmation de concerts et d’évènements, à découvrir du 23 mai au 4 juin aux Coteaux et un peu partout à Mulhouse. Samedi 3 juin, cinq concerts gratuits vont faire chavirer le parc des Coteaux.

Festif, populaire, ancré dans sa ville, ouvert sur le monde et (presque) entièrement gratuit : le festival Musaïka fait partie des festivals incontournables à Mulhouse et dans la région. Pour sa 12e édition, ce festival dédié aux musiques et aux cultures du monde, organisé par l’Afsco, met le cap sur l’Amérique latine, avec une riche programmation qui se déploie dans toute la ville, du 23 mai au 4 juin. En point d’orgue, le parc des Coteaux accueillera, samedi 3 juin, une grande soirée de concerts gratuits, avec cinq artistes et groupes à découvrir, à partir de 18h30, et un village associatif, avec la présence de nombreuses associations du quartier.

« L’esprit du festival, c’est de mettre en lumière les cultures et les musiques du monde, au cœur du quartier des Coteaux, un quartier populaire et cosmopolite, explique Laetitia Joly, assistante culturelle à l’Afsco et programmatrice du festival. Nous souhaitons à la fois montrer aux habitants du quartier qu’on peut faire de grandes choses ici, en accès libre dans le parc des Coteaux, et également montrer aux habitants de Mulhouse et d’ailleurs qu’on se sent bien dans le quartier et que de belles choses s’y passent. »

« Ouvrir l’horizon »

Soutenu par la Ville de Mulhouse et la Collectivité européenne d’Alsace, le festival est essentiellement financé par l’Afsco, qui doit notamment faire face à l’inflation et à la hausse des coûts de l’énergie. « Le conseil d’administration a décidé de maintenir l’édition 2023, mais dans une version plus réduite, avec une seule soirée de concerts en plein air, au lieu de deux, et une affiche qui se concentre sur les découvertes, les têtes d’affiche étant devenues inaccessibles, avec un budget global de 65 000€ pour le festival. La question de la pérennité du festival se pose pour 2024 et un appel de soutien a été lancé. »

Malgré ces incertitudes sur l’avenir du festival, l’ensemble des salariés et bénévoles de l’Afsco et le tissu associatif du quartier ne ménagent pas leurs efforts, pour faire de cette 12e édition une réussite, à l’instar des années précédentes et notamment de 2022, où la programmation mêlant raï, électro et musiques urbaines d’Afrique avait très bien fonctionné. « Chaque année, nous souhaitons amener de nouvelles propositions, ouvrir l’horizon et nous avons décidé de donner une couleur d’Amérique Latine à cette édition et de proposer quelques nouveautés. »

Fiesta gourmande, spectacle jeunesse et concerts

DR

En plus de la grande soirée du samedi 3 juin, de nombreux évènements sont au programme, à partir du mardi 23 mai :

– Une soirée musicale avec le jazz oriental et instrumental du Douar Trio et la musique ensoleillée de Banda Do Mato, entre Brésil, Andalousie et Afrique, mardi 23 mai à 20h à l’Espace Matisse (tarifs de 3,5 à 11€).

– La fiesta gourmande du vendredi 26 mai de 18h à 21h, dans tout le quartier, suivie d’un concert gratuit de trois DJ’s devant l’Espace Matisse. Principale nouveauté de cette édition, cette balade gourmande (de 3 à 7€, sur réservation au 03 89 33 12 66) invite à une découverte des traditions culinaires du monde et même de la cuisine moléculaire, préparée par des étudiants de l’UHA.

– Le concert de Violetazul, mardi 30 mai à 19h30, à la bibliothèque Grand’Rue, qui mêle musiques traditionnelles d’Amérique Latine et musique électronique tropicale (gratuit, sur réservation au 03 69 77 67 17).

– Le spectacle jeunesse « Bestiaire amazonien », mercredi 31 mai à 15h à la bibliothèque des Coteaux, pour découvrir la forêt de l’Amazonie guyanaise, ses mythes et ses fascinantes créatures, à partir de 6 ans (gratuit sur réservation au 03 69 77 65 90).

– La soirée concert et cinéma, jeudi 1er juin à 20h au cinéma Bel Air, avec le concert de rap latino d’Ad El Mariachi et la projection du film mexicain Le Roi du monde (de 3 à 5€).

– Le concert du Haïdouti Orkestar, dimanche 4 juin à 19h à La Filature, un brass band tsigane, turc et oriental qui partage son amour des musiques et des peuples (de 8 à 28€).

Cinq concerts, samedi 3 juin

La soirée du samedi 3 juin, à partir de 18h30 dans le Parc des Coteaux comptera pas moins de cinq artistes et groupes, « qui proposent souvent un mélange de musique traditionnelle et moderne, souligne Laetitia Joly. Les artistes des musiques du monde d’aujourd’hui se saisissent de leurs racines musicales et de leurs traditions et les font évoluer avec des sonorités plus modernes ». Le public pourra ainsi découvrir gratuitement, en plus des animations et du village associatif :

– Mimaa, jeune artiste française d’Alès et sa trap latino gipsy (à 19h)

– Sara Hebe, rappeuse argentine qui propose un mélange de latin rap, d’électro et de reggaeton (à 20h30)

– Kumbia Boruka, groupe référence de la Nueva Cumbia, avec huit musiciens français et mexicains (à 22h30)

– Black Voices Combo, duo tropical entre un DJ et un percussionniste (à 00h)

– Bal’us’trad, fanfare latino en déambulation (à 18h30, 20h et 22h)

+ d’infos et programmation complète : www.afsco.org

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR