Suivez-nous :
Le Centre de réadaptation de Mulhouse également mobilisé face au Covid-19 | M+ Mulhouse

Le Centre de réadaptation de Mulhouse également mobilisé face au Covid-19

28 mai 2020 à 18h23 par 3 8730

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Aux côtés du GHRMSA et de tous les acteurs de la santé du territoire, le Centre de réadaptation de Mulhouse s’est mobilisé, dès le début de la crise sanitaire, pour accueillir des patients atteints par le Covid-19. Accueillant toujours des patients sortant d’une longue période de réanimation, le CRM lance un appel aux dons.

Véritable campus au service du handicap, le Centre de réadaptation de Mulhouse (CRM) est, avec ses 450 salariés, ses 416 stagiaires en formation professionnelle et ses 127 lits et places d’hospitalisation complète et de jour, un établissement de santé de premier plan de la région mulhousienne. Devant l’ampleur de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, les équipes de l’établissement ont décidé, dès le mois de mars, de se mobiliser pour soutenir les soignants du Groupement hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA).

« Ce sont les équipes médicales qui ont décidé, face à l’ampleur de l’épidémie, d’ouvrir d’abord une aile, puis un service complet dédié aux patients touchés par le Covid-19, explique Tom Cardoso, le directeur du Centre de réadaptation de Mulhouse. Je suis très fier de ce que nous avons réalisé et de la réaction des équipes qui ont décidé d’aller au feu pour soutenir leurs collègues de l’hôpital. »

« Sortir de notre zone de confort »

Ainsi, depuis le 23 mars, le Service de soins de suite et de réadaptation du CRM a ouvert une unité de 11 lits pour les patients atteints du Covid-19. Cette intervention s’est inscrite initialement dans un parcours de 2e ligne, pour désengorger l’hôpital de Mulhouse et permettre à ses services d’accueillir de nouveaux patients, dans une situation globale de saturation du système de santé. Depuis le 7 avril, le CRM a étendu sa capacité à 23 lits en développant l’accueil de patients « post-aigus », ayant séjourné en réanimation.

« C’est une décision importante pour nous, qui a nécessité que nous sortions de notre zone de confort pour accueillir des patients non habituels, trachéotomisés, sous respirateurs, avec toutes les contraintes et incertitudes que cela entraîne, poursuit Tom Cardoso. Nous avons pu bénéficier de l’appui précieux de l’ARS Grand Est, du GHRMSA ainsi que de l’EMR (Élément Mobile de Réanimation de l’Armée). Nous avons accueilli et accueillons toujours, car l’épidémie n’est pas terminée, 15 à 19 patients simultanément, venus de l’hôpital de Mulhouse mais aussi des patients rapatriés des autres régions et des pays voisins. »

80 soignants hébergés au CRM

Par ailleurs, le CRM n’a jamais cessé d’accueillir ses patients « habituels » en hospitalisation complète, les activités de l’hôpital de jour ayant, elles, été interrompues. Après l’interdiction, dans un premier temps, des visites aux patients, un lieu de rencontres avec des mesures sanitaires très strictes a été mis en place, permettant aux patients de pouvoir voir leurs familles.

Le CRM a également hébergé près de 80 soignants venus de toute la France en renfort des équipes du GHRMSA. « Nous tenions vraiment à ce qu’ils se sentent bien, avec des repas prêts quand ils arrivaient, car nous savions que les journées étaient difficiles pour eux. » Un mode de garde des enfants du personnel a également été créé, par les formateurs en animation, permettant au personnel d’assurer ses missions au mieux. « Grâce à l’investissement formidable de toutes les équipes, nous avons pu trouver des solutions pour chaque problème. »

Formation à distance pour 416 stagiaires

Du côté de la formation professionnelle, l’autre grande activité du CRM qui est le plus important centre de formation professionnelle de France pour les personnes en situation de handicap, l’établissement a, là aussi, pris les devants et adapté ses activités. « Au tout début de la crise, nous avons demandé à nos stagiaires considérés comme fragiles de ne plus venir et nous avons mis en place de la formation à distance, explique Tom Cardoso. Quand les décisions de fermeture sont tombées, avec le confinement, nous avons basculé l’intégralité de nos 416 stagiaires en formation à distance et l’ensemble des salariés de la formation professionnelle en télétravail. Nous avons ainsi pu maintenir les activités de formation et aussi le suivi des stagiaires, notamment avec nos psychologues, essentiel dans cette situation difficile. » Si la formation à distance se poursuit pour les 30 formations dispensées par le CRM, une reprise très progressive des formations sur site va se mettre en place dès la semaine prochaine pour les stagiaires dont les examens approchent.

« Nous avons besoin de soutien »

Si le CRM a pu bénéficier de soutiens spontanés et de beaux gestes de solidarité d’entreprises et de particuliers, l’ensemble des mesures prises durant la crise représente, pour l’heure, un surcout d’environ 50 000€ pour l’établissement, qui lance un appel aux dons. « L’épidémie n’est pas terminée, surtout pour les Services de soins de suite comme le nôtre qui voient toujours arriver de nombreux patients. Nous avons besoin de soutien et, comme nous sommes une association à but non lucratif, les donateurs bénéficient d’avantages fiscaux liés à leurs dons. »

Pour soutenir le Centre de réadaptation de Mulhouse : www.arfp.asso.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR