Suivez-nous :
La transmission, fil conducteur de la nouvelle saison de l’OSM | M+ Mulhouse

La transmission, fil conducteur de la nouvelle saison de l’OSM

2 juillet 2021 à 16h49 par 7590

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après une saison 2020-2021 en pointillés, l’Orchestre symphonique de Mulhouse (OSM) a officiellement lancé le programme de la prochaine saison, qui s’annonce riche et, on l’espère, pleine !

« La crise sanitaire a été compliquée à vivre mais les musiciens se sont bien adaptés, confie Anne-Catherine Goetz, adjointe au maire déléguée à la Culture, avant d’annoncer les deux axes de la politique culturelle de la Ville, dans laquelle s’inscrit l’Orchestre : faire de la culture un vecteur de rayonnement de Mulhouse et un vecteur de cohésion sociale ». Pour ce faire, la thématique choisie pour ce nouvel exercice est axée autour de la transmission et la diffusion de la musique. « Le programme d’œuvres répond à cette thématique, poursuit Anne-Catherine Goetz, les chefs invités sont sensibilisés à la transmission, et les artistes en sont acteurs ».

Pas un chef titulaire mais neuf invités

Si les incontournables concerts symphoniques, concerts DiVin mettant à l’honneur la musique de chambre, ou encore concerts avec l’Opéra national du Rhin sont naturellement prévus de septembre à juin, plusieurs nouveautés sont à signaler dans cette nouvelle saison. A commencer par la direction de l’orchestre, assurée jusque-là par Jacques Lacombe, qui a terminé son mandat en cette fin de saison 2020-2021. « Pour cette saison, nous avons fait le choix de ne pas avoir un chef titulaire mais d’en inviter neuf, explique Guillaume Hébert, le directeur général de l’OSM. Nous nous sommes positionnés sur des chefs talentueux, des étoiles montantes de la direction. » Neuf chefs pour cette année, qui se veut être un cru de transition, avant le choix d’un chef titulaire pour la saison suivante, qui pourrait être l’un de ceux-là.

Trois artistes invités

Eux aussi sont invités à travailler avec l’OSM durant la saison et lors de plusieurs rendez-vous. Trois artistes associés sont accueillis par l’Orchestre cette saison : Fabien Cali, Julie Depardieu et Alexandra Soumm. « Fabien Cali est un compositeur avec qui l’OSM a déjà travaillé il y a quelques années, expose Guillaume Hébert. C’est un artiste touche à tout, aux époques comme aux styles, et nous allons nous inscrire avec lui autour de commandes pour les enfants comme pour les adultes, contemporaines ou moins… » Certainement plus connue du grand public, Julie Depardieu sera associée dans le cadre d’une nouvelle série de rendez-vous proposés par l’OSM cette saison : les concerts « Midi musique », le vendredi à l’heure du déjeuner. Ou une pause en musique, durant laquelle plusieurs extraits musicaux seront proposés, comme un lien entre la programmation symphonique et les productions lyriques et chorégraphiques. « Ces concerts seront introduits par Julie Depardieu, avec la gouaille qu’on lui connaît bien, poursuit Guillaume Hébert. L’objectif est qu’un nouveau public puisse accéder à la musique classique. »

 

Diversifier les publics

Toucher de nouveaux publics, c’est l’enjeu de l’OSM et de sa troisième artiste associée, la violoniste Alexandra Soumm. « J’ai vu qu’on s’adresse souvent au même public, explique la soliste. Il y a dix ans, j’ai monté une association caritative, Esperanz’arts, avec laquelle nous organisons des concerts et des rencontres, dans des lieux où les gens sont isolés : la prison, l’hôpital, les établissements spécialisés… C’est extrêmement important d’aller à la rencontre de ces personnes et je suis très heureuse de pouvoir mener ce combat social et de nouer des liens musicaux et humains qui resteront très longtemps ! »

Des brunchs et une déambulation

La transmission et l’accès à la musique classique sont le cheval de bataille de l’OSM, de ses artistes associés et de ses chefs invités et cela se traduit notamment par des actions culturelles dans les écoles, collèges et lycées. La programmation, que l’on vous laisse découvrir dans cet article, s’agrémente aussi de rendez-vous peut-être un peu plus grand public, à l’image des « Midi musique », dont nous parlions plus haut, mais aussi de deux ciné-concerts : L’étrange Noël de Mister Jack, fin octobre, et Le magicien d’Oz, fin avril. Nouveauté cette saison, les concerts DiVin, qui proposent un programme musical, suivi d’une rencontre avec les musiciens autour d’une dégustation de vin, seront déclinés autour d’un brunch, proposé dans les espaces de La Filature, quatre dimanches matins. Enfin, comme pour le lancement de la saison dernière, la première date de la saison 2021-2022 (le 11 septembre) se traduira par une déambulation dans la ville en partenariat avec la Scène Nationale et le Ballet du Rhin, pour inviter les Mulhousiens de tous horizons à participer au concert gratuit du soir, à La Filature. Laissez-vous tenter !

+ d’infos sur www.mulhouse.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR