Suivez-nous :

17 avril 2024 à 11h24 par 1 526 0

La réalité virtuelle s’invite au Centre de réadaptation de Mulhouse

La réalité virtuelle s’invite au Centre de réadaptation de Mulhouse | M+ Mulhouse
La réalité virtuelle s’invite au Centre de réadaptation de Mulhouse | M+ Mulhouse

La réalité virtuelle s’invite au Centre de réadaptation de Mulhouse

17 avril 2024 à 11h24 par 1 5260

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

En soutien à ses stagiaires de la formation professionnelle présentant des troubles du neurodéveloppement, dont des personnes avec trouble du spectre autistique (TSA), le Centre de réadaptation de Mulhouse propose des ateliers de réalité virtuelle.  

Le Centre de réadaptation de Mulhouse (CRM), ce sont plus de 400 stagiaires en situation de handicap (moteur, sensoriel, psychique, cognitif) orientés et formés par an, du CAP au Bac +5, par l’organisme de formation professionnelle. Parmi eux, un nombre croissant de personnes présentant un ou plusieurs troubles du neurodéveloppement (TND), notamment des personnes avec trouble du spectre autistique (TSA) ou trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Une réalité qui a amené le CRM à se doter, depuis plus d’un an, de logiciels de réalité virtuelle, utilisés dans des ateliers collectifs comme individuels. Cette réponse n’a rien du gadget.

Immersion

« La réalité virtuelle, ce sont les jeux vidéo, la médecine, le domaine militaire, mais aussi, de plus en plus, celui du soin et de la thérapie, souligne Laurence Bilz, neuropsychologue du CRM. Ces logiciels de réalité virtuelle permettent d’immerger les utilisateurs dans un environnement 3D, avec une vision à 360 degrés, dans lequel la personne peut interagir. Ils permettent de construire des scénarios adaptés et évolutifs, en fonction des besoins de chacun. Si les environnements sont artificiels, ils sont très réalistes, tout est paramétrable ». Le travail de repérage se fait main dans la main : les stagiaires susceptibles d’intégrer ces ateliers, dans le cadre de leurs parcours, sont adressés par les formateurs « Si l’objectif final est de permettre à nos stagiaires d’accéder à l’emploi durablement, la mission du CRM consiste aussi à les accompagner vers plus d’autonomie dans leur vie quotidienne, poursuit Laurence Bilz. La réalité virtuelle permet la mise en situation immersive, de s’entraîner en lien étroit avec un thérapeute, pour travailler l’anxiété, les phobies, la gestion du stress, la gestion des émotions, la planification, les mobilités… »

« Apaisés », « déstressant »…

Catherine Kohler Ces ateliers, soutenus par la Fondation Orange, permettent d’améliorer les capacités d’apprentissage et de s’entraîner à différents types de situations.

« Apaisés », « déstressant »… Les mots utilisés par Julien, Cindy et Thomas, stagiaires du CRM passés par les casques immersifs et les outils de réalité virtuelle, témoignent de l’efficacité des ateliers mis en place par le CRM avec le soutien financier (21 352 euros) de la Fondation Orange. « Depuis sa création, le Centre de réadaptation de Mulhouse est impliqué dans l’orientation et la formation professionnelles de personnes en situation de handicap, souligne Tom Cardoso, le directeur général du CRM. Cela va dans le sens du souhait de la fondatrice Marguerite Mutterer, disparue il y a moins d’un mois (Ndlr : le 26 mars à l’âge de 103 ans), pour améliorer les conditions d’apprentissage et l’accès à l’emploi de nos 416 stagiaires porteurs d’un handicap. Le CRM s’inscrit pleinement dans ce projet innovant consistant à intégrer la réalité virtuelle dans les apprentissages, pour des personnes autistes ou présentant d’autres troubles de développement et cognitifs ».

Parmi les nombreux invités présents lors de la présentation de ces ateliers pas tout à fait comme les autres, Marie Hottinger, adjointe au maire de Mulhouse déléguée à l’Innovation et au numérique, y voit la démonstration d’une ville qui « ose innover et faire se rencontrer numérique et santé, de manière encadrée pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap et les vies de tous ». Selon les projections du CRM, cet investissement permettrait à 175 personnes de participer à ces ateliers, dont 15 personnes autistes identifiées en interne à ce jour. « Un chiffre susceptible d’augmenter, du fait d’une plus grande efficacité dans le diagnostic », précise-t-on au Centre de réadaptation de Mulhouse.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR