Suivez-nous :
La grande vitesse a désormais son espace à la Cité du train | M+ Mulhouse

La grande vitesse a désormais son espace à la Cité du train

16 septembre 2021 à 17h58 par 6300

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

La Cité du train inaugure, ce samedi 18 septembre, son nouvel espace dédié à l’aventure de la grande vitesse avec une scénographie innovante et soignée. Un nouvel aménagement, digne du plus grand musée ferroviaire d’Europe, à découvrir à l’occasion des Journées européennes du patrimoine et de leurs nombreuses animations.

Il fallait bien ça pour célébrer les 40 ans du TGV et les 50 ans de la Cité du train : le musée ouvre au public, ce samedi 18 septembre, son nouvel espace dédié à l’aventure de la grande vitesse ferroviaire. Soit une nouvelle voie, comprenant deux pièces majeures de la collection du musée, une rame RTG et une motrice TGV PSE, posées sur des rails spécifiques grande vitesse et des œuvres, objets et dispositifs audiovisuels inédits, dont un pantographe articulé, bien mis en valeur par une scénographie innovante.

« Nous sommes très heureux de proposer cette grande nouveauté aux visiteurs du musée, qui s’inscrit dans notre objectif de toujours mieux présenter et mettre en valeur les collections du plus grand musée ferroviaire d’Europe, explique Sylvain Vernerey, le directeur de la Cité du train. La réalisation de ce projet, en un temps record, pendant les périodes si particulières que nous avons traversées ces derniers mois, est une prouesse et le fruit d’un travail titanesque de la part des équipes du musée et de tous les partenaires impliqués. Ce nouvel aménagement va encore renforcer l’attractivité du musée et sa réputation internationale. C’est une preuve supplémentaire qu’il se passe toujours quelque chose ici, la Cité du train est plus qu’un musée, c’est un vrai lieu de vie et d’évènements ! »

« Faire voyager les visiteurs »

Catherine Kohler

Ce nouvel espace, qui prend place sur la Voie 12, tout à la fin de la visite du musée, permet aux visiteurs de se plonger dans l’histoire de la grande vitesse, sous toutes ses facettes. En plus de la rame RTG et de la célèbre motrice TGV orange, qui se laissent découvrir via des escaliers et des parois transparentes, de nombreux objets, maquettes et archives sont présentées, certains pour la première fois. Des écrans tactiles permettent d’approfondir différentes thématiques et de découvrir en détail les dessins et documents des designers de renom, comme Jacques Cooper ou Christian Lacroix.

Catherine Kohler

De nombreuses archives, issues de la SNCF ou de l’INA, sont aussi projetées, tout comme différents trajets en train qui se découvrent assis dans les fauteuils originaux de certains modèles de TGV. « L’enquête que nous avons menée auprès des visiteurs, entre les deux confinements, nous a confirmé que l’interactivité et la découverte d’objets étaient des souhaits forts », soulignent Amandine Clar et Mathilde Buaillon, respectivement médiatrice culturelle et chargée de la conservation, qui ont travaillé à la mise en place de la nouvelle voie.

Ce souci de mettre l’accent sur l’interactivité a aussi conduit le musée à mettre en place une caténaire et un pantographe articulé, qui peut être mis en fonction par les visiteurs. Parmi les autres points forts de ce nouvel espace, les visiteurs peuvent s’installer aux commandes d’un TGV, en immersion avec des projections vidéo et les vrais sons du poste de pilotage.

« L’objectif de ce nouvel espace, c’est de faire voyager les visiteurs au cœur d’une voie dédiée à la grande vitesse, à l’identité affirmée, expliquent les scénographes Henri Joaquim et Léonard Faugeron, de l’agence La Fabrique créative, qui ont conçu le projet avec l’agence Azimuse. Nous avons ainsi mis en place des ailettes sur la paroi d’exposition pour créer une sensation de vitesse et imaginé un aménagement pendulaire pour les différents outils de médiation. »

« + 55% de visiteurs à l’été 2021 »

Catherine Kohler

En plus de cette nouveauté majeure, l’équipe du musée a également mis à profit le temps du confinement pour refaire intégralement le sol du musée, sur 13 000 m2, et changer tous les éclairages par des ampoules LED. Par ailleurs, la rétrospective digitale sur les 50 ans du musée est toujours en ligne et se découvre sur le site www.50ans-citedutrain.com.

Toujours très actifs, le personnel et les bénévoles du musée se félicitent des excellents retours du public et des chiffres de fréquentation de l’été. « Nous sommes à + 55% de visiteurs sur l’été 2021, par rapport à l’été 2020, explique Julien Prodorutti, responsable marketing, communication et développement. Cela représente environ 30 000 visiteurs, soit les mêmes chiffres qu’en 2019, qui était une excellente année. Nous avions peur que la mise en place du pass sanitaire limite la fréquentation mais cela n’a pas été le cas. Les chiffres de la boutique sont également très bons et les retours des visiteurs sont excellents ! » La Cité du train est définitivement sur de bons rails !

Cité du train, 2, rue Alfred de Glehn. Ouvert de 10h à 18h. Pass sanitaire et port du masque obligatoires. + d’infos : www.citedutrain.com

Des Journées du patrimoine très animées

En plus de l’ouverture au public du nouvel espace dédié à la grande vitesse, la Cité du train propose de nombreuses animations, tout au long du week-end, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine. Des visites guidées sur les secrets et l’histoire du musée, mais aussi des visites éclair sur les coulisses de l’aménagement de la voie dédiée à la grande vitesse seront ainsi proposées alors que d’anciens conducteurs SNCF raconteront leurs expériences à bord d’une cabine de conduite de TGV. Des animations roulantes, mais également un jeu de piste et un atelier pour imaginer l’affiche des 60 ans (!) du musée sont également au programme. A noter qu’un tarif d’entrée spécial (9,50€ au lieu de 13€) est mis en place pour ce week-end.

+ d’infos : www.citedutrain.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR