Suivez-nous :
« La Fabrique » : nouveau haut lieu de vie de la rue de Bâle, en 2022   | M+ Mulhouse

« La Fabrique » : nouveau haut lieu de vie de la rue de Bâle, en 2022  

30 septembre 2020 à 16h53 par 4 8270

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Alliant programme de 23 logements, activités commerciales et professionnelles, « La Fabrique » va progressivement prendre forme, rue de Bâle, dans l’ancienne halle industrielle vide depuis la fermeture de l’enseigne Chronodrive. Un ambitieux et innovant projet signé par l’architecte Josiane Trible, enfant du quartier.

Le succès populaire des Portes ouvertes du 19 septembre dernier a démontré, s’il le fallait, l’intérêt suscité par le projet « La Fabrique » qui va progressivement voir le jour, rue de Bâle, dans l’ancienne halle industrielle occupée, jusqu’à fin 2013, par l’enseigne Chronodrive. Et pas besoin d’être devin pour constater que le projet accapare les jours et les nuits de l’architecte mulhousienne Josiane Trible, bien décidée à transformer ce lieu emblématique  de l’histoire mulhousienne en un bâtiment totem, symbole d’une ville qui se réinvente.

Mixité des usages

Trible Architectes

« C’est la première fois que je réalise mon rêve dans un projet. Pour moi, ancienne élève du collège Saint-Exupéry qui a grandi dans le quartier Nordfeld, c’est encore plus fort. Je crois au potentiel de ce quartier, commente enthousiaste Josiane Trible dans ses bureaux du Parc des Collines, voués à intégrer « La Fabrique ». Plus qu’un simple programme de logements, ce nouveau lieu combinera une mixité des usages avec des activités commerciales et professionnelles « orientées autour du bien-être, de la santé et du bien vivre ». « L’idée est de proposer dans ce bâtiment hors normes de 1 500 m² au sol, dont nous allons préserver l’identité avec ses briques rouges tout en le transformant aux standards actuels en termes notamment d’isolations thermique et phonique, une nouvelle façon de vivre et de travailler à Mulhouse, avec une vraie qualité de vie », explique Josiane Trible, entourée dans cette aventure par une « formidable équipe de collaboratrices ».

Restaurants, fleuriste, cours de yoga, bureaux…

Thomas IttyLes Portes ouvertes du 19 septembre ont attiré la foule.

Dans les faits, le rez-de-chaussée du bâtiment sera consacré aux activités commerciales. En plus des produits issus de l’agriculture de l’enseigne Cœur Paysan dont la signature est officialisée, la commercialisation des autres espaces se poursuit. « Nous proposerons une offre ou deux offres en restauration de qualité et nous travaillons à faire venir un fleuriste, un coiffeur, une droguerie (…) et j’adorerais aussi avoir un concept store dédié aux jeunes créateurs locaux… », précise l’architecte. Le premier étage sera lui dédié à des bureaux d’activités tertiaires mais aussi à un espace axé sur la santé et le bien-être proposant cours de yoga ou de pilates mais aussi cabinet médical, ostéo… « Là aussi, la commercialisation suit son cours mais l’idée est de faire de « La Fabrique » un lieu de vie et d’échanges avec une ambiance singulière où l’on pourrait aussi imaginer des conférences, des ateliers… Je lance un appel à toutes les initiatives ! »

Des terrasses de 12 à 60 m²

Trible Architectes

Les deuxième et troisième étages accueilleront, eux, un programme de 23 logements, de 75 m² pour les plus « modestes » à 130 m² les plus spacieux bénéficiant tous de belles terrasses de 12 à 60 m² et d’un accès privatif par une coursive. « Les différents niveaux du bâtiment seront accessibles par des coursives extérieures. Nous avons imaginé une maille végétalisée qui viendra esthétiquement habiller le bâtiment, tout en offrant une barrière naturelle thermique, acoustique et anti-pollution. » Toujours dans cette même logique « d’éco-pensée », les eaux pluviales récupérées permettront d’alimenter ce « cocon vert », l’une des caractéristiques fortes de la future « Fabrique ».

Côté prix, les logements sont annoncés à partir de 2 900 euros le m² et sont éligibles au dispositif Pinel. Porté par Josiane Trible Architecte en association avec Jean-Marc Lesage et François Rapp, « tous amoureux de Mulhouse », regroupés sous le nom de société TRL Promotion, le projet, qui compte aussi de larges places de parking voitures et vélos pour les occupants et les futurs usagers, devrait être livré à l’horizon du printemps 2022. Le coup d’envoi des travaux est programmé début 2021. Après le bâtiment « L’Almaleggo » voisin, situé quai de l’Alma, « La Fabrique » est le nouveau projet fort de ce secteur de ville…

+ d’infos : lafabrique-mulhouse.frjosianetriblearchitecte.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR