Suivez-nous :
Journée des aidants : « C’est 24 heures sur 24, tout le temps ! » | M+ Mulhouse

Journée des aidants : « C’est 24 heures sur 24, tout le temps ! »

5 octobre 2021 à 16h43 par 5630

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Ce mercredi 6 octobre, c’est la Journée nationale des aidants. Si ces derniers aident et soutiennent leurs proches tout au long de l’année, cette journée est l’occasion de les mettre en avant, mais aussi de donner des réponses à leurs nombreuses questions.

« L’aidant est la personne qui s’occupe d’une personne âgée ou handicapée, dans ses gestes du quotidien. Ça va de se lever, à s’asseoir, en passant par l’aide au repas, tous les gestes du quotidien. Et c’est 24 heures sur 24, tout le temps ! » Depuis les premiers signes de la maladie neurodégénérative de son mari, Michèle Jacquin est une aidante et l’assiste dans son quotidien. « Au début, on est perdu, on ne sait rien, poursuit Michèle Jacquin. Les médecins ne savaient pas me renseigner, tout le monde me disait de faire attention à moi… Mais comment ?! Apprendre que mon mari a une maladie neurodégénérative n’était pas terrible, le fait que personne ne sache me renseigner était comme un deuxième choc. »

Sortir de l’isolement

C’est finalement par le biais d’une assistante sociale que Michèle Jacquin est orientée vers l’accueil de jour de la Maison Steinel et l’association Rivage, tous deux membres du Réseau Apa. « Nous accompagnons les aidants, en leur proposant des ateliers de prévention santé, des ateliers d’information animés par des psychologues, ou encore des sorties », expose Jonathan Andrzejewska, le coordinateur de Rivage dans le Sud-Alsace. Avec un objectif : permettre aux aidants de souffler, de prendre du temps pour eux et de sortir de l’isolement. « En se donnant corps et âme à son proche, l’aidant s’isole, poursuit Jonathan Andrzejewska. Ce que veut l’aidant, c’est avoir son proche à domicile le plus longtemps possible. Et si l’aidant ne prend pas soin de lui, ça ne sera pas possible longtemps. »

« Une bouffée d’air frais »

Un postulat auquel Michèle Jacquin a adhéré : deux fois par semaine, son mari participe à des activités proposées par l’accueil de jour de la Maison Steinel, lui permettant de souffler un peu. « C’est une bouffée d’air frais. Le lundi, cela me permet d’aller à la piscine et de décompresser. Le deuxième jour, je fais des courses et d’autres tâches du quotidien ». « Pour Rivage, l’accueil de jour est une solution de répit pour les aidants. Souvent, les structures rencontrent des aidants épuisés et font le lien avec nous, notre objectif est vraiment de prévenir l’isolement ! » Dans le Sud-Alsace, Rivage accompagne quelque 350 aidants, un chiffre qui ne reflète pas forcément la réalité : « Ce n’est pas mesurable, beaucoup d’aidants se marient pour le meilleur et pour le pire, refusent d’avoir de l’aide et passent sous les radars », conclut Jonathan Andrzejewska.

+ d’infos sur Rivage au 03 89 32 47 87 ou par mail : rivage@apa.asso.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR