Suivez-nous :
JO de Tokyo : la Mulhousienne Brigitte Ntiamoah dans les starting-blocks ! | M+ Mulhouse

JO de Tokyo : la Mulhousienne Brigitte Ntiamoah dans les starting-blocks !

9 juillet 2021 à 9h48 par 1 0090

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après Rio en 2016, Brigitte Ntiamoah représentera la France aux Jeux olympiques de Tokyo, cet été, sur l’épreuve du relais 4x400m en athlétisme. Rencontre express.

On vous imagine heureuse d’avoir décroché la médaille de bronze sur 400m aux derniers Championnats de France, synonyme de qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août) pour le relais 4X100m…

C’est clair ! Je suis à la fois fière et heureuse de participer, à nouveau, aux Jeux olympiques pour représenter l’équipe de France à l’épreuve du 4x400m. Je me suis entraînée pour, avec tout ce que cela représente en termes de motivation, de sacrifices et de détermination pour être sélectionnée. Maintenant, je vais tout faire pour être prête le jour « J ». Ce sera ma deuxième participation, après Rio en 2016. Je vais donc aborder ces Jeux d’été avec davantage de confiance et d’expérience. L’ambition, ce serait déjà que l’on passe en finale. Après, ce ne sera que du bonus !

« Quelque chose de fort »

Catherine KohlerCap désormais sur les JO de Tokyo pour Brigitte Ntiamoah.

Pour un athlète, qu’existe-t-il de plus beau que les JO ?

Si les titres nationaux sont importants, c’est vrai qu’une qualification pour les JO, c’est autre chose. C’est un vrai but en soi, pour nous, les athlètes. Le fait que cela m’arrive une deuxième fois, ça fait forcément très plaisir. Les JO, ce n’est que tous les quatre ans, ce qui leur donnent encore plus de valeur que les autres compétitions. Il y aussi la notion d’être tous ensemble avec tous les athlètes français pour représenter notre pays. C’est quelque chose de fort avec un objectif commun. Ça me booste encore plus !

Quelle est votre feuille de route jusqu’aux JO ?

Très sincèrement, je ne vais rien changer, je vais continuer à m’entraîner comme d’habitude. Je vais aussi participer à certaines compétitions, comme la semaine prochaine, sur 200m à Castres.

« Petite, je ne m’imaginais pas championne »

Vous vivez à Montpellier, depuis cinq ans, et vous revenez régulièrement à Mulhouse, comme en cette fin de semaine. Y voyez-vous un retour aux sources, vous qui avez grandi aux Coteaux ?

Absolument ! En tout cas, c’est à chaque fois un vrai plaisir de revenir à Mulhouse voir ma famille, mes amis, mes coachs… C’est un vrai bonheur ! Quand je vais rencontrer, comme par exemple jeudi soir, les jeunes de l’école d’athlétisme au stade de l’Ill (Ndlr : Brigitte Ntiamoah est licenciée à l’Entente Grand Mulhouse Athlé/FCM) ou participer à des animations (Ndlr : l’athlète était, ce vendredi matin, au parvis du gymnase de la Doller dans le cadre des animations « quartiers d’été » et en fin d’après-midi à l’Afsco aux Coteaux), j’aime partager mes connaissances et transmettre ma passion aux jeunes.

Catherine KohlerAu stade de l’Ill avec les jeunes de l’école d’athlétisme.

Qu’avez-vous justement envie de dire aux jeunes Mulhousiens qui vous suivent ?

De toujours croire en leurs rêves, d’aller toujours de l’avant, de ne jamais abandonner et vraiment de s’accrocher, coûte que coûte, car sans motivation, ça ne marche pas ! Après moi, j’ai toujours évolué au feeling, sans prise de tête. Quand j’étais enfant, ma mère me disait : « Si ça te plaît tu continues, si ça ne te plaît pas, fais autre chose ! » J’aime bien cette idée. Après, c’est vrai, l’athlétisme, ça m’a tout de suite plu et j’ai souhaité continuer. Quand j’ai débuté, je ne pensais pas devenir un jour championne de France ou participer aux Jeux olympiques, tout ça est venu progressivement et j’y ai pris goût !

Propos recueillis par Marc-Antoine Vallori

[En VIDEO] L’interview de Brigitte Ntiamoah Ntiamoah, Team Olympique Mulhouse Alsace

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR